Les Chroniques D'Hyrule

Venez vivre des aventures (et des mésaventures) dans le monde de la populaire série Zelda! Des admins/modos sympathiques, un monde immense (connu ou non), de très nombreuses races et classes disponibles, des quêtes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Palais du Crépuscule

Aller en bas 
AuteurMessage
Tobias Shülfer
Peuple Twili
Peuple Twili
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 27
Âge du perso : 22 ans
Race : Twili
Date d'inscription : 25/06/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Masculin
Devise: La vengeance est un plat qui se mange froid...

MessageSujet: Palais du Crépuscule   Sam 28 Juin - 3:33

De loin, il ne semblait pas si imposant, Tobias en était presque sûr...

Le TWili se trouvait sur les marches menant à l'entrée du palais et tout lui semblait immense et démeusuré. Il resta quelques instants devant la porte parcourue par périodes lentes de lignes vertes. Cet édifice ne ressemblait à rien de ce qu'il avait pu imaginer, concevoir en rêves ou juste en pensées. Il ferma les yeux et posa sa main sur l'immense plaque noire. Les petites lumières vinrent entourer ses doigts de leur brillance et créèrent une poignet que la main du garçon s'empressa de saisir, comme indépendament de sa volonté.

La porte s'ouvrit dans un silence inhabituel. A l'intérieur, rien ne bougeait, pas même un garde. En parlant de garde d'ailleurs, aucun ne pouvait bouger pour la simple et bonne raison qu'il n'y en avait pas ici. Cela étonna Tobias mais il s'avança tout de même à l'intérieur du bâtiment. Le sol était parcouru de toutes ces lumières vertes qui étaient la seule réelle source de lumière de tout le royaume du Crépuscule. Elles menaient à une porte et à un escalier qui s'enfonçait sous le niveau du sol. Tobias dirigea ses pas vers les escaliers et resta un moment devant le trou noir qui devait le mener vers l'inconnu, que ce soit une chose ou un être de chair. Ses sens encore en éveil captèrent comme une légère vibration provenant du plus profond de la terre. Cette sensation encore jamais exploitée par le jeune homme le surprit d'abord, mais il savait que son être ressentait quelque chose en bas de ces escaliers et qu'il s'agissait de ce qu'il cherchait. Sans trop savoir pourquoi, il descendit les marches lentement, à l'affut d'une autre vibration pour le guider. Elles lui venaient à un rythme régulier et il lui fallu du temps pour rapprocher cette fréquence à celle des battements d'un coeur. Sûrement captait-il les battements du coeur du Twili qui se cachait dans les ténèbres qu'il visitait ? En fermant les yeux, Tobias eut même la sensation d'entendre la respiration de cet inconnu.

Les couloirs se suivaient et se ressemblaient, mais pourtant, aucun garde ne croisa sa route. Peut-être étaient ils en tour de garde à l'extérieur ? Peut-être prennaient-ils d'autres couloirs au même moment, croisant sa route sans jamais l'appercevoir ? Il fallait bien dire que les couloirs se reliaient tous comme dans un vaste labyrinthe sans fin. Pourtant, au détour d'un chemin plus sombre queles précédents, le jeune homme se retrouva face à une immense partie de mur d'un noir encore plus profond que tous les autres, lui aussi parcouru par des rayons verts zigzagant aléatoirement sur la paroi lisse. Les vibrations étaient plus forte depuis un moment, mais là, elles étaient telles qu'on aurait cru que ce mur était le corps contenant le coeur responsable de ces battements sourds. Il s'agissait d'une cellule, sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Shülfer
Peuple Twili
Peuple Twili
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 27
Âge du perso : 22 ans
Race : Twili
Date d'inscription : 25/06/2008

Votre Personnage
Race: Twili
Sexe: Masculin
Devise: La vengeance est un plat qui se mange froid...

MessageSujet: Re: Palais du Crépuscule   Mar 29 Juil - 1:48

(Je suis impardonnable, qu'on me flagelle sur le champ !)

Les couloirs étaient toujours aussi silencieux qu'à l'arrivée duTwili. A croire qu'il n'y avait réellement personne ici pour monter la garde ! Et pourtant, au détour d'un angle, Tobias resentit une nouvelle présence. Des soldats, enfin ! Même s'il aurait préféré qu'il n'y ait pas un seul être vivant dans ces souterrains obscurs, le jeune homme sentait qu'il allait enfin pouvoir s'amuser. Leur cadence de marche était relativement lente, ce qui permettait au Twili de les suivre aisément tout en restant à bonne distance. Ils allaient bien lui révéler indirectement où trouver la clef qu'il convoitait tant... Il savait quil devait rester discret, il ne saurait se défendre si les soldats venaient à le repérer, ayant oublié fatalement son précieux bâton chez lui, alors qu'il ne s'en était jamais séparé auparavant.

" A quoi cela nous sert-il d'errer ainsi ? Demanda l'un des soldats.
- Il faut bien quelqu'un pour faire le sale boulot, lacha l'autre. On a un seul prisonnier, autant en prendre grand soin !
- Mais à quoi ça sert de s'éloigner autant ? D'autant plus qu'on n'a pas la clef de sa cellule !
- S'il y a un problème, il faut aller au QG, ce sont les ordres quoi ! Tu oublies vite..."

Bingo ! Décidément, ces gardes parlaient beaucoup trop, au grand bonheur du Twili dissimulé dans l'ombre. Il fallait juste trouver ce QG, maintenant... enfin, "juste" n'était pas le bon mot dans ce labyrinthe sans fin. Autant espérer tomber dessus par hasard... en tournant à droite...

Tobias s'arrêta net. Là, devant lui, une lumière qui éclairait une petite pièce carrée avec une table et un crochet planté dans le mur auquel pendait un trousseau de clefs dorées. Le seul inconvénient était le garde assoupi sur la table, face aux objets scintillants. Le jeune homme pouvait tenter de les attraper au pas de course avant de filer comme un rat, ou venir les décrocher lentement avant de s'évanouir dans l'ombre d'où il était apparu. Il préféra la seconde solution.

S'approchant très lentement du trousseau libérateur, il tenta de maîtriser son souffle qui commençait à s'accélérer à cause du stress qu'engendrait en lui pareille situation. Le garde ne semblait pas prêt à quitter le royaume des songes, ce qui facilitait la mission de Tobias. Il tendit une main déterminée vers les clefs, les empoigna fermement pour éviter qu'elles ne tintent et les décrocha habilement. Maintenant, il fallait revenir à la cellule au plus vite, désormais.

Il s'esquiva en douce et retrouva sa route en cherchant les battements qui l'avaient guidé dès le début. Il se retrouva rapidement devant la porte de la cellule et s'empressa d'en ouvrir la porte.

(Tuez-moi pour ce manque cruel d'originalité, de supense et d'action !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Palais du Crépuscule
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cabale du crépuscule /vs/ Chaotiques
» [Fan-Fiction] Crépuscule
» Un rêve accompli : Le Palais Des Lacs
» C'est où le palais impérial svp ?
» CR 31/10/2012 The Cube² / Les palais de Carrara / Copycat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Hyrule :: Le Royaume du Crépuscule :: La Capitale :: Le Palais du Crépuscule-
Sauter vers: