Les Chroniques D'Hyrule

Venez vivre des aventures (et des mésaventures) dans le monde de la populaire série Zelda! Des admins/modos sympathiques, un monde immense (connu ou non), de très nombreuses races et classes disponibles, des quêtes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A l'orée du désert.

Aller en bas 
AuteurMessage
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 26
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: A l'orée du désert.   Sam 28 Juin - 19:18

Maharu avait traversé le chemin qui la mener aux plaines d'hyrule d'une traite. Maho la suivant dans les airs. La gerudo arrêta un instant sa monture pour observer l'étendu herbeuse qui se profilait à l'horizon, une légère brise lui rafraîchit le visage repoussant la chaleur du désert.

Aussi étrange que pouvait être son roi, Maharu était d'accord avec lui pour au moins une chose, il était injuste que les Gerudos ai été exiler dans cette immensité désertique. Ne profitant d'aucune saison, n'ayant qu'une chaleur étouffante tout au long de l'année.
C'est vrai qu'en y repensant, personne n'irai s'installer dans le désert de son plein grès. Encore moins tout un peuple. Si les gerudos passaient pour des être si abjecte, ce n'était que de la faute des hyliens. Après tout c'était eux qui avait chassé les guerrières de leur terre d'origine. Entamer une guerre pour réclamer son dut était d'un certain côté légitime. Bon...il fallait l'admettre, le peuple de femme n'avait pas beaucoup de chance en ce qui concernait leur chef. Peu être que les hommes supportait moins bien la chaleur que les femmes.

Cela expliquerai beaucoup de chose....

Une fois qu'ils auraient récupéré ce qui leur revenait de droit, Äanöndo ne serait plus obliger de supporter cette chaleur. Peu être deviendrait il plus agréable? A ce moment les hyliens comprendraient que les gerudos ne sont pas des être si maléfique. Et puis à force de supporter cette chaleur qui augmentait de jour en jour. N'importe qui deviendrait fou. Maharu pouffa, il ne fallait pas trop rêver.

Bon il est sur que les moyens employé n'était peu être pas les meilleurs...mais les hyliens n'avaient pas fait dans la dentelle non plus. Dans le fond, il ne faisait que récolter ce qu'ils avaient semé. La frustration d'une injustice à jamais délaisser et la haine qu'il en découlait depuis tant d'années. Il ne fallait pas s'étonner si le conflit perdurai. Le roi aussi sage soit il ne faisait pas grand chose pour que le peuple du désert soit mieux vu par ses sujets, et amélioré les conditions déplorable dans lesquelles les guerrières vivaient. Si elles pillaient ce n'était pas que par plaisir.
Les hyliens étaient vraiment stupide, en refusant d'admettre leur fautes ils ne faisaient qu'aggraver la situation.
Une vibration dans l'air attira son attention, quelque chose d'inhabituelle se passait, la jeune fille haussa les épaules d'un air nonchalant. Surment un combat. Cela ne l'intéressait pas.

Elle farfouilla un instant dans ses souvenirs... voilà elle se rappelait, une petite ferme non loin de là, assez accueillante ou elle pourrait passer la nuit. Maharu pressa doucement les flanc de sa jument qui réagit au quart de tour en partant au galop, dans la direction de cette ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silya Neyl
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 28
Âge du perso : 21
Date d'inscription : 13/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Féminin
Devise: J'ferai ça demain

MessageSujet: Re: A l'orée du désert.   Lun 30 Juin - 17:15

Silya était sortie du désert avec l’empressement le plus incroyablement sous-développé jamais vu encore. Pas qu’elle n’était pas pressée de quitter cette ma-gni-fi-que étendue très… sableuse, mais comme d’habitude, elle avait la flemme… les passages « transformer Maharu en Hylienne » et celui « si je passais pour une Hyrulienne, ça irait mieux » avaient eu raison de sa soudaine et surprenante énergie.
Elle s’installa un peu plus en arrière sur sa selle, baillant profondément. Déjà, elle devait décider d’un plan basique.

- Alooors… déjà, la nuit est en train de tomber, c’est dingue comme ça va vite quand même… bon, j’ai pas envie de chercher, je vais dormir à la belle étoile. J’ai de quoi manger quelques jours, mais je vais devoir faire des courses de temps à autres…et discrètement, génial… allez, on va dire que pas de problème.

Dans son dos, le soleil se couchait rapidement, inondant de lumière orangée les plaines, et Silya se rendit compte qu’en effet, le désert, c’était pas top… elle n’avait jamais réfléchi, jusque là, à ce que les Hyliens avaient pu leur faire. Leur passé, c’était bien mignon, mais elle, elle voyait le futur. Et actuellement, elle l’imaginait bien loin des étendues désertiques dans lesquelles elle vivait. La brise, l’air frais mais agréable, tout semblait lui dire qu’elle était la bienvenue. Comparé à la chaleur, au soleil de plomb et aux tempêtes de sables, c’était bien plus attirant.
Elle secoua la tête et se tira de ce genre de réflexions. Elle talonna Moonlight, et l’immensité des plaines la surprit. En gros, c’était un véritable coupe-gorge, si elle avait le malheur de s’installer au mauvais endroit pour dormir.
Deux choix étaient donc disponibles. Soit elle prenait le risque de dormir dehors et d’avoir quelques problèmes pour se réveiller, soit elle trouvait un endroit où dormir…
Elle ne savait pas du tout où était partie Maharu, et se retrouver au même endroit qu’elle risquait d’être problématique…
Elle soupira, grommela quelques secondes sur les merveilleux caprices des Déesses d’avoir fait un monde aussi grand, et oublia son inséparable paresse.

- Allez, essayons de trouver un endroit sûr… genre, un bâtiment… ouais, ça devrait faire l’affaire… si au moins c’était plus petit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 26
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: A l'orée du désert.   Ven 25 Juil - 11:53

[Suite de "L'auberge de Susie"]

Ils ne s'arrêtèrent pas pour se reposer, ainsi ils arrivèrent au désert dans les plus bref délai. Une vent chaud s'engouffrait dans le couloir sableux qui menait à la forteresse, frontière entre l'agréable plaine d'hyrule et l'enfer brûlant du désert. Entré du domaine des Gerudos. Maharu s'arrêta net, fit volte face pour voir le visage de Toshiro.

-Bien, à partir d'ici j'y vais toute seul, même accompagné de ma personne. Vous serez criblé de flèche avant d'avoir fais trois pas. Je m'occupe de prévenir de vôtre présence de sorte que vous ne soyez en aucun cas en danger. Rester ici, soit se sera moi qui reviendrais vous cherché soit d'autre Gerudo, si c'est le cas elle préciseront qu'elles viennent de ma part. Si ce n'est pas le cas, ne les suivaient surtout pas.

Elle ne pût s'empêcher de lâcher un soupir sonore devant les yeux du jeune Hylien ou la méfiance était visible, réaction normal en soi, mais tellement exaspérante.

-Je vous le répète encore une fois, vous n'avez rien à craindre. Je vous l'ai déjà dit, bien qu'appartenant au peuple du désert, je ne suis pas une gerudo. De ce fait je ne suis pas apprécié, Silya et une des rare personne qui m'aie jamais regardé sans une once de mépris dans les yeux. Sa mort me serait plus difficile à supportez que de voir la forteresse baigné dans le sang de ses habitantes toute entière.

Sans plus rien ajouté, elle talonna sa monture pour entré dans le royaume ensablé. Dans le fond elle n'avais pas vraiment menti, elle tenait réellement à Silya qui était pour elle une véritable compagne de combat, et bien plus, même si elle ne voulait pas forcément se l'avouer. Cependant, sa mort bien que regrettable, si elle devait subvenir pour le bien être de son roi, n'aurait aucun remord à l'abandonner. Tout comme son amie aurait fait la même chose si le bien être des gerudo tout entier était en jeu. L'un relier l'autre sans pour autan se toucher. Maharu était dévouée à son roi, Silya à son peuple, deux volontés semblable et pourtant tellement différente.
Le problème principale pour le moment était de convaincre le roi de paraître... normal. Était ce au moins possible? Elle risquait la mort rien que pour le fait d'être revenu en ce faisant avoir de la sorte. Au mieux, ce ne sera que ses oreilles qui en partiront... Au pire, à vrai dire elle n'en savait rien, et ne préférait pas le savoir. Elle ignorait tout de ce qu'était réellement capable de faire le roi.
Mais le connaissant, le plan qu'elle avait élaboré risquerait de l'intéressait.

[La suite dans la forteresse ouest "Sur les toits"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samyël Aetherson
Peuple Hyrulien
Peuple Hyrulien
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 25
Âge du perso : 35 ans
Race : Hyrulien
Date d'inscription : 29/06/2008

Votre Personnage
Race: Hyrulien
Sexe: Mâle
Devise: Vous faites crédit?

MessageSujet: Re: A l'orée du désert.   Dim 27 Juil - 13:32

Samyël bailla encore une fois, et, une fois encore, se demanda ce qu'il foutait là. Il faisait chaud, trop chaud, surtout avec ce fichu manteau noir ; du foutu sable partout, qui s'infiltrait dans les bottes et qui piquait les yeux ; un soleil de plomb à vous bousiller la rétine et un compagnon aussi expressif et agréable qu'une salade d'endives au jambon.

Qu'est-ce qu'il lui avait pris de vouloir accompagner la jeune fille?... Plus il y pensait moins il était sûr de vouloir connaître la réponse.
Et puis, cette saleté de cheval! Il puait la sueur et n'arrêtait pas de gigoter. Samyël devait faire tout son possible pour ne pas tomber. Il avait toujours été un piètre cavalier, préférant de loin voyager à pied. Morose, il finit par sortir d'une de ses poches une petite flasque en acier contenant une très bon alcool, raflée sur un cadavre du temps de ses campagnes. Il la débouchonna et but une longue rasade. L'alcool, fort, l'aida à se calmer un peu. Suivant par réflexe le rituel mercenaire du "Hey gars! Fais donc tourner!", il voulut en proposer à Toshiro, mais se ravisa au dernier moment. Ce genre de gnôle, c'était une boisson d'homme, pas vraiment un truc pour la marmaille.

Etrange, la marmaille d'ailleurs. Cheveux blancs, yeux turquoises, un air à faire frémir un Goron saoule... Et puis sa cicatrice là, sur le bras, qui puait la magie noire à dix mètres, du genre faite par une de ces armes ensorcelées... Samyël ricana sous cape, en se disant qu'il pourrait certainement aider le gamin pour peu qu'il le voulût. Après tout, même s'il ne savait pas lancer la moindre boule de feu, il n'en restait pas moins un jeteur de sort accompli, ayant étudié plusieurs années les arcanes de la magie et lu de nombreux grimoires et manuels sur le sujet.
Mais bon, selon un vieux proverbe (de lui probablement) qu'il suivait à la lettre, "n'interviens pas dans ce qui ne te regarde pas... surtout si tu n'en tireras aucun profit" . Il reprit une gorgée de liquide puis rangea la flasque. Il commençait à trouver le temps vraiment long. Elle prenait son temps, la Maharu...

Souhaitant se dégourdir les jambes, il descendit de sa monture et déclara à son compagnon:

-J'vais pisser.

Il s'éloigna un peu plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 26
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: A l'orée du désert.   Dim 27 Juil - 17:05

Elle arriva enfin à l'entrée de la forteresse, Toshiro n'avait pas bougé, tandis que le cheval de Samyël était en train de brouté trois brin d'herbe jaunis par le soleil à l'écart. Sans son cavalier.

-Évident, pensa la jeune fille.

Elle balaya vite fait les alentour des yeux avant de repéré l'homme qui flânait par ci par là, elle siffla pour attirer son attention.

-Bon on y va. Monte à cheval si tu ne veux pas courir derrière nous.

Le ton sec de l'adolescente lui vallut le regard noir du mercenaire, suivit d'un série de grommellement. Destiné à agacer plus qu'à autre choses. Une fois en selle, elle conduit les trois homme à l'intérieur du désert et par la même occasion de la forteresse.

-Au fait, je tiens à te prévenir. De deux choses. La première, le roi des gerudos est un peu rustre sur les bords, mais il n'est pas vraiment... méchant dans le fond. La deuxième, il y a de fort risque pour que je sois physiquement dans l'incapacité de revenir avec vous à la ferme. Si c'est le cas, veuillez à ce qu'il n'arrive rien à Silya.

Sans plus ajouté un mots, elle les guida jusqu'à l'endroit ou résidé Äanöndo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samyël Aetherson
Peuple Hyrulien
Peuple Hyrulien
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 25
Âge du perso : 35 ans
Race : Hyrulien
Date d'inscription : 29/06/2008

Votre Personnage
Race: Hyrulien
Sexe: Mâle
Devise: Vous faites crédit?

MessageSujet: Re: A l'orée du désert.   Dim 27 Juil - 17:51

-Bin voyons!, ricana Samyël. T'as peur que ton roitelet te foute la fessée?

Le regard noir que lui lança Maharu le dissuada de poursuivre sur sa lancée. L'illusionniste ronchonna un moment dans son coin, sur "ce foutu canasson, ce foutu désert, ce foutu sable, ce foutu soleil".
Toshiro se contenta d'un laconique:

-Nous le ferons.

Le silence retomba sur le groupe, à peine troublé par les gesticulations incessantes de Samyël. Ce dernier, souhaitant se distraire, alpagua son compagnon:

-Hey Blanche-Neige, d'où tu la sors ta gueule d'amour? Teinture et lentilles?

Le trentenaire déglutit difficilement. Toshiro venait de lui lancer ce genre de regard qui font défiler votre vie devant vos yeux durant quelques instants. Samyël jugea plus prudent de ne plus rien dire. De toute façon, les autres n'étaient pas marrants et franchement coincés...

Il préféra penser aux jolies Gérudo qui l'attendaient dans la forteresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'orée du désert.   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'orée du désert.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Hyrule :: Hyrule :: Plaines d'Hyrule :: Les Plaines-
Sauter vers: