Les Chroniques D'Hyrule

Venez vivre des aventures (et des mésaventures) dans le monde de la populaire série Zelda! Des admins/modos sympathiques, un monde immense (connu ou non), de très nombreuses races et classes disponibles, des quêtes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Salle du Trône

Aller en bas 
AuteurMessage
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: La Salle du Trône   Mer 4 Juin - 22:34

La Salle du Trône, aussi sombre et inquiétante que put l’être le cœur des monarques qu’elle avait abrité, mais aussi, aussi riche que pouvait l’être le peuple des Gerudo dans les temps reculaient où il dominait le monde. De l’or, des tentures aux couleurs rouge, or et noires, de grands piliers gravés de scènes et de créature de la mythologie Gerudo. Puis des marches, et un trône, immense, imposant, faisant corps avec la roche de la Forteresse elle-même, un trône couvert de coussins de soie noir et rouge, cousu d’or. Richesse et opulence dans cette Forteresse austère.

Äanöndo était là, les yeux dans le vague, deux guerrières armées de cimeterre encadrant son trône, deux autres trônaient plus loin en statue devant la porte, scellant le passage à quiconque ne méritait pas de rencontrer le Seigneur du Désert.

Il y avait aussi six autres femmes dans la salle, quatre d’entre elles dansaient autour des deux autres qui se fixaient ardemment. Cette danse, aussi envoutante que les sables éternels du Désert était bien loin des danses Gerudo servant à attiser le désir… Cette danse là se dansait cimeterre en main, les lames, les corps et les cheveux ondulant, glissant et fendant l’air à un rythme endiablé.

Soudain, le ballet mortel s’arrêta net, les quatre femmes tenant toute sur une seule jambe, un cimeterre au dessus de la tête et l’autre touchant le sol, si bien que les quatre cimeterres se touché par la pointe, preuve de la perfection de l’exécution de la danse.

Le regard du seul mâle de la salle sortit alors de sa torpeur et quitta la contemplation des tentures en entendant le bruit si agréable du métal qui se frotte, une véritable symphonie à ses oreilles.

Les quatre danseuses reculèrent pour laisser aux deux autres femmes qui se toisaient un espace suffisant. Le Roi prit la parole.

« Conformément aux Lois Ancestral de notre peuple, et ne pouvant trouver une solution pacifique à votre querelle… »

Un vague sourire carnassier se dessina sur ses lèvre et il y passa sa langue avec délice, s’enivrant de ses propres mots.

« Vous la règlerez de la plus noble des manières, et c’est l’Aveugle et Impartial Justice des lames qui vous départageras… Répandez le sang de la coupable ! »

Les deux guerrières, toujours en se fixant posèrent leurs fines mains sur le manche de leur cimeterre, lentement elles les dégainèrent. Une fois les quatre lames au clair, le combat commença, ballet mortel et mélodieux pour quiconque aimé les armes. Äanöndo était en pleine extase et se délecté de ce spectacle… Spectacle qui s’acheva dans une pluie de fleur de sang lorsque la gorge d’une des guerrières fut tranché et que de la plaie s’échappa un flot vermeil.

Le corps sans vie s’écroula dans une flaque de sang, recevant pour seul bénédiction l’écho de la voix froide du Roi.

« Justice à été rendu… Débarrassez-moi de ce cadavre… »

Doucement d’autre Gerudo arrivèrent et nettoyèrent le lieu, leur Roi posant à nouveau son regard sur les tentures… La guerre n’était pas encore bien préparée… Il devait attendre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Ven 6 Juin - 20:21

Alors que le jeune roi du Désert fixait avec détachement le symbole de la Triforce gravé sur sa main, une guerrière Gerudo pénétra dans la salle, essoufflée et se jeta sur les genoux, se prosternant devant le sombre monarque.

« Des nouvelles du Lac Hylia, maître. »

Un long silence fit écho à cette phrase. Un silence si pesant que les cinq femmes présentent ne purent s’empêcher de poser leur fier regard sur le jeune homme assit sur le trône de pierre. Celui-ci semblait regarder derrière la femme prosternait, hochant la tête évasivement avant de lâcher dans un soupir.

« En effet… »

Äanöndo se tourna vers la Guerrière et lança avec un fin sourire des plus malsains.

« Laisse-moi deviner… Elles ont échouées ? »

Sa prescience était véritablement effrayante, mais la femme ne cilla pas et enchaîna sans hésiter.

« C’est exact, Mon Roi…Mais ce n’est pas la Princesse qui est l’auteur de cet échec. C’est une créature étrange, à la peau grise et aux yeux orange. »

Le Roi sembla s’énerver un moment, elle le prenait pour un idiot ou quoi !? Alors qu’il allait faire imploser le cœur de la femme, il redressa les yeux et sembla écouter une autre personne qui se serait trouvé dans le vide devant lui. Il hocha alors la tête en murmurant quelques mots.

« Un twilis…Intéressant… »

Le jeune homme se leva presque d’un bond, son lourd cimeterre tintant, de même que ses nombreux bijoux.

« Nous avons un usurpateur à aller voir…Réunissez la garde ! »

Quelque heure plus tard, onze cavaliers galopé dans le désert vers les verdoyante plaines d’Hyrule… Le Roi et sa Garde s’invité à la cour du Roi… Après tout, la Princesse venait de tuer des « archéologues » Gerudo…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Dim 27 Juil - 22:43

Leur faire traverser la totalité de la forteresse ne leur prirent pas plus de quelque minute. Il fallait dire qu'elle n'était pas grande en largeur, et s'étendait plus en hauteur, et en profondeur, à même la roche contre laquelle elle était bâti. Les Gerudos qui patrouiller là ne pipèrent mot, mais leur expression dégoûté en disait long sur leur pensées. Maharu ne put s'empêcher d'être exaspéré, elles étaient tellement prévisible quand elles si mettaient. Heureusement que Samyël avait fermer sa grande gueule face au regard assassin du jeune hylien, sinon elle aurait finit par lui arracher la langue. Il se moquait de son roi, il n'avait vraiment aucune idées de qui il avait à faire. Elle n'avait pas peur de son souverain, mais il était sur qu'elle allait sérieusement sentir son échec. Ce type n'avait strictement aucune idée de ce qu'il l'attendait. Dans la mesure du possible, elle ferai tout pour rentré avec eux, bien que cela ne l'enchantait guère. Mais ne pas revenir, démontrait une certaine faiblesse, chose qui était inacceptable.
Question de fierté.
Une fois arrivé à bon port, elle attacha les chevaux à une poutre en bois, et conduisit les deux hommes à travers les dédales de pierre. Il arrivèrent devant une grande porte pourpre, parcourue de fine gravure doré, s'y ajouté quelque peinture argenté qui se frayer un chemin entre les peinture doré. Un travail d'une beauté rare.
Maharu ouvrit la porte sans aucun problème, dans un silence parfait, alors qu'elle devait bien faire une dizaine de fois sa taille. Dans le fond de la salle, un confortable fauteuil au tissu écarlate trônait, vide de présence humaine. L'adolescente fit entré Samyël et Toshiro dans la salle, les portes se refermèrent derrière eux.
Toshiro ne pouvait s'empêcher d'être méfiant, la main posé sur le pommeau de son arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Phenoria
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 32
Profession : Voyageur solitaire
Âge du perso : 12
Race : Hylien
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylien
Sexe: Masculin
Devise: il en faut beaucoup pour m'impressionner

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Lun 28 Juil - 8:06

En effet, Toshiro ne se sentait pas du tout à l'aise dans cet endroit. La Forteresse Gerudo... franchement, il était difficile de choisir pire endroit pour une rencontre. Le gamin n'Accordait aucune confiance au peuple du Désert et c'est bien parce qu'il désirait des réponses à ses questions qu'il était venu. Des réponses et rien d'autre. Mais bon... il serait en présence de leur roi, donc il observerait quand même une certaine éthique. Après tout, c'est avec lui qu'il avait les meilleures chances d'obtenir des résultats.

Malgré tout, Toshiro devait rester sur ses gardes. Qui sait si le roi ne tenterait pas aussi de lui soutirer des informations... Le jeune Hylien décida donc d'adopter une autre tactique. Le tout reposerait sur l'attitude du monarque et de ses dires. Par un simple réflèxe, il tâta la poignée de son sabre, qui était froide. Cela signifiait que Hyorinmaru partageait ses doutes.

Ses pensées furent alors interrompues par un bruit qui ressemblait beaucoup à un rot. Son attention, ainsi que celle de Maharu, se tournèrent vers Samyel dont le visage arbora une légère teinte rosée. Celui de Maharu, en revanche, vira carrément au cramoisi. Elle voulu se jeter promptement sur le mercenaire, mais Toshiro la retint. Ce dernier se tourna alors vers le trentenaire et avant que celui-ci n'ait pu faire le moindre geste, il senti une profonde douleur à son arrière-train. Samyel se plaqua la main sur son postérieur et marmonna silencieusement un juron à l'endroit de ses compagnons. Le gamin le regarda d'un air satisfait.


-Ça fait un bon moment que je rêvais de faire ça...

Même si elle ne la démontrait pas, Maharu remercia intérieurement Toshiro qu'elle trouva soudainement un peu plus agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Lun 28 Juil - 17:44

Ils étaient venus jusqu’ici… Dans la salle, quatre femmes étaient déjà présentent… Quatre lionnes maniant deux cimeterre aussi aisément que s’il s’agissait d’une prolongation de leur propre corps…D’ailleurs c’était le cas… Ces gerudos au front ceint d’une fine chaînette d’or étaient les gardiennes des Rois du Désert. Des femmes entrainées dès leur plus jeune âge à n’avoir aucune vie, aucuns sentiments…Elles ne vivaient qu’au travers de l’homme qu’elles défendaient au prix de leurs vies… La Forteresse pouvait s’écrouler sur elles, elles ne cilleraient pas tant que le Roi ne serait pas sauf…

Deux de ces femmes se tenaient prêt de la porte sans bouger, bras croisée, et deux autres encadraient le lourd trône de pierre. L’atmosphère était bien trop pesante pour ce genre de pièce… Tout dans cette salle respirait la tension, le malaise…Des générations de Roi c’était tenu là…Et parmi eux, deux Tyrans… Le Légendaire Gannondorf…. Et celui qui partageait son âme à défaut de la lui avoir complètement succédé…

Bientôt, l’atmosphère devint encore plus irrespirable… Äanöndo pouvait jouer sur son paraître, il ne pouvait pas pour autant empêcher son être de son répandre, d’envahir l’espace, s’écrasant sur les murs au point de faire trembler les pierres…Un tremblement imperceptible… Mais quiconque maniait un tant soit peu la magie pouvait facilement se sentir écraser, voir suffoquer devant une telle déflagration… Certes, il était réduit, certes, il n’avait pas hérité de la totalité des pouvoirs de son ancêtre, mais Äanöndo n’en restait pas moins l’héritier de la Triforce de la Force…

Il était vêtu d’habits des plus légers… Äanöndo se doutait bien que des Hyliens n’étaient certainement pas au fait des codes vestimentaire Gerudo, aussi il était venu dans un appareil peu conventionnel… Bien que ses habit soit toujours luxueux et ornée de maint bijoux et autre pierres précieuses, on était loin de lourde tenue de cérémonie qu’il porte d’habitude… Il n’avait qu’un simple pantalon large dans le plus pue style Gerudo de couleur noir et dont le bas adoptait des teintes rouges et or, pantalon maintenu à sa taille par une ceinture de tissus rouge et or également, quand à son haut, il laissait un de ses bras à l’air libre, couvrait son torse sans cacher son ventre et cacher son bras droit dans une ample manche qui couvrait également sa main, empêchant de voir le symbole gravé dessus… Après tout, les Hyliens sont tellements stupides qu’ils sont surement incapable de sentir le pouvoir de la Triforce quand ils l’ont devant eux…

Evidemment il portait aussi des chaussures assez fines qui laissaient entrevoir ses pieds et son corps entier était recouvert de bijoux, des pieds à la tête en passant par les cheveux… Un grand ruban passait également de son épaule droite jusqu'à sa ceinture pour remonter dans le dos, attaché par une superbe broche d’or sculpté en scarabée sur son épaule.

Et, pour ceux dont le tempérament guerrier ordonne certains observations, on pouvait constater que malgré son maquillages, le Roi n’en était pas moins guerrier, en témoigne le lourd cimeterre qui pendait à a ceinture…Supplice était toujours proche de la main de son maître…

S’installant sur son trône a milieux des dizaines de coussins brodées, Äanöndo croisa les jambes, posant son coude sur un des accoudoirs avant de poser sa joue contre son poing… Il n’avait aucune envie de leur parler… Le simple fait de les voir lui donner envie de vomir…Ils lui donnaient des envies de meurtres et de massacres… Mais il ne le ferrait pas…Pas encore…Pas tout de suite…La victoire et le massacre sont des choses qu’il faut préparer avec soin…

Quand il fut bien installé, il planta son regard de prédateur dans celui de Toshiro, attendant visiblement que ses « invités » prennent la parole…Lui en tout cas, ne leurs accorderaient pas le moindre salut…


(je rappel que moi on me joue pas ^^…je n’ai pas attendu Samyel, comme vous l’avait fait parler, si ça dérange fait moi signe, je déplace le message….)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Phenoria
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 32
Profession : Voyageur solitaire
Âge du perso : 12
Race : Hylien
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylien
Sexe: Masculin
Devise: il en faut beaucoup pour m'impressionner

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Mar 29 Juil - 0:49

Toshiro fixa le roi droit dans les yeux. Il senti toute la haine et le mépris qui émanaient de ce personnage. Mais si effrayant puisse-t-il être, son aura maléfique n'impressionnait pas le gamin le moins du monde. Mais il si rendit compte qu'il avait vu juste; sous son air suffisant, le monarque cachait une haine sans vergogne et un profond dégout envers ses "invités". S'il n'en tenait qu'à lui, le jeune hylien et ses compagnons seraient déjà tous morts.

Mais le roi des Gerudos semblait cacher autre chose... comme si son corps était habité par deux âmes... Toshiro avait de la facilité à discerner ce genre de choses puisque son propre corps était le résultat de la symbiose de deux âmes. Mais en ce qui concernait le chef du Désert c'était une tout autre chose. Les deux âmes qui habitaient son corps étaient en combat perpétuel, l'une voulant prendre le dessus sur l'autre...

Cette découverte poussa le jeune hylien à se méfier davantage, car il ne pouvait savoir quelle âme parlerait avec lui. Il décida néanmoins d'écouter les réponses qui lui serait données. Le moment était donc venu de démarrer le dialogue.


-Votre Majesté, je tiens avant tout à vous remerciez de nous accueillir chez vous. Nous sommes honorés d'être en votre présence. Je suis venu ici avec mes compagnons dans le but de trouver des réponses à mes questions et je crois que vous seriez la personne la mieux placée pour y répondre. Vous serais-t-il possible de consentir à ma demande ?

Il s'inclina légèrement et recula d'un pas, attendant la réponse du monarque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Sam 2 Aoû - 22:55

Il était honoré… Grand bien lui fasse… Si sa tête était encore sur ses épaules ce n’était certainement pas parce qu’il était « honoré »…Surtout qu’annoncer cela après avoir dévisagé et sondé quelque était loin de vous rendre crédible… Tout les Hyliens étaient donc stupides… Il devait être fier ce gamin albinos… Il avait vu le Roi Gerudo… Il avait eu l’autorisation de sonder son âme… Mais il n’avait sondé que ce que le Roi voulait bien lui offrir… Il n’avait ou entrevoir qu’une infime partie de l’être du Souverain… La face visible de l’iceberg…

Et qu’il parlait bien… Qu’il faisait de bel pirouette ce jolie singe aux oreilles pointues… Il fallait toujours qu’ils enrobent leurs discours de niaiseries pathétiques… Les Hyliens étaient réellement de trop sur ce monde… Il en fera le génocide une fois qu’il sera devenu divin…

Il eu quelqu’un instant une envie folle de cracher à la face de ce gamin et de l’écarteler lui et son compagnon. Compagnon qui n’avait rien dit depuis l’entrée du roi d’ailleurs…Äanöndo en profita donc pour le dévisager un peu… Du moins ce qu’il pouvait voir… Et ressentir…

Un Hyrulien…Et doué de quelque rudiments en magie… Le pauvre risquait de vite suffoquer en présence du Roi Gerudo, véritable générateur de magie brut et chaotique… Un supplice pour n’importe quel magicien…

Reposant son regard sur l’Hylien, Äanöndo entrouvrit ses lèvres superbes et articula clairement sa réponse… Parlant lentement…S’en était oppressant… Mais il fallait bien cela pour que le petit cerveau de l’Hylien enregistre correctement chaque information.

« Et pour me poser une question…Tu viens accompagné d’un prestidigitateur ? … Néanmoins… Pour que tu traverses la frontière…Traverse le désert…Et pénètre dans ma forteresse… J’espère et suppose que ta question est à la hauteur des efforts consentie ? »

Posant un regard glacial sur Maharu, le Souverain passa sa langue sur ses lèvres, plus par tic que par nécessiter, et continua.

« Mais parle donc… Et prie de ne pas m’avoir importuné pour rien… »

Menace de base lancée, le jeune roi attendait la réponse qu’il connaissait déjà à la question qu’il avait posé… Qu’il était plaisant de jouer la comédie… Qu’il était plaisant d’imaginer chaque tortures qu’il ferait subir à cet Hylien et à son magicien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Dim 3 Aoû - 16:43

Bien que l'aura meurtrière du roi ne semblait pas s'altérer, dénotant ainsi une certaine sérénité. Les yeux du monarque eux ne laissait aucun doute quand à ses pensées. Du moins pour qui savait déchiffrer les messages muet traversant l'abysse de son regards. Autan pour les nouveau arrivant tout ceci passa inaperçu, autan pour la gerudo la menace muette de mort ne lui échappa en rien. D'un geste discret elle se massa les tempes et laissa échappé un soupir silencieux.

Il était vraiment intenable.

Certes il ne fallait pas oublier que le jeune roi était au moins aussi âgée qu'elle, ce qui ne faisait franchement pas beaucoup, de ce fait certaine subtilité comme la manipulation devait encore lui paraître sans grand intérêt. Et pourtant tellement important et pratique. Il fallait tout de même admettre qu'il faisait un certain effort pour que sa voix ne soit pas si menaçante de ça. Bien que froide et dur elle le savait capable de bien pire.
Toute ses menaces sous jacent ses propos était d'une tel évidence que ça en devenait ridicule, il n'avait pas besoin de faire monté la pression aussi inutilement. Le simple fait de dépensé autan d'énergie pour une simple question de sadisme lui échappait totalement, surtout qu'il n'aurait même la satisfaction de voir la peur ou bien le stress envahir leur trait, tout du moins pas ceux de l'hylien. Donc Inutile.
Bien que cela ne soit en aucun cas nécessaire elle s'approcha de l'hylien pour lui murmurer, de sorte à ce que lui l'entende.

-Ne t'en fait pas il ne te ferai rien. Dessolé de son comportement, mais on efface pas si facilement une haine encrée dans les gênes depuis des centaines d'années.

Elle ne tenait pas tant que sa à justifier l'attitude de son roi mais cela était nécessaire s'il voulait que Toshiro accorde un temps soit peu de confiance au Gerudo ou tout du moins à la métisse.
Son roi la fixait et elle savait très bien que rien de ce qu'elle avait dit ne lui avait échappé. Cela lui était bien égal au point ou elle en était, elle s'était déjà préparée psychologiquement à la colère du jeune Roi.

Aggraver son cas lui passé par dessus la tête, mais elle ne pouvait s'empêcher d'appréhender le moment ou elle se retrouverai seul face à lui. Maharu ne savait pas à quoi s'attendre, et rien que le fait que la tournure des événements lui échappe de tels sorte à ce qu'elle ne puisse envisagé leur avancé avait tendance à la paniquer. Elle se garda bien de le montrer. La métisse était douée pour cacher, juguler ses sentiments et pouvait agir sans mal à l'opposé de ce qu'elle ressentait. Montrer ses faiblesses aurait une trop grande porté à sa fierté pour qu'elle puisse se le permettre. Surtout devant son Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Phenoria
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 32
Profession : Voyageur solitaire
Âge du perso : 12
Race : Hylien
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylien
Sexe: Masculin
Devise: il en faut beaucoup pour m'impressionner

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Jeu 7 Aoû - 7:11

Toshiro montra un viasge indifférent, mais son âme manifestait d'autres émotions. Ce Roi est un type bête froid et cruel qui n'appréciait pas d'autres vies que la sienne. Un jeune homme au comportement si égocentrique que de supporter d'autres gens le rendait malade. Mais il possède aussi une puissance phénoménale... un pouvoir quasi sans-limites que même Shinji aurait du mal à parer... et bien que la fusion des âmes l'est rendu beacoup plus puissant qu'il ne l'était auparavant, le jeune hylien joua la carte de la prudence. Il savait que le jeune Gerudo ne leur accorderait jamais de clémence, mais il avait néanmoins consenti à les écouter, ce qui était favorable.

Toshiro se re-sychronisa avec son corps et reprit là ou il avait laissé quelques secondes plus tôt. Il fixa le Roi et lui posa ses questions.


-Votre Excellence, voici donc ou je voulais en venir. Voyez-vous, il y a fort longtemps, au cours d'un combat, j'ai été grièvement blessé par un poignard empoisonné. Depuis je portes une cicatrice sur le bras qui n'a jamais guéri. Puisque personne n'a pu me donner des informations précises sur la nature de cette blessure, j'aimerais savoir si votre peuple et vous-même auriez une petite idée sur le sujet. À moins, bien sur, que votre magie, très puissante soit-elle, vous permettes de faire un bond dans le passé...

Il savait très bien que le Roi le prendrait sans doute pour un pauvre con, mais le gamin voulait une réponse. Et puis qui sait ? Peut-être que le chef des Gerudos, par un extraordinaire hasard, consentirait à sa demande. Mais peu importe, Toshiro ne se laisserait pas impressionner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Lun 11 Aoû - 16:31

Le jeune Roi savait parfaitement que la manipulation était utile, mais la peur et le doute est aussi un excellent moyen de manipuler un être… Quoi qu’il dise, Toshiro finirait par douter s'il ne craignait pas… Il remplirait son esprit de « et si »… Äanöndo deviendrait un fantôme capable de tout dans son esprit…

Mais outre cela, le roi n’avait pas envie de faire des ronds de jambes à un Hylien… Surtout que pour le moment il ne lui servait strictement à rien…Et puis, il adoré faire monter la pression… Il adoré sentir l’atmosphère devenir étouffante, il adorait… C’était comme emprisonnait les esprits dans une cage trop étroite, forcer les gens à oublier toute raison, à agir par instincts… A agir selon leurs véritables nature… La quintessence de l’humanité…

Posant un regard de cadavres sur Maharu, il lui fit un flot de macabre promesses silencieuses… Comment se permettait-elle de parler ? Qui lui avait ordonné d’ouvrir sa bouche et de baver ses paroles ?... Il faudra lui rappeler où est sa place… Lui rappeler qu’elle n’était que tolérée… Et encore…

Malgré tout, l’hylien parla et le roi écouta… Remonter dans le temps… Voila un donc qui lui manquait… Quoi que non… Il était capable de remonter dans les tréfonds du temps… Mais son seul moyen de le faire était instable et bien trop dangereux… Pour l’instant en tout cas…

« Une blessure… »

Il éclata de rire… Un rire venant du plus profond de son être démentiel… Il avait fait tout ce chemin pour une blessure… Une pitoyable et pathétique blessure… Arrêtant de rire, il se leva de son trône et approcha de l’hylien albinos… La démarche du Roi avait tout d’un fauve… Ses pas étaient légers, son corps entier vibrant à chaque pas…Ses gestes étaient lents, théâtraux. Il ne le voulait pas…Son corps le faisait…Déplacé par une folie millénaire, emmagasiné dans une âme par des centaines de Roi…

Le Seigneur à chaque pas émettait des cliquetis d’or et d’acier… Il était superbe…Exemple parfait d’androgynisme… Mais c’est sa folie qui était la chose la plus belle… Ce regard, explosions de tout les sentiments, tourbillon abyssal et miroir de son âme… Il n’avait d’humain que le corps… Il était un monstre, un démon sanguinaire…Un ange… Un Dieu…

Une fois devant Toshiro, il plongea son regard dans celui de l’hylien…

« Et bien… Montre toujours…Peut être que tu ne te seras pas déplacé pour rien… »

Et Äanöndo, comme pour appuyer ses gestes, tendit la main, paume vers le ciel, ses doigts fin et sertie de bague légèrement replié… Il attendait le bras… Il attendait la blessure… Mais bien qu’il paraisse presque inoffensif, il était prêt à se défendre à la moindre tentatives…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Ven 15 Aoû - 17:12

Le regards meurtrier de son roi ne lui échappa en rien, d'autan de promesse d'une douloureuse rencontre une fois seul. Elle frissonna rien qu'a cette idée et commença à jouer avec l'une de ses mèches. Geste qu'elle faisait lorsque l'anxiété envahissait son coeur. Par contre aucun signe de panique ne transparaissais sur son jolie visage.
La faiblesse ne devait jamais être visible.
Le rire de son roi la laissa de marbre, avec lui on ne pouvait jamais savoir ce qui se cachais derrière se son si dérangeant. Joie, peine, colère ou bien folie? Peu être un mélange de tous cela. En tout cas, être en présence de l'homme n'était jamais bien réjouissant. Discrètement Maharu avait entrepris de se rapprocher du large trou qui tenait lieu de fenêtre. Elle savait bien qu'elle ne réussirait pas à se soustraire à la colère du jeune roi cependant, rester sans bouger la rendrait dingue, littéralement. Une pointe de colère dissipa alors sa panique, après tout ils avaient à peu près le même age, il était hors de question qu'elle ne se défende pas face au futur mauvais traitement dont elle ferai les frais.
Encore une fois, cela aggraverai son cas, mais subir n'était pas dans ses habitudes. Même si son bourreau serait cette fois son roi. Se défendre sans pour autan provoqué la colère du roi. Cela allait être quelque peu dur à réaliser, voir impossible.
Tandis que Maharu échafaudait toute sorte de plans aussi stupide les uns que les autres. L'atmosphère de la pièce était devenu pesante, surtout entre le jeune monarque et l'hylien. Ce dernier dans un geste prudent releva sa manche pour finalement présenter la blessure à Äanöndo. Prêt à agir au moindre signe suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Ven 15 Aoû - 17:48

Le temps s’était figé l’espace d’un instant, les cœurs s’étaient comprimés à l’unisson… Seul Äanöndo gardait un sourire sur son superbe visage… Un sourire… Rictus figeait dans sa chair… Il avait tout du prédateur… Rien de la proie…

Maharu, si elle explosée intérieurement de panique, ne montrait rien… Brave enfant… Mais son anxiété transpirait et suintait d’elle par tous les pores de sa peau… Äanöndo s’en enivrait… Qu’elle tremble, qu’elle pleure, qu’elle imagine et se torture elle-même… Il pouvait la briser en quelques heures… La faire passer du stade de guerrière à celui de loque humaine… Il l’avait déjà fait… Il avait déjà brisé des êtres, explosé des volontés, ruiné des esprits… Ce n’était qu’un jeu… Et il gagnait toujours, n’ayant rien à perdre…

Rien à perdre… Tout à gagner… Ce n’était pas le cas de Toshiro en cet instant… Quand il présenta sa blessure au jeune Roi, ce dernier ne put réprimer une nouvelle crise de rire... Cette plaie puait le poison à plein nez… Et pas n’importe lequel… Un poison antique, qui n’existait plus aujourd’hui… Un poison qui avait était utilisé pendant des décennies par les assassins Gerudo…

Glissant ses doigts sur la cicatrice, le jeune Roi riait toujours… Le contact de sa main était froid… Il avait toujours eu les mains froides… Mais tout en étant glacial, ce contact était également étrangement enivrant… Les effluves de la magie chaotique du Roi… Capable de faire devenir fou quiconque… Capable de faire devenir un monstre le plus droit des chevalier… La même magie qui, quelque siècles plus tôt, avait transformé Hyrule en charnier infesté de monstres…

Arrêtant de rire mais gardant son sourire sinistre, le Roi lâcha le bras de l’Hylien et déclara en le fixant droit dans les yeux…

« Tu ne fait pas ton âge… ih ih… Le poison qui est à l’origine de cette… Purulente immondice… N’est plus fabriqué depuis des siècles… »

Mettant un temps il continua, de sa voix hypnotique…

« Et pour cause… La plante dont il était tiré à complètement disparue…Tout comme l’antidote… Tu avais bien fait de parler de voyage dans le passé ah ah ah… C’est ta seul chance… Car même si tu à freiné le poison… Il continu d’agir… Même s’il lui faudra plusieurs siècles, le poison finira par faire pourrir tes chair… »

Il se remit à rire et fit quelque pas dans la salle.

« Bien sur… Nous pourrions nous… Aider mutuellement…. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samyël Aetherson
Peuple Hyrulien
Peuple Hyrulien
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 25
Âge du perso : 35 ans
Race : Hyrulien
Date d'inscription : 29/06/2008

Votre Personnage
Race: Hyrulien
Sexe: Mâle
Devise: Vous faites crédit?

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Mer 20 Aoû - 23:17

Le corps comprimé par un étau de magie corrompue et gangrénée, puant le chaos et la ruine à trois lieues à la ronde, Samyël n'en menait pas bien large. Même si, à l'image de cette auguste assemblée, il n'en montrait rien. C'eût été indécent. Surtout en royale présence. Aetherson se félicita pour ses années de mercenaire, qui lui avaient enseigné l'art de cacher ses émotions, car dans ce milieu, montrer un peu de sensibilité, c'était passer pour une lopette, et donc pour une... matière fécale. Et puis de toute façon, son orgueil lui interdisait de montrer quelque faiblesse. Quoique son amour-propre prit quelques coups de constater que personne dans la pièce ne daignait lui faire l'honneur de quelque marque d'attention que ce fût. Il y eut bien le regard du roi, mais ça ne dura qu'un instant, comme on regardait un légume au marché qui avait l'air gâté et donc sans intérêt.

Cependant, loin d'être héroïque dans l'âme, ni même téméraire de quelque façon que ce fût (et d'aussi loin qu'il se le rappelait, on ne l'avait jamais gratifié de quelque louange sur sa hardiesse), il dût reconnaître une certaine bassesse dans son caractère. Même si celui lui en coûta fortement, son bon sens lui indiqua que ses jambes fuyaient ostensiblement vers la fenêtre sans vitres de l'autre côté de la salle. Maître de lui, Samyël força les coquines au plus parfait immobilisme.

"Alors quoi!", se disait-il "Voilà que tu as peur d'un gamin, fut-il Roi, et de loin ton maître en magie?"

Car ce Roi avait fait une singulière impression à Aetherson. Il se l'imaginait en effet selon les vieilles idées reçues. Il le voyait arborant un air grave et fâché de tout, digne peut être, sévère assurément ; une belle moustache blanche de Gentilhomme, et la chevelure grisonnante, mais non dénuée de la noblesse inhérente à son statut. Mais voilà que non. Le coquin se jouait des préjugés des honnêtes gens.

"Merde des Déesses!", s'écria intérieurement Samyël, alors que le monarque se présentait à eux "Mais il a une tête de jeune pucelle encore fraîche"

Cependant, il fut fort désappointé, lorsque suivant de près son propriétaire, la vague de magie corruptrice avait déferlé et s'était répandue dans la salle, le privant de ses maigres ressources. Et puis, ce dédain de tout, cet air d'avoir de l'humeur tout le temps, ces sourires de folie. Et puis, qu'il était indécent, et grossier, d'afficher ouvertement son dégoût pour des gens qu'on recevait chez soi. Heureusement que Samyël ne fut pas noble, ou bien il s'en serait offusqué, et étant homme à défendre son orgueil, il aurait fait montre d'une insolence singulière en le faisant remarquer à l'auguste. Mais cette fois-ci, il salua les Déesses pour sa petitesse sociale et sa pauvreté, qui lui sauvèrent probablement la vie.

Il en était à trois ou quatre mètres de la fameuse fenêtre lorsque Toshiro tendit son bras. Trop absorbé par ses idéaux de survie égoïstes, le bon Samyël n'avait pas remarqué l'échange muet entre le maître et sa servante (Ou dame de compagnie, au fond qu'importait)

"Que je sois pendu", se récria Samyël en pensée (car il n'eut pas voulu interrompre ces messieurs dans leurs affaires) "si ce monarque que voici ne nous tue pas sitôt son fait accompli. Si tant est que fait il y ait... Car le coquin ne m'inspire pas confiance, avec son air arrogant, et ses vilaines manières."

Cette idée des plus horrifiantes vint à occuper tout l'esprit un peu fou du pauvre Aetherson, qui fut bientôt en nage. D'autant plus que ces bouffées de magie obscure lui donnaient quelques nausées, chaleurs et autres désagréments. Il chercha un soutient en la personne de Maharu, mais n'obtint qu'une froide indifférence. La jeune femme semblait même l'avoir oublié.

Cependant, son oreille, quoique distraite et peu attentive, entendit les explications du roi au sujet du poison rongeant le bras de l'albinos nanique.

"Ho, le scélérat. Il ment!", s'écria-t-il en lui même.

Alors, son orgueil blessé prenant le dessus, il crut bon en cet instant de briller, afin de gagner quelques grâces aux yeux de l'assemblée. Ce ne fut qu'une fois son insolence dite qu'il mesura l'étendue de sa gaucherie.

-Pourtant, Majesté, mes maigres talents, que je n'aurai pas la grossièreté de prétendre plus importants que les vôtres, car tout le monde ici entend bien que ce n'est et ne sera jamais et en aucune façon le cas, ont cru reconnaître là l'apparence singulière d'une injection de Strétaorïa Cigurïa, un poison élaboré originellement par un mage Hylien pour le service d'une guilde d'Assassins de l'époque. Et selon les traités de biologie que j'eus la chance de lire dans ma jeunesse, ceci peut se soigner avec une espèce de plante, hélas disparue de nos temps, mais également avec une dose moindre de magie, un sort curatif majeur, que vous même, je n'en doutes pas, seriez à même de prodiguer, si tant est que sa Majesté l'eût voulu, s'entend...

Alors il se tût. Lorsque Äanondö braqua sur lui son regard de folie dédaigneux, Samyël frémit. Il se dit qu'à cause de cette imprudence insolente, il allait mourir. En même temps, il avisa les regards furieux de Maharu et Toshiro, qui eux se disaient que l'Illusionniste n'était qu'un maraud de les avoir conduit à risquer leur vie, pour un savoir qu'il connaissait.

"Déesses", se dit l'infortuné "Dans quel mauvais pas avez vous eu l'outrecuidance de me mener?..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Jeu 21 Aoû - 16:02

Tout se passait relativement bien jusqu'à ce que cette imbécile se mette à parler. Mais quel abrutit, il n'aurait pas pus continuer à se taire comme il l'avait si bien fait jusqu'ici? Non bien sur que non, c'était beaucoup trop demander. Avec lui rien de ne passait bien, chose qu'elle nota dans un coin de son cerveau. Ne plus oublier que ce mercenaire était d'une stupidité défiant toute logique. Maharu avait une furieuse envie de le frappait, pourtant cela attendrait, le plus important pour le moment était de réagir avant que tous cela ne finisse dans un bain de sang. Bien que cela ne servirait en rien les avantages de son Roi, il était bien souvent impulsif et agissait selon ses sentiments du moment, il ne réfléchissait qu'après. Du moins c'était le peu qu'elle avait cru discerner de sa personne.
Elle fusilla Samyël du regard ne cachant en rien ses envies meurtrières.

-Je ne mets pas en doute ce que tu viens de dire, seulement l'utilisation de magie curative chez les Gérudos est inexistante. Vous devez bien le savoir, reprit-elle en s'adressant tout aussi bien à Toshiro qu'à Samyël. Nous sommes un peuple guerrier, et seul notre Roi à la capacité d'utiliser la magie, il serait bien trop long et inutile pour lui de passer son temps à soigner ses guerrières lors de combat. C'est pour cela, et ce depuis très longtemps que cette catégorie magique a été laisser dans l'oublie le plus totale. J'en suis désolé pour toi Toshiro car ça aurait été la solution la plus rapide et sans doute la moins dangereuse pour toi. Surtout qu'une telle puissance magique n'est pas trouvable à tous les coins de rues...

Un long soupire s'échappa de sa bouche et elle se détendit imperceptiblement, cette bourde lui avait au moins permis de retrouver l'intégralité de son sang froid. La voix empreinte de regret, comme si elle avait été réellement concerné par le sort de l'hylien. Si elle avait au moins appris une chose, c'était bien de jouer la comédie. Il fallait simplement qu'elle se plonge complètement dans l'état d'esprit adéquat. Ce qu'elle n'avait pas été fichu de faire à la ferme.
Stupide petite fille qu'elle était.
La gerudo prit le temps de respirer. Elle n'avait guère le temps de réfléchir à un raisonnement logique et qui tienne le coup pour totalement contre carré les arguments de l'illusionniste. La solution fut simple mais lourd en conséquence, la vérité.
Elle caressa ses longue oreilles du bout des doigts. Äanöndo ne la louperait pas...

-Et je ferais remarquer que, personne n'as jamais survécu à aucune attaque gerudo. Ou tout du moins lorsque les armes utilisé étaient enduites de poison. Vous savez pourquoi? Elle laissa la phrase en suspend pour ainsi permettre à ses interlocuteur d'assimiler les informations divulgué.
Comme vous le savez, tout poison à un remède, ors dans ce contexte la mort n'est pas imparable. Nous ajoutons une mixture dans chaque poison que nous créons si bien que seul un magicien ayant du sang de gérudos dans les veines puisse utiliser un sort curative réellement efficace. Sinon vous pensez bien que n'importe quel guérisseur pourrait sauver ceux qui se sont attiré les foudre du peuple du désert.
C'est relativement utile pour les assassinats mais assez problématique pour résoudre ton problème.

Satisfaite, elle fixa son roi, en attente de sa réaction. Tout ce qu'elle avait dit était véridique.
Du moins presque tout.
Elle ne doutait pas un seul instant que son Roi soit capable d'utiliser de puissant sort de soin mais pour se soigner, lui et uniquement lui. Il ne fallait pas trop en demander non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro Phenoria
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 32
Profession : Voyageur solitaire
Âge du perso : 12
Race : Hylien
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylien
Sexe: Masculin
Devise: il en faut beaucoup pour m'impressionner

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Mer 27 Aoû - 7:08

Toshiro fixait la gerudo d'un regard qui mélangeait sceptisme et sarcasme. Il était évident que seule les gerudos avaient le pouvoir de contrer les effets de leurs propres poisons, puisque les ingrédients utilisés provenaient, à 98% du moins, de leur propore territoire. Seuls quelques puissantes mixtures réclamaient des produits provenant de l'étranger. Le gamin le savait, et heureusement dans son cas, un sort moyennement puissant pourrait suffire à le guérir complètement.

Néanmoins, les propos du Roi concernant les voyages dans le temps avaient fait jaillir en lui en certain... disons... intérêt. L'intérêt de pouvoir prévenir cette blessure avant qu'elle n'arrive. Mais en même temps, la "fusion des Ämes" l'avait rendu plus puissant... cette puissance pourtant, Toshiro ne s'en servait pas. Il la camouflait dans les tréfonds de son corps, là ou personne, pas même le monarque Gerudo ne pouvait la déceler. Malgré tout, le jeune Hylien voulait en savoir plus sur les intentions d'Äanöndo afin de savoir s'il y avait vraiment matière à "entente". Mais avant toute chose, le gamin se paya un instant d'amusement aux dépends de Maharu.


-Dis-moi Maharu, tu dis que personne n'a jamais survécu à une attaque Gerudo... alors j'aimerais bien savoir comment tu expliques le fait que je m'en sois sorti VIVANT... et surtout sans aucune aide extérieure...

Il se tourna ensuite vers Samyel puis vers le Roi.

-Si votre Altesse veut bien nous excuser deux petites minutes, ce cher Samyel et moi avons plusieurs choses à nous dire dans le plus grand secret...

Sans même attendre la réaction des gens autour, Toshiro traîna un Aetherson gémissant dans un coin de la pièce, derrière un rideau. Ce qui s'ensuivit par la suite fut une série de bruits qui ressemblaient à des baffes, les cris de Samyel et les hurlements de colère du gamin. Seuls les mots "TOI ET TA GRANDE G****" furent captés par ceux qui se trouvaient de l'autre coté du rideau.

Le carnage terminé, les deux hommes sortirent de leur cachette. Toshiro fut le premier, se frottant les mains et adressant un sourire de satisfaction à l'endroit de Maharu. Samyel suivit, titubant et le corps couvent de contusions, dont un oeil au beurre noir. Bien qu'il estimait pouvoir faire des dommages largement supérieurs, le Roi se senti quelque peu amusé par la tournure des événements. Ce vil effronté avait reçu, partiellement du moins, ce qu'il méritait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Mar 9 Sep - 23:45

Ainsi donc, on remettais sa parole en doute, on parlait sans raison et on mettais en doute sa toute puissance ? Le Souverain sera les dents si fort qu’elles en grincèrent dans son crâne…Ses mains s’était refermée, le Souverain serrant si fort ses poings que ses phalanges en blanchir…Une étouffante atmosphère envahit la pièce alors que l’implacable magie du Seigneur Gerudo débordait de son détenteur…Si sa tenue ne comportait pas cette manche unique qui cachait sa main droite, tous aurait put voir scintiller le symbole de la Triforce…

Äanöndo bouillonnait et il avait arrêté de marcher, retenant ses pulsions qui l’auraient conduit à un massacre sans pitié… Ses gardiennes avaient d’ailleurs déjà posaient leurs mains sur les gardes de leurs lames, prêtes à fondrent sur les intrus et à les déposséder de leurs têtes…

Le jeune Roi n’écouta plus personne…Dos à ces « invités » il fermait les yeux, crispait des pieds à la tête, bouillonnant, tourbillonnant…Enivré par la colère et sa propre puissance qui s’échappait par tout les pores de sa peau… Une véritable explosion volcanique, un maelstrom de force chaotique… Il s’en donnait presque la nausée.

Se tournant vers les autres, il rouvrit les yeux et inspira profondément…Expirant tout aussi profondément, il se décrispa, ayant contenu admirablement ses pulsions meurtrières. En tout cas, en partie… Fixant Samyël d’un regard qui aurait suffit à le tuer sur place, il annonça d’une voix étrangement calme et détaché, contrastant avec sa colère.

« Encore…Un seul écart de ce genre…Et c’est avec votre sang et celui de vos ancêtres et descendants que je laverais l’affront… »

Plus ou moins calmé par cette menace qui était loin d’être innocente, Äanöndo posa son regard sur Toshiro.

« Il existe un moyen…Ce poison…N’est pas celui auquel pensé votre ami…Vous êtes sûrement au fait que la vilenies des Hyliens à tendue les relations entre nos peuples…Aussi…Nous ne nous sommes jamais abaissé à acheter quoi que ce soit à nos ennemis… Néanmoins… La plante est presque similaire…Et tout aussi éteinte…Elle poussait une fois par an au milieu du Désert Ikaniens….Mais quelques…Problèmes mineures on causé sa perte… »

Les dit problèmes étaient que Gannondorf avait purement et simplement étouffé la plante magiquement…Accident malencontreux… Et depuis plusieurs siècles, jamais les Gerudo n’avaient trouvé un substitut assez efficaces pour fabriquer ce poison…

Retournant s’asseoir à son trône, le jeune homme continua.

« Je suis également étonné de constater que tu as survécu…Le poison devait être mal dosé… »

Il avait dit ça sans cacher son regret…Et sa déception également…Mais il ne doutait pas que la Gerudo qui avait si mal préparé son poison avait finie sa vie dans la douleur et la punition… Fermant les yeux il annonça.

« Je consens à t’aider…Mais en échange…J’exige que tu reste à mon service le temps de trouver remède à ton mal…C’est un marché équitable…Ta lame sera mienne jusqu'à ta guérison…Puis quand nous nous aurons bien servis chacun…Ta liberté te seras rendue… »

Cette décision était sans appel et un refus entraînerait de fâcheuses conséquences… Ouvrant les yeux pour poser un regard méprisant sur Samyël, il annonça de sa voix hypnotique.

« Quand à toi…Tu peux partir…Où rester…Mais sache que ton choix ne souffrira d’aucun retour en arrière… »

En gros, il devait choisir entre partir maintenant ou rester et servir le Roi du Désert en même temps que son camarade…

Quand à savoir si le jeune Roi mentait, rien n’était moins sur… Malgré tout il n’avait pas mentit sur le poison… L’antidote n’était connu que des Gerudos et les principaux ingrédients n’existaient plus que dans les temps passés… Si Toshiro voulait guérir, il devrait servir le Seigneur du Désert et l’aider dans sa recherche d’un portail ou d’un artefact permettant les voyages temporels…

Une fois dans le passé…Il laisserait Toshiro chercher ses plantes et lui chercherait ses propres objectifs… La suite était plus floue…De retour à l’époque actuelle… Le Gerudo ne savait pas encore s'il tuerait Toshiro ou le laisserait partir…Cela dépendra surtout du comportement du guerrier Albinos…

Se taisant, Äanöndo ramena à lui la magie chaotique et la contint à nouveau en lui, fermant les yeux en attendant les réponses de chacun… Il ne put néanmoins s’empêcher d’envoyer un avertissement silencieux à Maharu…Cette dernière put sentir dans son dos un frisson glacé…Menace magique et indirecte, de l’échine à la nuque…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samyël Aetherson
Peuple Hyrulien
Peuple Hyrulien
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 25
Âge du perso : 35 ans
Race : Hyrulien
Date d'inscription : 29/06/2008

Votre Personnage
Race: Hyrulien
Sexe: Mâle
Devise: Vous faites crédit?

MessageSujet: Re: La Salle du Trône   Mer 10 Sep - 14:35

Yeah, le grand retour ^^ Aller hop, on se motive et on s'arrête plus Razz

_________

Pour panser un peu son orgueil blessé par la menace du roi qui l'avait -il le reconnaissait, hélas- terrorisé et réduit au silence, ainsi que par la correction que lui avait infligé le nain albinos, Samyël se félicita de ne pas connaître si ses ancêtres ni ses descendants (si descendants il y avait...). En manipulateur modeste des arcanes, il avait pu suivre tout du long les influx et reflux de la magie du monarque, et s'imaginer une telle puissance le fit frissonner. Face à cela, même ses illusions les plus puissantes ne serait que pailles face au vent.

C'est cette réflexion qui l'amena à son choix de rester. Il se disait qu'en étant un peu furtif et curieux, il y avait certainement possibilité de découvrir quelques secrets intéressants, notamment sur les pratiques magiques du peuple du désert, qui semblaient si puissantes. Peut être aussi apprendrait-il, au hasard du conversation bien sûr, les projets d'Aanondô pour l'avenir, projets qu'il pourrait ensuite vendre à prix d'or ou contre une vie rêvée dans une académie. Finalement, cette austère forteresse possédaient quelques attraits... Et puis, être entouré en permanence d'aussi sublimes créatures ne pouvait pas être désagréable. De toute façon, s'il repartait, il ne savait pas où il irait, ce qu'il ferait. Il ne connaissait plus personne en dehors de Maharu, de l'albinos, et des dégénérés de l'auberge...

-Moi, je reste, fit-il d'une voix qu'il voulait forte et sûre.

Lorsque le roi posa son regard sur lui, Samyël ajouta mentalement qu'au pire, il pourrait toujours fuir avec l'utilisation de ses talents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Salle du Trône   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Salle du Trône
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Hyrule :: Le Désert du Doute :: Forteresse Gérudo (Ouest) :: Les Habitations-
Sauter vers: