Les Chroniques D'Hyrule

Venez vivre des aventures (et des mésaventures) dans le monde de la populaire série Zelda! Des admins/modos sympathiques, un monde immense (connu ou non), de très nombreuses races et classes disponibles, des quêtes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Deux mondes se rencontrent

Aller en bas 
AuteurMessage
Shinji Yuurei
Modérachieur
Modérachieur
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 26
Profession : Stratège
Âge du perso : 148
Race : Twili
Date d'inscription : 29/05/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Homme
Devise: "Une vie est une chose si éphémère, si imprévisible, que l'on doit s'efforcer de la protéger à tout prix."

MessageSujet: Deux mondes se rencontrent   Mar 3 Juin - 18:13

Cela faisait déjà un bon quart d'heure que Shinji avançait, plongé dans ses pensées Cet endroit n'était pas du tout comme il l'imaginait. L'air absent, il regarda le Lac qui entourait la berge sur laquelle il avançait; l'espace d'un instant, il réalisa que jamais il n'avait pu voir tant d'eau en un seul et même endroit. Tandis qu'il cheminait ainsi vers le centre du Lac, son regard se perdant au coeur de l'étendue azur, il s'interrogeait sur ce qu'il allait bien pouvoir faire. Comment savoir par où accéder au Royaume du Crépuscule depuis ce monde étrange? Où débuter les recherches? Qui pouvait bien avoir la puissance magique et les connaissances nécessaires? Et surtout, qui voudrait aider quelqu'un appartenant à une race si différente?
Il s'arrêta. Il venait pour la première fois de remarquer la silhouette, éloignée de quelques centaines de mètres seulement, qui l'observait depuis une petite tente établie au bord de l'eau.
Sa capacité de réflexion s'activa d'elle-même. La personne qui le fixait semblait petite, très petite même. Apparemment, elle ne portait pas d'armes, semblant favoriser l'hypothèse d'une sorte de magicien. Cependant, si ses intention avaient été hostiles, cette personne aurait déjà pu tenter de faire usage de sa magie grâce à un sortilège de longue portée. Selon toute vraisemblance, elle était pacifique, ou du moins méfiante. Pour l'instant.
Au fur et à mesure qu'il s'approchait, Shinji pouvait voir plusieurs détails supplémentaires. Apparemment, une femme. Blonde. Oreilles pointues. Il avait eu raison à propos de sa taille: elle ne devait lui arriver qu'à l'épaule. Et elle était très mince, tellement qu'il finit par se demander comment elle parvenait à se tenir debout seule.
Bah. Les créatures de ce monde-ci recèlent probablement d'innombrables secrets.
Il arriva à environ dix mètres de la jeune femme.
Essayant de ne pas l'effaroucher, il prit la décision de s'asseoir en tailleur à même le sol. Là, d'une brèche dans le ciel, il récupéra une sorte de tablette de pierre et une petite barrette d'un noir d'ébène.
Puis il fixa son oeil sur elle. Petit à petit, il vira au orange clair. Pendant de longues minutes, il resta ainsi, sans cligner, faisant glisser la petite barrette sur sa tablette, où elle laissait de longues traînées vertes et lumineuses qui disparaissaient au bout de quelques secondes. Il ne semblait pas utiliser un alphabet connu à Hyrule.
Il conservait en réalité toutes les informations qu'il pouvait recueillir sur la jeune femme en les entrant, par un système magique propre à son peuple, dans sa petite tablette, qui pourrait les lui restituer en temps voulu.
Puis il renvoya ses deux accessoires là d'où ils venaient et par le même procédé, et continua de la fixer, sans bouger. Il avait la vague impression que ses dernières actions l'avaient perturbée. Si tel était le cas, elle ne parlerait pas. Il n'avait plus aucune raison de rester ici. Si elle ne l'attaquait pas, et qu'elle ne tentait pas d'établir une quelconque communication avec lui, alors il valait mieux pour lui qu'il parte.
Il se leva et se retourna, ne craignant pas même de lui tourner le dos. Jetant un dernier coup d'oeil en arrière, il commença à s'éloigner de la petite tente et de son occupante...

_________________


Dernière édition par Shinji Yuurei le Mar 10 Juin - 0:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirän Hyrule
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Profession : Sage-Princesse
Âge du perso : 21 ans
Race : Hylienne
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylienne
Sexe: Femelle
Devise:

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Mar 3 Juin - 18:43

Zirän n'avait pas bougé d'un iota. A vrai dire, l'individu étrange ne lui inspirait aucun danger particulier, au contraire. Elle savait tout a fait ce qui lui était donné d'admirer. Cela expliquait sans doute son air impénétrable et son mutisme.

Un de ses sourcils se contracta l'espace d'un instant alors que l'individu utilisait sa magie pour faire apparaître une tablette. Elle comprit bien vite sa démarche alors elle s'installa en tailleur face à lui et se laissa jauger de manière sereine.

Et puis, l'étude ne se passait pas dans un seul et unique sens. Les yeux de la jeune princesse détaillait l'individu patiemment. Elle semblait lui distiller un regard presque sévère à l'égard de l'utilisation de la magie.

L'individu en face d'elle avait la peau bleu-gris, une rune se trouvait sous l'un de ses yeux orangés. Sa chevelure était dissimulés sous un étrange casque. Enfin, sa taille laissait la jeune Hylienne perplexe. Le reste de son corps restait dissimulé sous une cape de voyage aux couleurs passées

Quand il se détourna pour s'en aller. Elle laissa ses deux iris dérivés vers la surface ondulante du lac. Elle parla d'un ton absent et poétique.


A chacun de tes pas
Dans l'ombre de l'astre luminescent
Se cache la porte d'un monde
Ou des êtres dont la Lumière ne veut plus
Voulant briller par trop de clarté
Voulant voler la place du Soleil
Ont été à jamais privé de sa douce caresse


Le sentant se retourner vers elle, elle le darda d'un regard inquisiteur et parla d'un ton ferme et entendu.

C'est bien de vous que parle ce poème, n'est ce pas? Homme des ténébres...

Elle paraissait alors dire cela avec un certain dédain et une supériorité légèrement énervante mais adoucis par sa carrure et son impression de fragilité. Le soleil s'éleva alors au dessus de la cime des arbres et frappa ses cheveux blonds, leurs donnant un reflet dorée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Yuurei
Modérachieur
Modérachieur
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 26
Profession : Stratège
Âge du perso : 148
Race : Twili
Date d'inscription : 29/05/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Homme
Devise: "Une vie est une chose si éphémère, si imprévisible, que l'on doit s'efforcer de la protéger à tout prix."

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Mar 3 Juin - 21:26

- Oh, tiens donc. Elle parle?

La voix aux échos métalliques de Shinji s'était élevée à son tour, légèrement sarcastique en réponse à l'arrogance qu'il avait perçue dans la voix de son interlocutrice. Maintenant tout à fait retourné, il fixa la jeune Hylienne droit dans les yeux. Elle soutint son regard sans ciller.

- En réponse à votre question, Mademoiselle, lui dit-il d'un ton extrêmement courtois malgré la froide résonance du son de sa voix, je ne pense pas être particulièrement visé par ces mots. En vérité, je pense qu'ils témoignent plutôt du passage d'autres représentants de mon peuple avant moi, venus afin de découvrir, ou de conquérir. Mais tout cela appartient au passé. Mon cas est différent. Je suis ici par simple accident, ayant emprunté un passage que je n'aurais pas même dû approcher.

Tout en parlant, il jouait avec sa petite sphère verte, la faisant glisser d'une main à l'autre.
Soudainement, sans prévenir, celle-ci prit la forme d'une grande faux de lumière. Alors que Shinji ne montrait aucun signe d'agressivité une seconde auparavant, la lame d'énergie de son arme fusait droit vers la jeune femme.
Tout se déroula en un éclair. Ayant la présence d'esprit d'esquiver, elle ne put que voir l'éclat blanc de l'oeil du Twili, ainsi qu'entendre ces mots:


- Arranca Vida.

Même si la lame d'énergie n'avait fait que la frôler, c'était suffisant pour que Shinji force son esprit grâce au lien créé pendant une fraction de seconde entre son âme et celle de la jeune Hylienne, par l'intermédiaire de son arme. Comprenant la situation, celle-ci concentra tout son pouvoir afin de contrecarrer l'assaut intérieur. Au bout de quelques secondes, l'éclat blanc des yeux de Shinji disparut, et il repartit d'un bond à la distance de départ qu'il n'avait pas franchie jusqu'alors.

- Âme remarquablement résistante, commenta-t-il simplement. J'opte pour une maîtresse des arcanes. Cela confirme bien ma théorie. Quand bien même, dit-il comme plongé dans ses pensées, se désintéressant à présent totalement de son interlocutrice, comme si elle n'existait pas, je pense que le moyen que j'utilise afin de jauger la force de l'âme des gens manque de délicatesse. Enfin, même si je l'avais prévenue, elle ne m'aurait pas laissé mener mon action.

Il s'assit en tailleur avant d'ajouter en la fixant:

- Je pense que je pourrais avoir besoin de votre aide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirän Hyrule
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Profession : Sage-Princesse
Âge du perso : 21 ans
Race : Hylienne
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylienne
Sexe: Femelle
Devise:

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Mar 3 Juin - 21:47

Par les déesses, la princesse l'avait échappé belle et n'avait eu la vie sauve que de part ses réflexes et l'âme sauvegardé que par son esprit naturellement complexe.

Elle se retrouvait couché sur le l'herbe, haletante mais le regard impressionnament calme pour ce qui venait de lui arriver. Elle fixa l'individu sans animosité aucune. Tous semblaient toujours calme en elle, aucune trace d'appel à la magie. Sa seule concentration et son seul self-control lui avait permis d'éviter les pièges tendus.

Elle soupira d'un air ennuyé envers l'habitant des ombres. Elle se releva de toute sa hauteur et prit un air sévère ressemblant vaguement à une maîtresse grondant un élève dissipé.


Je ne suis pas sur de vouloir apporté mon aide à un être aussi déraisonnable et dangereux que vous. Vous usez et abusez de puissances dont vous devriez avoir le respect de n'utilisez qu'en cas d'extrême nécessité. Je doute que la sagesse règne dans votre esprit et le mansuétude vibre dans votre cœur. Vous devriez sans doute commencer par là et en cela je peux peut être vous aidez. Au delà... Cela m'étonnerait.


Termina t-elle en posant ses mains sur ses hanches. Elle repoussa alors machinalement sa mèche de cheveux rebelle et prit le soin d'épousseter sa robe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Yuurei
Modérachieur
Modérachieur
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 26
Profession : Stratège
Âge du perso : 148
Race : Twili
Date d'inscription : 29/05/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Homme
Devise: "Une vie est une chose si éphémère, si imprévisible, que l'on doit s'efforcer de la protéger à tout prix."

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Mer 4 Juin - 1:28

- Vous ne parviendrez pas à m'agacer de cette manière, Mademoiselle. Même un "esprit déraisonnable" peut rester maître de lui-même.

Tout en disant cela, Shinji avait soigneusement évité le regard de son interlocutrice. Il fixait maintenant un point précis, sur l'eau, qu'il était le seul à voir, probablement un reflet.

- Cependant, continua-t-il en détachant bien les mots, je vous prierai à l'avenir de ne pas me sous-estimer. J'ai stoppé mon assaut uniquement parce que je le voulais bien. Au-delà d'un certain délai, l'Arranca Vida crée un lien irréversible avec l'esprit de la cible, qui ne se rompt qu'avec la destruction totale ou partielle de l'âme de l'un des deux combattants. Croyez-vous vraiment que je ne puis forcer une âme plus de cinq secondes? Êtes-vous en train de me mettre au défi?

Il avait prononcé ces derniers mots sur le même ton courtois que d'habitude, mais sans aucun sourire. Il se tenait debout, bien droit. En d'autres conditions, la différence de taille eût fait sourire - le Twili devait atteindre deux bons mètres, avec la chose qu'il portait sur sa tête - mais la jeune femme ne semblait nullement impressionnée. Et l'allure sinistre de Shinji était tout aussi effrayante que l'absence d'expression sur le visage de son interlocutrice. Ils restèrent debout, face-à-face, à se fixer droit dans les yeux pendant une bonne minute.
Puis soudainement, les lèvres de Shinji s'étirèrent en un large sourire, découvrant totalement ses canines surdéveloppées, et il partit d'un grand éclat de rire. Sans raison aucune. Il lui fallut près d'une minute pour se calmer totalement, mais arborait néanmoins un petit sourire en coin, canines toujours découvertes.


- Si les femmes du Royaume d'où je viens avaient votre tempérament, Mademoiselle, je puis vous assurer qu'elles ne trouveraient que trop rarement un époux.

Puis il fit une sorte d'étrange révérence, à la manière des Twilis.

- Shinji Yuurei, nommé Premier Stratège de la Haute-Garde du Crépuscule par la Princesse elle-même, et également meneur au tableau de chasse national tenu par nos forces armées. Enchanté, Mademoiselle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirän Hyrule
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Profession : Sage-Princesse
Âge du perso : 21 ans
Race : Hylienne
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylienne
Sexe: Femelle
Devise:

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Mer 4 Juin - 12:01

La jeune aristocrate à la réaction de l'individu avait secoué la tête de dépit. Elle ferma les yeux et eut un nouveau soupir puis les rouvrit en paraissant plus douce, plus compréhensive, plus maternelle mais toujours supérieur.

Une longue minute s'écoula pendant laquelle Zirän eut tout le loisir de réfléchir sur sa rencontre. C'était un homme qui doutait cruellement de lui-même. La simple mise en garde de la princesse quant à l'utilisation abusive de ses pouvoirs avait suffit pour le mettre en émoi et le forcer à se défendre de ce qu'il ressentait comme une attaque par une bravade.

"Un être ayant un tel pouvoir et pourtant si peu de sagesse... Autant donné une épée tranchante à un enfant et le regarder se tuer et tuer son entourage... Que faire? Le tuer ou lui apprendre la sagesse?"

Voilà ou en était rendu la réflexion de la jeune Hylienne quand il éclata de rire et lâcha un dernier sarcasme pour être sur de se sentir supérieur et donc, ne plus ressentir de peur face à un être qui le dépassait en calme et en maitrise de soi.

Il se présenta et cela balaya l'idée de le tuer. Risquer une guerre avec un monde inconnu et dont la puissance n'était pas quantifié à cause d'un être dangereux mais pas forcément mal intentionné. Il valait mieux tenter de le guider vers plus de nobles sentiments.

Devant sa révérence, elle ne fit aucun signe de respect et restait totalement immobile. Elle était supérieur à lui dans ce monde comme dans l'autre.

Je me nomme Zirän Hyrule, Princesse du Saint Royaume...

Au contraire des présentations pompeuses et grossit par la notion d'un "tableau de chasse", l'Hylienne fit preuve d'une retenue et d'une grande simplicité. Après tout... Ce qu'elle était, elle le devait seulement par sa naissance, il n'y avait aucun mérite à cela. Il n'y a guère que les déesses qui pouvaient se targuer de leurs noms de manière mérité.


Je voudrais m'excuser de vous avoir jugé de manière hâtive mais j'ai tendance à être franche. Mon idée n'était nullement de vous mettre au défi ou de vous sous-estimé. Je suis sur que vous êtes très puissant mais ni la rivalité et ni la puissance ne m'intéresse personnellement.

Si cela peut vous faire plaisir d'ajouter mon nom à votre tableau de chasse... Faites le, je n'ai que faire de passer pour une "perdante". Car je sais que tous ces rapports de forces ne veulent absolument rien dire.

J'aime juste que le pouvoir soit marié avec la sagesse et dans l'utilisation abusive de votre magie ainsi que la rivalité que vous manifestez à mon égard m'inquiète quant à la véritable valeur de la sagesse en vous, Stratège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Yuurei
Modérachieur
Modérachieur
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 26
Profession : Stratège
Âge du perso : 148
Race : Twili
Date d'inscription : 29/05/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Homme
Devise: "Une vie est une chose si éphémère, si imprévisible, que l'on doit s'efforcer de la protéger à tout prix."

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Mer 4 Juin - 21:50

- Je vous en prie, Princesse, vous pouvez m'appeler par mon nom. A moins que cela ne vous paraisse trop familier. Ce serait normal, après tout. Quoi qu'il en soit, je me dois de vous appeler par votre titre, n'est-ce pas? Même après tout ce temps, les règles de l'aristocratie m'ont l'air d'être une chose que je ne pourrai jamais retenir.

Quelque part, il était soulagé que la tension entre eux se soit enfin apaisée. Elle lui rappelait quelques mauvais souvenirs, des jours de bataille particulièrement éprouvants, et cette association d'idées faisait revenir en lui l'impression désagréable que l'issue dépendait principalement du jugement qu'il devait faire.
L'issue de... quoi? Il n'en savait rien.


- De toute manière, reprit-il, je ne représente que peu de chose dans ce monde-ci. Mais ce n'est sûrement pas plus mal. La renommée et le pouvoir, Votre Majesté, ne sont que des choses futiles. Elles sont totalement inutiles face à la mort; c'est pourquoi je vis avant tout pour apprendre. Un homme qui possède le pouvoir finira, comme tous les autres, par mourir après une vie désespérément vide de sens. Tandis que celui qui cherche à apprendre aura profité de chaque instant, et pourra répandre la connaissance au sein de son peuple de par ses paroles.

Il laissa un blanc de quelques secondes s'installer entre eux. Il ne pouvait déterminer si la princesse était un tant soit peu intéressée par ce qu'il disait, ou si elle n'en avait cure et attendait simplement qu'il ait fini de parler, mais cela importait peu.


- J'aimerais que vous ne me voyiez pas comme une sorte de barbare irréfléchi qui frapperait avant de se poser des questions. Sans vouloir me justifier, et afin d'éviter tout malentendu qui nuirait à nos relations futures, ce que vous avez pu prendre pour une agression était l'unique moyen dont je dispose pour jauger la puissance de l'âme d'une personne. De mon point de vue, il était inconcevable de devoir me résoudre à tout ignorer d'une personne qui me semblait aussi... intéressante. D'ailleurs, je pense que ne pas porter de jugement sur autrui est la forme la plus élémentaire de respect. Je ne jugerai vos actions et vos décisions en aucun cas, et j'attends de vous que vous fassiez la même chose envers moi. Sauf votre respect, Votre Altesse, je suis le seul à pouvoir juger mes actes, et il en est de même pour tous. C'est quelque chose qui ne regarde personne d'autre.

Considérant que la chose était entendue, il s'arrêta à nouveau. La princesse le regardait toujours. Il savait qu'il était capable de rester fermé et silencieux comme de prendre la parole pendant plusieurs minutes d'affilée. Elle, par contre, ne semblait pas très bavarde.
Une troisième fois, sa voix s'éleva.


- Au fait, puis-je vous demander ce que vous cherchiez en cet endroit? D'instinct, je sais que l'identité que vous m'avez donnée est vraie, mais je ne peux m'expliquer ce qu'une jeune fille de haut rang peut bien chercher seule, dans une petite tente, au bord d'un lac. N'êtes-vous pas censée être suivie par une escorte, disons d'une cinquantaine de soldats entraînés?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirän Hyrule
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Profession : Sage-Princesse
Âge du perso : 21 ans
Race : Hylienne
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylienne
Sexe: Femelle
Devise:

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Jeu 5 Juin - 0:49

La jeune Hylienne eut une moue attristé durant les propos de l'individu. Elle éclata néanmoins de rire lors de ces dernières paroles. Ce rire n'avait rien de moqueur ou de mesquin, il était clair et cristallin, raisonnant harmonieusement avec la paix qui semblait régner sur l'endroit et sur l'ambiance qui désormais était à l'apaisement.

La valeur de nos gardes étant... Je préfère de loin voyager seul et discrètement plutôt qu'attirer l'attention avec une trop grande escorte. De plus, il me faut du calme pour réfléchir à ce que j'entreprends ici.


Dit-elle en montrant des ruines près du bord de l'eau derrière elle. Les anciens édifices semblaient s'avancer de plus en plus profondément sous la surface. Il était simple de comprendre que la partie la plus importante du site était sous le lac.

J'étudie ce lieu ancien car je suis attiré par ce genre de choses.

Mentit-elle à demi cachant ainsi ses véritables intentions de manière totalement insoupçonnable. Enfin, elle lui fit un sourire courtois et cherchant à détendre encore davantage l'atmosphère.


J'aimerais m'excuser d'avoir trop hâtivement juger votre personne à partir de vos propos. Il est vrai que je n'aurais pas du être aussi irraisonnée. Puis-je me faire pardonner en vous offrant à manger et en m'intéressant à ce que vous venez faire dans le monde de la Lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Yuurei
Modérachieur
Modérachieur
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 26
Profession : Stratège
Âge du perso : 148
Race : Twili
Date d'inscription : 29/05/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Homme
Devise: "Une vie est une chose si éphémère, si imprévisible, que l'on doit s'efforcer de la protéger à tout prix."

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Jeu 5 Juin - 1:14

- Irraisonnée... Tout cela n'était-il pas parfaitement voulu?

Il eut à nouveau un petit sourire en coin. Au final, cette jeune princesse lui plaisait plutôt. Ses intentions étaient bonnes, et elle semblait dotée d'une sagesse exceptionnelle malgré son âge. Une sagesse, même s'il ne se l'avouait qu'à contre-coeur, que lui-même, après son siècle et demi d'existence, n'avait pas encore atteinte.

- En tout cas, j'accepte volontiers votre invitation. J'imagine qu'il sera plus aisé de parler en toute quiétude loin des agaçantes formalités de la Cour. J'y ai droit depuis très longtemps, et en toute sincérité, y échapper le temps d'un repas ne me déplaît pas. Et puis, j'ai hâte de savoir ce que vous mangez, à Hyrule. Tous les domaines m'intéressent, y compris la cuisine... Oh, ajouta-t-il en la voyant disparaître momentanément dans les profondeurs de sa tente, et je suppose que tout le château est à votre recherche? Si j'étais un homme sain d'esprit - ce que je ne suis pas vraiment, vous l'aurez sans doute compris -, je ne laisserais pas ma Princesse partir seule à l'autre bout du pays en lui adressant un petit salut de la main tandis qu'elle s'éloigne. Enfin, à moins qu'elle menace de me faire exploser le crâne à l'aide de ses sorts, ce que je vous soupçonne de parfaitement savoir faire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirän Hyrule
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Profession : Sage-Princesse
Âge du perso : 21 ans
Race : Hylienne
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylienne
Sexe: Femelle
Devise:

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Jeu 5 Juin - 11:02

Musique d'ambiance

Zirän sortit alors de la tente. A la grande surprise du Twilis, elle portait désormais sa rapière à sa ceinture. Une ceinture qui n'était qu'un mince filet de soie lâche aux motifs de fleurs rouges. De plus, dans son dos était fixé un carquois de bois ouvragé au motif de la triforce. Enfin, dans sa main, elle tenait un arc long qui lui aussi était ouvragé de décors chargé de simuler le bois des arbres.

C'est alors que le bruit caractéristique d'une flèche vint se planter à quelques mètres d'eux. La princesse n'y porta même pas un regard, elle était nullement surprise, elle prit le soin de ranger quelques menues objets dans son sac tout en expliquant la situation au Twilis.


Ces idiots ont finis par craquer avec votre arrivée, ils ont eu peur que des renforts ne me viennent. J'ai pris la liberté de relever leurs positions, il y a deux jours de cela. Ils attendaient que je trouve quelques choses surement avant d'agir et puis vous voyant arriver, ils ont paniqué et on mit en place un plan pour nous capturer. Enfin... Me capturer...

Elle prit une flèche de son carquois toujours sans se retourner et montra l'importante formation de pierre qui se trouvait dans leurs dos qui étaient relié par le pont suspendus et ou trônait un arbre géant.

Ils tirent de cet endroit car ils pensaient être à porter mais le vent vient du désert aujourd'hui. Ils ne nous atteindront pas avec les arcs ridicules qu'ils ont mais ceci n'est pas le plus important. Ils pensent que nous allons nous positionner ici pour nous installer dans une guerre de position et ainsi arrivé à l'opposé. Elle montra divers plates formes ou on pouvait apercevoir des ombres se mouvoir.


La jeune aristocrate se releva et se tourna vers la seule direction qui leurs restaient, celle des ruines en longeant la rive du lac jusqu'à la cascade formée par l'arrivée du fleuve Zora.

Venez, nous allons « disparaître ».

Elle prit alors une démarche posé et pas du tout précipité. Tout semblait avoir été calculé dans son esprit et un sourire un tant soit peu machiavélique faisait sentir qu'un piège était en préparation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Yuurei
Modérachieur
Modérachieur
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 26
Profession : Stratège
Âge du perso : 148
Race : Twili
Date d'inscription : 29/05/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Homme
Devise: "Une vie est une chose si éphémère, si imprévisible, que l'on doit s'efforcer de la protéger à tout prix."

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Jeu 5 Juin - 13:31

- Eh bien, c'est dommage. On dirait que je vais devoir reporter ma découverte des saveurs de la nourriture d'Hyrule à plus tard.

Il suivait la princesse sans chercher à savoir où elle allait. En fait, c'était difficile à dire, mais il sentait qu'il pouvait avoir une entière confiance en elle. Même si sa logique et sa capacité de réflexion lui dictaient l'ordre élémentaire de se méfier d'une jeune femme si puissante et calculatrice, son instinct lui disait qu'au contraire, il pourrait bien apprendre beaucoup de choses d'elle.

- En temps normal, Votre Altesse, j'aurais déjà évalué la situation et leurs positions afin de savoir quelle alternative nous avons, mais j'ai l'impression que je pourrais apprendre beaucoup de vous. En ce cas, voyons un peu les résultats qu'une stratégie Hylienne peuvent donner! Ou bien vais-je pouvoir constater l'ampleur de vos pouvoirs?

Puis il se plongea dans un silence prolongé, se concentrant sur sa capacité d'écoute et d'observation, et tentant de camoufler le bruit de ses pas. Il savait d'expérience qu'un simple manque de discrétion pouvait ruiner beaucoup de tentatives de déplacements.
Il se laissa donc guider par Zirän, curieux de savoir ce qui allait se produire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirän Hyrule
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Profession : Sage-Princesse
Âge du perso : 21 ans
Race : Hylienne
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylienne
Sexe: Femelle
Devise:

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Jeu 5 Juin - 14:53

Je vais surtout tester mes adversaires. Leurs destructions totales ne m'intéressent pas encore.

Répondit la jeune aristocrate avec froideur alors qu'ils approchaient des ruines. L'endroit recelait encore des murs qui s'élevait jusqu'à la taille de l'homme de l'ombre. Ils étaient tous fait dans un des pierres de grands appareils.

On devinait les extérieurs par le peu d'ornements qu'ils recelaient. Au contraire, les intérieurs étaient couverts de gravure représentants divers scènes épiques et quelques inscriptions en Hylien ancien. Quelques colonnes étaient disposés devant ce qui devaient être des entrées, enfin on pouvait encore marcher sur quelques sorts préservés de l'injure du temps.

L'Hylienne se dirigeait dans le dédale que formait les ruines avec une grande habitude. Elle semblait totalement à l'aise, presque chez elle. Son compagnon que le hasard lui avait livré décidait donc de rester en simple observateur. Elle décida donc de l'éluder de tous ses calculs et stratégies. Elle n'était pas encore assez sur de ses intentions pour vraiment lui donner une telle place dans un de ses plans.

Enfin, elle s'arrêta à un poste d'observation particulièrement bien choisit. On pouvait y voir l'avancée ennemis sans être vue soi même. Cet endroit était simple ce qui devait resté d'une ancienne niche ou on disposait parfois des statues ou figurations. Cette niche était brisé à un endroit et cela permettait d'avoir un bon champs de vision sur la scène qui allait se jouer.

Un simple regard de sa part puis elle se tourna vers le twilis, elle le poussa un peu pour qu'il s'écarte puis s'agenouilla au sol. Elle gratta un peu la terre pour y découvrir une couverture qui avait été disposé là et recouvert d'un sol artificiel. Elle se débarrassa de la couverture et du sol.


Ils ne savent pas que j'ai déjà découvert ce qu'ils recherchent.


Dit-elle patiemment en révélant ainsi une plaque de pierre particulière. Elle posa sa main sur cette pierre et chantonna une étrange berceuse. La pierre irradia d'une lumière intense avant de disparaitre. Ainsi, elle laissait le passage libre vers un tunnel qui disparaissait dans l'ombre.

Notre moyen de fuite est désormais prêt... Mais avant, je dois en savoir plus...

La jeune aristocrate se retourna vers son poste d'observation et compta les silhouettes qui apparaissaient et courraient plus ou moins discrètement vers les ruines. Elle s'en détourna et s'écarta de la niche pour s'approcher d'un piédestal se trouvant un peu avant celle-ci.

Dissimulez vous complètement aux regards. Et si vous ressentez l'envie d'intervenir. Sachez attendre le moment propice.

Il commençait à être clair que l'édifice devait être un ancien temple au vue de sa configuration. Elle monta sur le piédestal et eut alors un comportement terriblement étrange en une pareil situation puisqu'elle se mit en position de prière et demeura ainsi silencieuse à mesure que la menace approchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Yuurei
Modérachieur
Modérachieur
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 26
Profession : Stratège
Âge du perso : 148
Race : Twili
Date d'inscription : 29/05/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Homme
Devise: "Une vie est une chose si éphémère, si imprévisible, que l'on doit s'efforcer de la protéger à tout prix."

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Ven 6 Juin - 1:25

Déconcerté, Shinji regardait la princesse, immobile et complètement exposée. Il ne savait pas vraiment ce qu'elle faisait. Avait-elle l'intention d'en savoir plus sur les ennemis qui la pourchassaient, ou sur sa capacité à gérer intelligemment une attaque par des ennemis en supériorité numérique?
Quoi qu'il en soit, il ne pouvait rester sans rien faire dans ces conditions. Il examina rapidement les lieux. Le chemin qu'ils avaient emprunté, et d'ailleurs le seul praticable, était constitué en fin de parcours de deux énormes murs relativement épargnés par les éléments, formant une sorte de couloir à ciel ouvert qui donnait directement sur l'endroit où ils se trouvaient. Il était étroit, environ un mètre cinquante... Pas assez pour permettre le passage simultané de deux personnes. Et assez long pour qu'environ dix personnes puissent s'y succéder.
Entendant les poursuivants pénétrer dans les ruines, Shinji avisa une seconde niche, placée très exactement en face du couloir, mais dépourvue d'ouverture. Il alla se placer derrière, ferma ses deux mains hermétiquement autour de sa sphère d'énergie et ferma les yeux. Plus le temps passait, plus ses mains tremblaient sous l'effet de la formidable concentration d'énergie qu'il était en train d'effectuer.
Pendant ce temps, les poursuivants s'engageaient dans le long couloir. Ils se stoppèrent au niveau de l'entrée de la salle, se baissèrent rapidement et bandèrent leurs arcs, flèches pointées vers la Princesse...
C'est alors que Shinji ouvrit légèrement ses main.


- Flecha del Gigante.

Un énorme rayon de lumière passa au travers de la niche de pierre qui le dissimulait à ses ennemis, et traversa du même coup le petit groupe de poursuivants qui se figea sous le choc. Puis le rayon, semblable à une énorme flèche, passa au travers de quelques débris et disparut d'elle-même au-dessus des eaux, projetant sa puissante lumière à la surface du lac comme l'éclat d'un gigantesque soleil vert.
Shinji se redressa. Neuf archères Gérudos agonisaient au sol. Elles ne portaient aucune marque, aucune blessure. Dans leur dernier soupir, de petite flammèches mauves s'échappèrent de leurs corps.


- Leur niveau était bien trop faible. L'âme de chacune de ces guerrières s'est consumée tel du papier... Et pourtant, pour que cet effet se produise, il faut un esprit exceptionnellement faible... Je pensais les blesser sérieusement afin de les faire parler, pas les tuer sur le coup...

Il se tourna vers la princesse, qui n'avait pas esquissé le moindre mouvement pendant l'attaque. Et l'idée qu'elle n'avait à aucun moment été en danger lui traversa l'esprit. Après tout, elle savait assurer ses arrières, et n'avait aucune raison de lui accorder une telle confiance...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirän Hyrule
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Profession : Sage-Princesse
Âge du perso : 21 ans
Race : Hylienne
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylienne
Sexe: Femelle
Devise:

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Ven 6 Juin - 10:46

Qu'avez vous fait!

S'énerva soudainement l'aristocrate en se levant d'un bond et arrivant avec une rapidité peu commune auprès des femmes gérudos. Son visage exprimait la gravité et l'inquiétude, une angoisse profonde.

Prenez vos mains! Vite! S'il y a encore quelques forces en vous! Faites le!

Ordonna t-elle aux agonisantes en prenant deux de ces mains dans les siennes. Mais il était trop tard... Leurs âmes tels de petites flammes fragiles s'évanouissaient peu à peu au contact d'un monde trop dure pour elle.


La princesse semblait bouleversé par ce spectacle. Ses yeux palpitaient aux rythmes des larmes qui venaient brouiller sa vue. Elle tenta d'en prendre une dans ses mains pour la préserver mais cela accéléra sa destruction. Alors, un nuage passa sur le soleil matinal. Le lieu s'assombrit, les murs se noircir presque. Un vent glaciale fit trembler sa maigre silhouette alors qu'elle s'agenouillait autour des corps, l'air abattu.

L'atmosphère changea du tout au tout. L'impression d'être épié par une puissance malveillante à leurs égards assaillaient désormais l'Hylienne et le Twilis. Zirän parla alors sans regarder Shinji, d'un ton emplie de sanglots.


Je te demande pardon... J'aurais du te donner l'ordre de n'agir sous aucun prétexte. Je n'ai pas pensée que tu interviendrait si tôt. Je pensais que tu avais compris que... Arg!

Avant qu'aucun des deux ne puissent réagir, une gérudo venait d'apparaitre dans un éclat de lumière rouge. D'un geste précis, elle entoura la tête de la princesse de son bras et de son autre main, elle posa son poignard sur la gorge de Zirän.


- Salope! Tu les as tués avec ta créature! Mes amies! Tu n'as même pas permis à leurs âmes de dormir en paix! Quand la nuit va tomber, elles vont allumer leurs lanternes et connaitre l'éternel errance!

Le visage de Zirän fut caché derrière ses cheveux. Elle semblait agir comme une poupée désarticulé, agissant sans opposer la moindre résistance. Quand elle parla, son calme fut impressionnant, sa chaleur presque insoutenable, sa gentillesse palpable.

- Je n'ai pas d'excuse... Néanmoins... Si jamais tu me tues, il n'hésitera pas une seconde. De plus... Ce ne sont pas tes ordres... Tu ne dois pas me tuer mais me capturer...


La gérudo leva alors ses yeux oranges vers le Twilis. Tout son visage exprimait le chagrin et la haine brulante qui consumaient son cœur. En professionnel, elle semblait pouvoir garder son calme mais son esprit n'était plus clair.

- Espèce de putain! Si tu crois que j'en ai à foutre des ordres! Je vais surement pas te laisser t'en sortir! Je vais te crever et peu importe que cela me coute la vie!

- Crois tu donc que c'est là ce que voudrait tes amies? Penses-tu qu'elles voudraient que tu te sacrifies pour venger leurs morts? Alors que rien ne va jamais plus les fasciné désormais que la vie...

- Comment oses-tu dire cela!? Alors que tu as fais consumer leurs âmes sans frémir un instant de dégout! A prier ces sales déesses qui nous ont abandonnés pour préféré ta sale race trompeuse et s'auréolant de bons sentiments! Vous n'êtes que des monstres!


Cracha la gérudo au comble de l'énervement. Son visage était désormais atteint de tic compulsif qui annonçait son basculement dans la folie furieuse et dans la perte de contrôle. Mais, cela pouvait être aussi la preuve qu'un doute s'installait en elle, qui pouvait bien savoir ce qui se passait dans cet esprit ravagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Yuurei
Modérachieur
Modérachieur
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 26
Profession : Stratège
Âge du perso : 148
Race : Twili
Date d'inscription : 29/05/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Homme
Devise: "Une vie est une chose si éphémère, si imprévisible, que l'on doit s'efforcer de la protéger à tout prix."

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Ven 6 Juin - 20:25

Las de cette situation que son esprit ne parvenait à analyser, Shinji se décida à agir. Il savait que, de toute manière, il n'avait aucune alternative. Lui pourrait aisément se défendre, mais dans la position actuelle de la Princesse, le moindre faux pas équivaudrait à une nouvelle vie arrachée.
Il retourna s'abriter derrière la niche de laquelle il venait tout juste de sortir, dérangé dans ses réflexions par le dialogue qui avait lieu entre Zirän et la mystérieuse Gérudo. S'il tentait une attaque, aussi rapide fut-elle, elle n'hésiterait pas à égorger la jeune femme. S'il n'agissait pas, le même résultat se produirait. Il devait employer la ruse, et se décida à jouer le tout pour le tout.
Stupéfaite, la Gérudo qui menaçait la princesse vit l'une de ses équipières, visiblement blessée et à bout de forces, se traîner sur le sol avec beaucoup de difficultés, dans sa direction. Sous le coup de la surprise, son étreinte se relâcha quelque peu. Il y avait eu une survivante? Elle ne la reconnaissait pas... Prise d'un doute, elle tourna la tête un instant pour compter les corps de ses coéquipières.
La femme qui se traînait par terre profita alors de ce moment d'inattention pour se jeter sur elle. Lui maintenant fermement le poignet, elle posa son autre main sur la lame de son arme pour l'empêcher de faire le moindre mouvement.


- Materia Dissolutio.

Ce fut une voix à l'écho métallique qui s'échappa des lèvres de la femme. Et tandis que sous sa main, le poignard de la Gérudo se dissolvait de la pointe jusqu'au manche, formant de fines particules de lumière qui s'envolaient au vent, les contours de la silhouette devinrent plus floues, plus tremblotantes, avant de laisser place à la silhouette du Twili.
Celle-ci, dans un état proche de la folie furieuse, sortit un long sabre de son dos et chargea sauvagement Shinji qui dut bloquer grâce à sa sphère d'énergie. Puis la femme amorça toute une série d'attaques, toujours plus puissantes, en débitant une série d'atroces insanités à son égard.
Derrière lui, la voix de la princesse s'éleva, presque suppliante. Shinji n'avait pu comprendre la totalité de la phrase, à cause du bruit métallique produit par les coups qu'il parait, mais il crut comprendre quelque chose qui ressemblait à "elle ne doit pas mourir"...
Ainsi donc, la princesse voulait que son ennemie reste en vie.
Un mouvement à sa droite l'intrigua. Il remarqua que la Gérudo avait lancé de longues aiguilles d'acier qui filaient droit vers Zirän. D'un geste précis, il les rattrapa par la pointe, évita juste à temps le sabre qui fendait l'air vers sa gorge, et planta vivement les épines dans sa cuisse. Elle poussa un hurlement de douleur et disparut.
Shinji modifia la forme de sa sphère d'énergie. Revenant auprès de la princesse, il fixa au sol l'énorme demi-sphère qu'il en avait fait, de façon à ce qu'elle soit protégée, puisqu'elle était toujours à genoux, des larmes perlant de ses yeux... Juste à temps, puisque la Gérudo réapparut derrière elle; sa lame percuta le bouclier d'énergie du Twili. Poussant un nouveau hurlement de rage, elle entreprit de le soulever. Elle n'en eut pas le temps: Shinji s'élança vers elle, et son genou percuta son visage, la projetant quelques mètres en arrière. Elle put se rétablir juste avant la fin de sa chute. Reprenant ses appuis, elle s'élança droit sur Shinji, désormais privé de son seul moyen d'attaquer. Il fut trop lent à esquiver, et le sabre lui entailla l'épaule.
Cette fois, c'en était trop. Il profita de cet instant pour saisir la lame de ses deux mains, ignorant la douleur qui commençait à envahir son bras, la tira pour approcher le corps de son adversaire à lui et lui décocha un énorme coup de talon au creux de l'estomac, suivi d'un second au niveau de la mâchoire. Il finit par la plaquer au mur, immobilisée.
Il ne devait pas la tuer; il n'y avait qu'un seul moyen de s'en débarrasser.
Il leva brièvement la main droite. Un Portail noir s'établit dans le ciel, et les décomposa tous deux en petits carrés noirs qui s'élevèrent jusqu'à la fente qu'il marquait dans le ciel.
La princesse resta seule; le bouclier qui la couvrait entièrement émit tout à coup une lumière plus faible, puis finit par disparaître totalement, reprenant sa forme habituelle. Elle ramassa délicatement la petite sphère verte et fixa le Portail, qui ne s'était pas encore refermé.
Quelques minutes plus tard, de nouveaux carrés noirs en descendirent et reformèrent le corps de Shinji, cette fois totalement seul. Il semblait avoir plus ou moins souffert pendant cette brève absence; de nombreuses entailles couvraient son corps, par lesquelles coulait son sang, de la couleur azure si particulière à son peuple.


- Je ne pouvais la tuer, le meilleur moyen était donc de la renvoyer au coeur du Désert. Malheureusement, elle n'était pas seule. Environ cinquante guerrières, d'après mes calculs...

Il ne put achever sa phrase. A bout de souffle, ses jambes cédèrent et il fut forcé de s'asseoir, adossé à la paroi de pierre, à quelques mètres de la Princesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirän Hyrule
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Profession : Sage-Princesse
Âge du perso : 21 ans
Race : Hylienne
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylienne
Sexe: Femelle
Devise:

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Ven 6 Juin - 21:40

Quand elle le vit agir, il était trop tard. Capté par la discussion qu'elle tentait d'avoir avec la gérudo. La jeune aristocrate n'avait pas remarqué sa ruse. Quand elle sentit qu'il avait réussit à tromper la vigilance de la femme du désert et qu'elle s'était retrouvée déliée de son emprise, ce fut d'abord la surprise qui la gagna un court instant.

« Par la déesse comment a t-il?! »

Elle cessa tout de suite cette question pour passer à autre chose. D'une voix toujours couvertes de sanglots et tremblante de rage, elle tenta de donner un ordre précis au Twili. C'est alors que le combat revint sur elle. La princesse put à loisir découvrir l'étendue des pouvoirs de celui qu'elle venait de rencontrer.

Une rage en elle bouillonnait en le voyant agir et se dépatouiller d'une situation catastrophique qu'il avait lui-même crée. Pourtant, elle se refusait à laisser libre court à ce sentiment, se sentant tout aussi responsable car présente sur les lieux mais rendu à la quasi-impuissance par la force des choses.

A mesure que le combat se déroulait, son visage semblait souffrir de chacune des blessures des deux êtres. Au comble de la frustration mais sachant qu'il serait folie d'intervenir entre deux combattants aussi déterminé, elle les vit disparaître.

Craignant le pire, elle ramassa l'objet et força son esprit à rester logique. Elle se dirigea vers le corps des jeunes femmes encore présentent et posa leurs bras sur leurs poitrines en prononçant une prière aux déesses.

Son visage était calme, posée, réfléchi et rassurant. Son regard restait légèrement froid, fatigué, las. Sa peau était un peu plus blanche que d'habitude. Sa bouche s'exprimait en un trait fin et neutre. Quand à sa voix, elle vibra avec une lourdeur et une déception palpable mais aussi une forme de résignation.

Quand il revint, elle se tourna vers puis ne put s'empêcher de secouer la tête de dépit. La jeune aristocrate se leva lentement, comme à regret pour venir auprès du Twilis. Elle s'agenouilla à ses cotés et regarda ses blessures sans décrocher un mot. Le silence était lourd, l'ambiance dans les ruines étaient toujours aussi désagréable.

Sa voix résonna avec une colère palpable qu'elle peinait à dissimuler derrière un faciès contracté.

Je vais vous ramener au campement.

Elle passa le bras du Twilis autour de son cou et le força sans tendresse à se relever. Quelque chose contractait son ventre, quelque chose brulait ses lèvres? La jeune aristocrate rongeait son frein. Elle amena le Twilis vers son campement qui n'avait pas été touché et l'assis près du foyer éteint.

Elle regarda un instant l'individu avec gravité comme dans une dernière hésitation puis elle sortie sa rapière avec une rapidité étonnante pour la mettre sous la gorge de Shinji. Le moindre mouvement signifierait la mort. Cela était tout a fait visible dans le regard froid et imperturbable de la princesse.


Votre destinée est désormais entre mes mains et s'est là la première chose que vous devez accepter. Pourtant, ce n'est pas sous la menace que je veux une réponse à ma question.

Voilà quel était mon plan... Je devais me tenir de manière à ne pas éveiller les soupçons et attirer ces ennemis près de moi. Leurs buts étaient de me capturer et pas de me tuer ou de me faire du mal.

Je le savais et je comptais l'utiliser en créant une fausse situation de « prise au piège ». A ce moment là, j'aurais pu en apprendre beaucoup sur mes ennemis et leurs motivations puis je les aurais mis hors d'état de nuire et cela juste le temps de fuir dans le souterrain qui donne un accès direct vers un point inconnu de mes ennemis. Cela aurait du se passer sans heurt et sans qu'aucune goutte de sang ne soit versée... Ni aucune âme... Détruite... J'ai fais l'erreur de sous-estimer votre désir de me protéger. Je vous pensais étant là comme simple observateur, j'ai donc éludé votre présence de mes plans. Tel fut mon erreur.

La suite n'a dépendu que de vous car tous ce passa de tel sorte que je ne pus rien faire. Vous avez utilisé un pouvoir sans contrôle et cela à provoqué la destruction d'âmes! Vous avez ainsi déclenchez la folie furieuse d'un ennemi et je fus alors en danger de mort pour la première fois.

Par la suite, au lieu de rester tranquille et de vous repentir en faisant marcher votre esprit et en agissant de manière réfléchi, vous êtes intervenue inconsciemment en faisant confiance au facteur de troubles crée chez la gérudo par votre mystification qui auraient pu très bien m'être fatal.

Enfin, vous avez ensuite fait la plus grosse erreur qui permit ainsi à toute cette histoire d'être un terrible gâchis en utilisant à nouveau de manière abusive des pouvoirs bien trop puissant pour le peu de sagesse que je vois en vous désormais! Vous avez laissé l'ennemi s'échapper et prévenir des alliés potentiellement dangereux et proches au lieu de la capturer pour interrogatoire!

Vous avez souiller les ruines d'un temple Hylien et provoqué ainsi le recul de la Lumière et l'apparition d'âmes damnés que nous aurons un mal fou à déloger.

Vous avez eu en quelques minutes sanglantes le reproche que je vous faisais lors de notre rencontre.


Elle pressa un peu plus la lame contre la gorge de Shinji d'un air toujours aussi froid, seul le mouvement saccadé de sa poitrine montrait qu'un cœur battait encore en elle et qu'il travaillait à la rédemption du Twilis aux yeux de l'Hylienne.


Maintenant, vous allez me dire qu'elle est la portée maximale de vos possibilités de téléportation... Quand à la suite? Elle ne dépendras que de la réponse à ma question...


Elle prit alors le soin d'appuyer chaque mot, un léger sanglot tinta au mot boucherie ainsi qu'un grand dégout.

Qu'avez vous appris de cette boucherie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Yuurei
Modérachieur
Modérachieur
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 26
Profession : Stratège
Âge du perso : 148
Race : Twili
Date d'inscription : 29/05/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Homme
Devise: "Une vie est une chose si éphémère, si imprévisible, que l'on doit s'efforcer de la protéger à tout prix."

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Ven 6 Juin - 23:07

Le Twili avait fixé la princesse droit dans les yeux durant son explication. Au fur et à mesure qu'elle parlait, une étrange sensation l'envahissait. Il avait l'impression... qu'il avait envie d'éclater de rire. Non pas que le massacre qu'il avait provoqué l'amuse, et encore moins la situation pénible dans laquelle il était actuellement.
Cela l'amusait juste de voir à quel point son interlocutrice se trompait sur lui.


- Cessez de voir les choses sous votre propre angle de vue, Votre Altesse. Vous souhaitez savoir ce que j'ai appris? Très bien...

Il finit sa phrase en détachant distinctement chaque syllabe, comme s'il s'adressait à un être mentalement retardé :

- Je viens d'apprendre que l'on peut considérer comme une pure perte de temps le sauvetage d'une femme ingrate aux airs hautains, dont la prétendue sagesse se résume à tenir son unique allié à l'écart de ses calculs, et qui, en voyant l'énormité de son erreur, tente de garder bonne conscience en accusant celui qui s'est battu pour préserver une vie qu'elle n'aurait peut-être plus à l'heure actuelle. Repli stratégique.

Les deux derniers mots n'avaient rien à voir avec sa réponse, mais annonçaient seulement une téléportation qu'elle n'aurait de toute manière pas pu empêcher. Elle était restée comme abasourdie après sa réplique, et sa dématérialisation survenait trop rapidement pour qu'une arme puisse l'atteindre avant son commencement.
Il choisit de réapparaître près des ruines qu'ils venaient de quitter à l'instant. Le désert était trop dangereux après les récents événements. Cela lui offrait le temps de récupérer un peu. Même en se dépêchant, la princesse ne pourrait y revenir avant moins de cinq minutes.
Il ouvrit la main, changeant à nouveau l'apparence de sa sphère de lumière, qu'il avait pu récupérer tandis que Zirän le portait jusqu'à son campement. La présence de la faux qu'il utilisait habituellement comme moyen de se battre le rassurait un peu, et il se savait prêt à riposter à la moindre tentative d'attaque dirigée contre lui.
Elle, sage? Il l'avait suivie uniquement pour vérifier ce fait. En réalité, elle n'était qu'une enfant se croyant plus puissante qu'elle ne l'est, tentant de lui donner des leçons.
Elle avait intentionnellement amené Shinji avec elle lors de sa retraite, l'impliquant de ce fait dans une poursuite à laquelle il aurait échappé s'il l'avait quittée à cet instant.
Elle avait refusé de lui dévoiler ses véritables intentions, fermant son coeur au seul allié qu'elle pouvait espérer avoir dans une pareille situation.
Elle lui avait même dit qu'il pouvait agir à sa guise lorsqu'ils étaient sur le point de se faire rattraper.
Que croyait-elle faire en impliquant de cette manière un parfait étranger dans ses propres soucis, et en venant se plaindre après qu'il ait tenté de sauver leurs vies à tous deux?
Sa conception de la sagesse était bien dérisoire. Elle n'était encore qu'une gamine tentant de jouer aux héroïnes. Elle avait omis trop de facteurs de risque. Pour commencer, la petite troupe de Gérudos qui les avait agressés était-elle pourvue de moyens de voyager rapidement? L'apparition soudaine de leur chef semblait confirmer l'inverse. Grâce à la rencontre qu'il avait faite dans le désert, il savait que ces femmes agissaient comme un gigantesque groupe gouvernant le désert, ou plutôt comme une armée. Si elles avaient eu l'occasion de la capturer, et qu'elles l'avaient amenée de cette manière dans leur bastion, même la princesse n'aurait pu en sortir seule. Et en admettant qu'elle ait pu les neutraliser avant qu'elles ne soient retournées à leur camp avec elle, des soldats entraînés ne révéleraient jamais les projets de leur chef. Et un chef ne leur révélerait de toute manière pas d'informations de cette importance, en prévision de ce type d'événements. A moins d'être particulièrement stupide.
La jeune princesse, du haut de sa vingtaine d'années, avait voulu donner des leçons à un guerrier ayant un siècle d'expérience du combat et du calcul stratégique.
Les conséquences étaient là. Aucun homme sain d'esprit ne pourrait donner de crédit à la folie suicidaire qu'elle nommait "sagesse" après ce qui venait de se passer.
Shinji fit craquer ses articulations. Le temps de résumer la situation au sein de son esprit - chose qu'il faisait régulièrement afin de conserver un point de vue le plus proche possible de l'objectivité totale -, une bonne minute avait dû s'écouler. Bien qu'il ne pense pas que la princesse ait pu tenter de le rejoindre après sa disparition, il valait mieux prendre le moins de risques possible en son état actuel.
Il se mit donc en route, ne suivant pas le chemin, espérant qu'il tomberait bien vite sur un endroit habité grâce auquel Zirän pourrait pour l'instant perdre sa trace; et que, si jamais elle le retrouvait, elle y arriverait seulement après qu'il se soit remis de ses blessures.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirän Hyrule
Peuple Hylien
Peuple Hylien
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Profession : Sage-Princesse
Âge du perso : 21 ans
Race : Hylienne
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Hylienne
Sexe: Femelle
Devise:

MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   Sam 7 Juin - 0:23

Elle poussa un soupir lourd de sens quand il fut parti. La jeune aristocrate ne voulait pas l'admettre mais elle était infiniment lasse. Une dernière fois, elle ressassa cette histoire. Elle savait ou était ses erreurs, elle se savait fichtrement coupable de la situation mais elle savait aussi que le Twilis n'était pas non plus irréprochable.

Le monde pesait lourd sur ses épaules et elle se demanda pourquoi elle acceptait se poids. Pourquoi ne pas véritablement disparaître? Oui... Changer de nom, oublier tous ces artifices de princesse et se trouver un beau berger, se marier avec lui et vivre paisiblement de ses revenus. Une larme vint à ses yeux à la pensée de cette vie idyllique.

Elle avait envie de se laisser tomber au sol, elle avait envie de se recroqueviller et de pleurer mais... La cruelle réalité ne le lui permettait pas. Elle devait s'occuper des corps gérudos, elle devait défaire son campement et fuir. Le temps pressait, il fallait faire vite.

Son rêve disparut alors face à l'amère monde qui tournait autour d'elle. L'aristocrate se mit à chantonner une étrange chanson et un hennissement se fit entendre au loin. Un destrier à la robe blanche, d'une haute taille et d'une grande noblesse apparut à l'horizon et ne tarda pas à parvenir auprès de sa princesse.

Elle se serra un instant contre lui puis elle prit une pelle et monta en selle, partant au triple galop. Il ne lui fallut qu'une minute pour parvenir jusqu'aux ruines. C'est ainsi que Shinji, avant de disparaître devait entendre le destrier arrivé a proximité et la princesse descendre pour s'approcher des corps. Semblant ignorer la présence du Twilis, elle ne cachait pas sa peine insondable.

Les corps des jeunes femmes n'avaient pas bougé. Elle prit les mains d'une d'entre elle et caressa son front glacé.


Ma première erreur fut de ne pas tuer ce Shinji... Pourquoi faut-il sans cesse gouverner avec son esprit et non pas avec son cœur!? Tu peux me le dire? Toi dont la vie a été arraché par l'incapacité d'une princesse à accomplir son devoir... Mon plan était parfait... La défense magique de se lieu devait empêcher que me soit porté une blessure et j'avais tout calculer! Elles allaient se croire en confiance et se mettre à bavasser, heureuses de leurs victoires sur la princesse rebelle... Mais rien n'a tourné comme cela aurait du! Tous ça à cause de ma négligence! Tous ça parce que j'ai cru sur parole cet individu quand je l'ai cru simple observateur. J'aurais du le chasser! Mais non... Il serait alors tombé entre les mains des gérudos... Avec moi, il était en sécurité... J'aurais simplement du lui dire de ne rien faire... Mais tu sais? Je n'aime pas ordonner aux gens, surtout qu'il n'est même pas un de mes sujets! Il était libre! Mais jamais je ne l'aurais pensée capable de te faire ça. Maintenant, tu vas être le terreau à partir du quel la guerre et la destruction va advenir... Nos deux peuples connaitront la douleur et l'affliction.

Elle leva alors ses yeux emplies de larmes vers le ciel.

Il doit bien avoir une autre solution... A part celle de disparaître... Il doit bien avoir une autre solution... Que celle de devoir abandonner mon peuple...

Elle revint au corps étendu devant elle.

J'aimerais avoir la force de haïr la personne qui t'a fait ça mais je suis la véritable responsable...

Elle se mit alors à sangloter et à trembler.

Non! Non... Je ne dois pas me laisser emporter! Je... J'ai encore à faire... Le temps presse...

La jeune aristocrate se prit la tête entre ses mains et inspira profondément.

J'ai le sentiment que quoi je fasse, cela sera une erreur! Par les Déesses! Quel terrible spectacle! Quel terrible événement!

Elle frappa le sol de son poing comme pour réaffirmer la fermeté de son esprit sur son cœur battant à tout rompre.

La vérité! C'est tout ce qui me reste! Ils sauront tout.... Hyliens, Hyruliens et Gérudos. Ils apprendront les erreurs de chacun dans cette affaire et les choses se dérouleront comme elles devront se dérouler!

Ragea t-elle en se releva et en commençant sa basse besogne avec toutes les peines du monde. Elle rageait d'accomplir ce devoir avec une telle maladresse et une telle faiblesses mais les corps mous étaient lourd.

C'est alors qu'un objet glissa d'une des poches d'un corps. La princesse s'agenouilla pour voir ce que cela était et elle n'en cru pas ses yeux. Elle remercia les déesses et poursuivit son travail tout en prenant soin de récupérer le précieux objet.

En fin de compte, elle se décida pour un tumulis. La terre demeurait trop dure pour être creuser par la seule force de Zirän. Enfin, quand elle eut terminé sa besogne, elle retourna au camp pour le démonter. Alors que la nuit tombait, elle partie au galop dans la plaine d'Hyrule.


[Fin du Sujet]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux mondes se rencontrent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux mondes se rencontrent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Hyrule :: Hyrule :: Plaines d'Hyrule :: Lac Hylia-
Sauter vers: