Les Chroniques D'Hyrule

Venez vivre des aventures (et des mésaventures) dans le monde de la populaire série Zelda! Des admins/modos sympathiques, un monde immense (connu ou non), de très nombreuses races et classes disponibles, des quêtes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sur les toits

Aller en bas 
AuteurMessage
Mandarine Ecalg
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 30
Âge du perso : 27 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Sur les toits   Mer 18 Juin - 10:38

C'était une belle journée ensoleillé comme Mandarine les aimait. Elle et sa soeur Noulou avaient pris positions sur les toits et s'amusaient a ne rien faire un moment. Mandarine tentait tant bien que mal d'expliquer a Noulou qu'on ne pouvais pas se battre avec un masse lourde a cheval, mais sa soeur ne voulait rien entendre et prevoyait déjà de partir le lendemain pour acquerir une tel arme.

" Et bien ma soeur, si ton cheval devient plus cours sur patte d'un coté que d'un autre tu ne viendra pas te plaindre chez moi!"

" Rooo mais arrete tes conneris Manda!! Je suis sur que Mouchoir acceptera très bien le poids de mon arme!"

Sur cette phrase bien pensé, Noulou se leva et laissa sa soeur avec ses pensées. Mandarine aurai du allez aider sa mère a ranger leurs armes mais elle n'en avait pas vraiment envie pour le moment. Il fesait trop beau pour faire quoi que ce soit aujourd'hui!
Elle dessida donc de vaguer un moment sur les toits sans but précis, histoire de faire acte de présence et de discuter avec les gerudos qui croisaient sa route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://audahusansdent.canalblog.com
Gaaburi [NPC]
Bête des sables
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Profession : Guerrier
Âge du perso : Inconnu
Race : Gaïren
Date d'inscription : 19/06/2008

Votre Personnage
Race: Gaïren
Sexe: Masculin
Devise: Liberté. C'est ma seule patronne.

MessageSujet: Re: Sur les toits   Jeu 19 Juin - 9:05

Une journée comme les autres, ensoleillée, hein ? C'est du moins ce que croyaient les pauvres Gerudos qui étaient loin de se douter de ce qui allait arriver en ce jour précis dans leur forteresse. Pendant que certaines s'occupaient à discuter avec d'autres ou à marcher un peu partout dans toutes les directions sans vraiment savoir quoi faire, quelque chose se préparait.

Soudainement et sans qu'aucune Gerudo ne s'y attende en cette journée type, le vent se mit tout à coup à souffler d'une puissance incroyablement forte. Alors que dans les minutes qui précédaient la vue était claire et nette, les yeux du peuple des femmes à cheveux rouge et à la peau brune furent rapidement contraints de se fermer ou de rétrécir leur champ de vision par la faute du sable. Le sable, habituellement leur allié dans ce désert si vaste, qui était devenu en un éclair leur pire ennemi, formait maintenant un dôme au-dessus de leurs têtes. Le ciel n'était plus visible et l'air devenait insupportable à respirer.

Dans la mêlée et la panique, des cris de chevaux se firent entendre sans en connaître la réelle cause puis, plus rien. Le silence. La tempête s'était écartée aussi rapidement qu'elle était venue, redonnant la vue aux Gerudos et rendant à nouveau le ciel visible. Quelques minutes passèrent, le temps que toutes se remettent de ce qui venait de se produire puis, un autre cri d'horreur se fit entendre. C'était une Gerudo... Et la vision dont elle était maintenant la victime expliquait clairement sa peur.

Durant la tempête, l'enclos des chevaux avait été attaqué, et la barrière ouverte. L'un d'eux gisait par terre, dans un bain de sang. La moitié de son corps lui manquait. Un grand nombre d'entre eux avaient réussi à s'enfuir, dont la monture de Mandarine, en panique, qui fonçait tout droit sur une Gerudo qui ne voyait pas la bête courrir vers elle.

Du haut de son sommet de montagne, loin des regards de toutes, Gaaburi reprenait alors sa forme de bête grâce au sable. Il adorait ça. Dans sa main gauche, il tenait son énorme hache alors que l'autre, du bout de ses griffes acérées, gisait la partie avant du cheval, dégoulinante de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hairaru.niceboard.com
Mandarine Ecalg
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 30
Âge du perso : 27 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Sur les toits   Jeu 19 Juin - 9:46

La tempête de sable avait surpris tout le monde. Mandarine s'était refugier dans une petite niche entre deux toit en attendant que ca passe. De toute façon elle n'aurait rien pu faire d'autre... *et puis j'en ai pas envie aussi mouahah* Mais lorsque les chevaux avaient hennient, elle s'était immédiatement relever et couru vers leurs enclo, malgrer le sable qui l'empecher de progresser aussi vite que normal. En milieu de route, le vent cessa aussi vite qu'il avait commencer. La gerudo stopa net sa course et regarda autour d'elle pour voir ce qui se passait et les reactions de ses semblables. Mais aucune d'elle ne semblait savoir se qui avait provoquer une telle tempête. C'est alors qu'un cris se fit entendre et que plusieurs monture passèrent au galop près des femmes des sables. Manda ne mit pas longtemps a reconnaitre sa jeune jument beige et noir foncer droit sur une jeune gerudo.

" PIZZA! ESPECE DE DEBILE!!! ARRETE TOI!"

Mais la jument, terroriser par quelque chose dont Mandarine ignorait le visage, ne s'arreta pas. La guerrière qui avait de l'avance sur l'animal couru en direction de la jeune femme menacer et sauta sur elle au dernier moment, lui evitant de se faire piétiner. Elle siffla alors longtement, modelant le son pour obtenir une note très spécial et ainsi esperer attirer l'attention de sa monture. Cette dernière sembla reconnaitre l'appel et ralenti en cherchant du regard celle qui l'avait interpeller. Manda repeta le bruit et la jument revint vers elle, sursautant aux moindre bruit. Une fois a porter de main, la gerudo l'empoigna par sa belle crinière noir et demanda a sa proteger de bien vouloir allez lui chercher une corde. Pendant ce cours laps de temps, Manda failli bien etre emporter trois ou quatre fois par sa jument, qui paniquait pour un rien. Une fois l'animal attacher et la gerudo sur qu'elle ne pourrai pas a nouveau s'enfuir, Mandarine se dirigea vers l'enclo ou elle avait entendu le cris. Un petit groupe de femme se tenait déjà là et toute bavardait bruyament. Une gerudo pleurait pres de la carcasse d'un cheval
*hey ben.. quel boucherie! il aurai pu faire ca proprement... *
Mandarine se glissa dans le groupe et tenta d'obtenir quelque information. On ne savait pas ce qui s'était passer ni ce qui avait fait ca mais il fallait absolument prevenir le roi car ce n'était surement pas quelque chose de naturelle. Le mot bête maléfique et cruel revenait souvent dans la discution.
*encore que cruel... s'est qu'un cheval... ca aurai pu etre l'une de nous ca aurai fait vachement plus cruel*
"bon alors les filles! qui se dévouent pour aller parler a notre très cher et adoré roi...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://audahusansdent.canalblog.com
NPC
Admin Impartial [Non-Joueur]
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 31
Profession : Multi-Professions
Âge du perso : Inconnu
Race : Mutli-Races
Date d'inscription : 31/05/2008

Votre Personnage
Race: Mutli-Races
Sexe: Multi-Sexes... Oo?
Devise: Je n'en ai pas. Je vais et je viens selon l'endroit ou on a besoin de moi.

MessageSujet: Re: Sur les toits   Jeu 19 Juin - 12:20

Toutes les femmes composant le petit groupe s'arrêtèrent de parler en entendant la question. Quelques-unes la fixèrent sans rien dire; puis l'une d'elles s'avança vers elle et lui adressa une petite tape sur l'épaule.

- Eh bien ! Puisque c'est toi qui as eu l'idée, nous nous en voudrions de faire cela à ta place...

Tout le monde s'écarta doucement. Apparemment, chacune avait à faire - ou venait à l'instant de se trouver une occupation pour pouvoir échapper à une confrontation directe avec le Roi...
La Gerudo qui lui avait parlé l'amena avec elle, en la poussant tout doucement vers le passage qui la mènerait aux Thermes.


- Bon, il est là-bas. Fais attention, hein, reviens-nous avec tous tes membres encore attachés à ton corps, héhé... dit-elle en s'éloignant.

Mandarine n'était pas tout à fait sûre de ce qu'elle devait faire; mais une chose l'était, c'est qu'en son for intérieur, elle maudissait la peste qui lui avait attribué ce rôle d'émissaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hairaru.niceboard.com
Mandarine Ecalg
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 30
Âge du perso : 27 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Sur les toits   Jeu 19 Juin - 15:24

Lorsque toute les gerudos présentent la regardèrent, Mandarine pensa très fort a se foutre une baffe la prochaine fois qu'elle sortirai de parailles conneries. Une des filles qu'elle connaissait surtout de vu s'approcha alors d'elle

- Eh bien ! Puisque c'est toi qui as eu l'idée, nous nous en voudrions de faire cela à ta place...

- Trop aimable a vous.....

Sachant parfaitement qu'aucune autre guerrières n'allaient se porter volontaire (d'ailleur elles commençaient toutes a repartir pretextant un peu près n'importe quoi) Manda pesta contre elle même et se laissa guider par la femme au cheveux rouge. Toute deux se dirigèrent vers les bains du roi, où on l'avait vu penetrer un instant auparavant accompagner d'une jeune guerrière.

- Bon, il est là-bas. Fais attention, hein, reviens-nous avec tous tes membres encore attachés à ton corps, héhé...

- Ha ha ha très drôle mon amie... très drôle...

La gerudo d'éloigna, laissant Mandarine seule devant l'entrée des bains. Mandarine n'aimait pas son roi. C'était un homme, comme tout les autres et son avis lui importait peu ainsi que ces desirs. Cependant, comme toute les autres, elle aurait donner sa vie pour lui s'il le demandait, le maudissant quand même jusqu'au dernier souffle. Elle reflechit encore un instant au possibilité qui s'offrait a elle, elle pourrait attendre pour voir si une autre tempête se produisait, apres tout... rien ne prouve vraiment que c'était une bête maléfique qui avait fait ca. Bon ok, un cheval avait clamser mais c'était peut-etre une vengeance personnelle. Celle qui avait fait ca avait profité de la tempête pour commetre son crime puis avait lancer l'idée d'une créature. Mais bon.. comme on ne trouvait pas forcément de hache dans le coin... * a par peut-etre chez Noulou mais comme elle doit etre dans son armurie en ce moment..* Un instant la guerrière hésita a aller voir ca soeur pour savoir s'il ne lui manquait aucune arme et puis finalement, apres avoir grogner quelque insulte contre elle-meme, elle rentra finalement dans les bains pour informer le roi des derniers evenement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://audahusansdent.canalblog.com
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Sur les toits   Jeu 10 Juil - 18:40

Prit d’une euphorie sardonique, le sombre seigneur riait….Il riait à en perdre le souffle…Il riait à en perdre la voix…Des larmes perlèrent à ses yeux alors qu’il hurlait de rire…

Quand il arrêta enfin, son corps était encore secouer par les spasmes d’un rire contenu mais incontrôlé. Il posa le bout de ses doigts sur ses yeux maquillé, en essuyant les larmes sans abimer son maquillage… 14 ans qu’il se maquillait…Il avait finit par prendre le coup…

Il se laissa doucement tomber sur le dos. Son corps s’écrasa lourdement sur la pierre chaude de la Forteresse et son regard se perdit dans le ciel. Il fixait les nuages, l’immensité bleu et le soleil…L’ardent soleil qui brulé ce sable…

Äanöndo leva la main droite vers le ciel, admirant ses doigts entre lesquels passaient les rayons de l’astre diurne…Puis il serra le poing, cachant ainsi le soleil à sa vue…

« Oui…Broyer le Soleil…Broyer la Lumière…Et ne laissait que les Ombres… »

Il se redressa lentement, se retrouvant assis au bord du gouffre.

« …La haine du Crépuscule s’abattra…L’aube ne se lèvera pas sur Hyrule…Et je serai l’unique Soleil…L’unique Lune…L’Astre éternel…Le Dieu-Roi… »

Il ricana et avisa un petit mulot des sable prêt de lui…Tendant la main droite vers la bête, il l’invita à venir à lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadyn-Lorr Cinaed
Peuple Twili
Peuple Twili
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 30
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Sur les toits   Dim 20 Juil - 5:32

[Comme je l'ai expliqué à Tobias dans mon précédent post, j'ai eut quelques ennuis avec internet. Je suis vraiment désolé du retard.]

Le Cube de Valan frémit légèrement, la douce lueur que les étranges glyphes émettaients se fit plus forte, plus insistante. Certains auraient put remarqués le froid, peu rassurant, que l'objet émettait. Probablement pas le roi, si le cube était toujours dans ses turbans. Ou alors, peu lui importait.

Après un moment, Hadyn parvint enfin à retrouver cette connection particulière avec l'objet. Des sons commencèrent donc à être émit par la chose, bien que ce fut d'abord avec quelques 'interférences', dut au manque d'énergie manifeste du Twili.

".... Mon Seigneur, je crois avoir en ma possession un.... outils... qui saura vous plaires."

Fit-il, avec la claire intention d'animer la curiosité de son interlocuteur avant d'en révéler plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Sur les toits   Mar 22 Juil - 12:59

Äanöndo gardait la main tendu vers le mulot qui s’approchait timidement, reniflant le creux de cette main tendu…Mais à peine ses patte se posèrent contre la peau du Seigneur du Désert, le petit mulot poussa un cri, ses poils se hérissant… Bien qu’il les contienne, Äanöndo ne pouvait empêcher les effluves maléfiques de s’échapper de son être…

Ne voulant pas le laisser partir, le jeune Roi attrapa la bête par la gorge et la souleva, celle-ci se débâtant, plongeant ses petites dents dans la chair insensible de ce qui deviendrait le Dieu-Roi.

« Voila…Couine…Tu la sens…La caresse de la Mort…Un long frisson…Le glas de ta misérable existence…Et il en sera de même pour tout ce qui vit dans ce monde et dans les autres…éh éh éh… »

Alors que le souverain regardait avec un certain intérêt la petite bête se défendre contre son emprise, le Cube de Valan émit des radiations…Il n’y prêta pas attention jusqu'à entendre la voix d’Hadyn sans pour autant le voir…

« Un outil dis tu…Parle donc… »

L’intérêt du Roi était toujours en faveur de la petite bestiole, bien que la nouvelle d’Hadyn lui plaisait bien…Le mulot, lui, sentait lentement la vie s’échapper de son corps…Les effluves de magie maléfique qui s’échappait de son bourreau suffisait à le faire suffoquer…


(pas grave ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadyn-Lorr Cinaed
Peuple Twili
Peuple Twili
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 30
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Sur les toits   Mar 22 Juil - 22:38

Hadyn ne pouvait avoir qu'une conscience limité de ce qui se passait autour de lui, dans cet autre monde. Il pouvait sentir la présence maléfique et impardonable du Roi du Désert, mais pas d'autres êtres dotés d'une intelligence suffisante pour devenir une sorte d'inquiétude quelconque. Seule une petit âme, presque éteinte, telle la mèche d'une bougie qui frémille encore sous le souffle du vent, faisait office de compagnie.

"Tout d'abord, pardonnez-moi mon abscence subite. Il va de soi que je dois veiller à ce que mon réel corps ne disparaisse pas lorsque je communique ainsi avec vous."


Ne pouvant communiquer quelconque émotions ou expressions faciles réelles au niveau visuel, il tenta vaguement de briser la monotonie habituelle de sa voix, qui avait auparavant prit le ton d'un professeur expliquant les méandres d'un procédé complexe, qui lui semblait toutefois des plus évidents. Cependant, son effort quant à l'apport d'un certain degré de demande de pardon était bien maigre. Enfin, bon, il ne s'arrêta pas à cela et continua ses explications :

"Pour vous résumé les événements m'ayant forcés à vous quittez aussi soudainement, eh bien il semblerait qu'un Twili, qui m'était auparavant inconnu, réussi à s'infiltrer dans ma, Il hésita sur le mot idéal à employer. 'Prison' était un terme détestable, un véritable poison sur sa langue. eh bien, ma demeure temporaire. Il me confia qu'il avait en rêve de réaliser ses ambitions bientôt, et cela incluait qu'il emprunte un passage menant à votre monde."

Hadun s'interrompit un court instant, portant momentanément son attention sur l'âme à présent presque innexistente de la créature, qu'il ne pouvait pas voir, qui était en train de succomber aux pouvoirs de son intelocuteur.

"Il est à présent à la recherche des clés qui me libéreront des liens qui m'enchaînent littéralement [color=green]en ce lieu. Il me semble utile, facile à manipuler. Il ne doute manifestement pas un moment de mes faits et gestes, et ma parole est pour lui tout ce qui lui suffit. Du moins, à première vue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Sur les toits   Jeu 24 Juil - 18:55

Le Roi, encore absorbé par son jeu macabre ne fit que hocher la tête à la pseudo demande de pardon du petit lutin crépusculaire…Äanöndo se fichait bien des excuses et des discours…Seul les faits et l’efficacité importait vraiment dans ce monde cruel qui ne laissait aucune place à la médiocrité et à la faiblesse… C’était risible… Un monde qui serait si facilement en paix…Mais pour cela il faudrait la guerre… Une guerre sanglante…Une guerre sale, faite de massacres, de génocides, de tortures et de dérèglements… Une guerre qui se devait aussi purgative que les flammes… Et tous en ce monde serait testé, comme l’or dans le creuset…Seul les dignes survivront…Seul les dignes auront le droit de vivre dans le paradis que contait créer Äanöndo… Philanthropie macabre, certes, mais la fin justifie les moyens…Mieux valait un seul et unique dieu partial et implacable que trois déesses dénuées de raisons.

Ecoutant son seul allié actuel, le Roi des Sables afficha un vague sourire carnassier…La liste de ses pions s’agrandissait encore…L’échiquier se mettait lentement en place, et actuellement, il prenait l’avantage… Ses agents étaient dans tout Hyrule, son emprise dans le Crépuscule se mettait doucement en place…Et il lui restait quelque joker dans son jeu, de vieux héritages aux puissances incommensurable… Assez pour détruire le monde… Assez pour détruire l’univers…

Serrant d’un coup sec la main, il sentit les os du rongeur se briser dans sa poigne, la vie s’échappant de sa carcasse, semblable à un vers quittant son rocher quand on le découvre…La vie avait ce quelque chose de si pathétique, de si fragile…Tant de gens la voyez comme un précieux cadeau…Les Rois Gerudos la voyait simplement comme une étape, tous étant virtuellement immortel, Gannondorf l’ayant prouvé…

« Bien…Très bien… »

Il jeta le cadavre au bas de la forteresse et se releva en époussetant ses beaux vêtements.

« Continue de le mener à la baguette…Fait le devenir un chien qui mangera dans ta main…Si il parvient à trouver ce passage vers mon monde…Cela nous facilitera la prise de ton royaume Hadyn…Nous renverserons ta Reine…Nous la ferons gémir…Elle implorera notre pardon tout en glissant dans les entrailles de ses gardes…Et quand elle agonisera…Elle maudira mille fois les Déesses… Quand ton monde nous aura prêté allégeance, nous leur montrerons la voie…Nous pourrons nous tourner vers Hyrule…Et finalement nous obtiendrons notre revanche….Sur les hommes…Et sur les Déesses… »

Ce théâtral monologue arracha un ricanement presque poétique à Äanöndo…Presque, puisqu’il s’échapper de ses lèvre plus par un accès de démence que par franche rigolade…

« J’espère pour toi que tu saura choisir ton camp avec précaution… »

Cette menace fut jetée avec une désinvolture effrayante…Mais le jeune roi ne pouvait se permettre de perdre de si précieux alliés…Surtout quand il aura rendu son pouvoir à Hadyn…Et tant qu’il n’aura pas récupérer la totalité du sien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 26
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Sur les toits   Sam 26 Juil - 12:34

[Suite de "A l'orée du désert"]



Elle ne mit pas plus de quelque minute pour traverser la totalité de la forteresse et enfin arriver à l'endroit ou se situait les quartiers royaux. Maharu poussa un long soupir, la voilà de retour à la maison avec cette bonne veille aura malveillante tellement oppressante et pourtant, tellement apprécié de la jeune fille. Sans l'aura meurtrière du Roi, la forteresse paraîtrait bien inoffensif, contrairement à la bonne partie des guerrières, elle avait toujours vécu en présence de cette atmosphère dérangeante. A tel point qu'elle avait assimilé comme un élément indispensable devant se trouver au alentours de la forteresse.
Une gerudo passa à son niveau, l'air soucieux. L'adolescente ne pût s'empêcher de demander ce qui se passait, ainsi l'histoire de ce qui s'était passé avec le Gabuuri lui fut raconté dans ses moindres détaille.

Maharu fit ralentir sa monture et aperçut le roi posté sur le toits, apparemment il n'avait pas bougé de là depuis la veille. Comme à son habitude il semblait perdu dans ses pensées. Maharu descendit de Belhame avant d'escalader la façade de la forteresse. Elle atteignit la position du roi sans se fatiguer. Elle l'avait escaladé ces murs, un nombre incalculable de fois durant la nuit surtout pour se faufilait discrètement dans les cuisine histoire de grignoté de quoi calmer sa faim.
Le roi ne semblait pas avoir remarqué sa présence, ou du moins n'en montré aucun intérêt. Elle se ficha devant lui, cherchant à accroché son regard, prit une grande inspiration et commença à parler.

-Mon roi, Je suis Maharu. Celle que vous avait envoyé dans les plaines hier. J'ai eu quelque petit problème..

Ainsi elle débita toute son histoire, d'une voix calme qui ne souffrait d'aucune crainte. Racontât l'existence du Twili, puis de l'étrange objet qu'il avait envoyé dans une sorte de trou ténébreux, ce qu'avait pu voir Silya. Comment elles s'étaient faîtes avoir et la raison de son retour.

-Un Hylien et un hyrulien sont à l'entrée du désert et attendent mon retour. Ce gamin, l'hylien semble prêt à tout pour guérir de sa blessure. Blessure qu'il s'est infligé il y a un centaine d'années. Vous m'avez dit hier, que vous vouliez trouvé des information quand au fait de pouvoir voyagé dans le temps. Il pourrait nous aider dans cette quête. Par contre il faudrait que vous paraissiez... un minimum bienveillant, et sans envie meurtrière si possible. C'est un hylien il aura sans doute plus de facilité que moi pour accéder à des informations de la sorte. Si vous lui arracher la tête ça n'aura pas servir à grand chose.
Je sais que ce jouer la comédie n'est pas dans vos habitudes, mais des fois il faut savoir se jouer des autres pour arriver à ses fins. Et permettez moi de vous dire, tant que j'y suis, que vous avez eu une attitude assez puéril avec le lézards, ils veulent que nous quittions le désert, nous voulons en partir, notre but est commun. Nous aurions put faire alliance pendant un temps. Enfin bref... ce n'est pas vraiment le problème pour le moment. Que décidez vous pour ces visiteurs?

Fidèle à son caractère elle n'avait put s'empêcher de dire le fond de sa pensée quand au événement qui avait eu lieux. De toute manière au point ou elle était, un peu plus ou un peu moins, ça ne changera pas grand chose quand à sa position épineuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Sur les toits   Dim 27 Juil - 15:51

Le Roi attendait la réponse d’Hadyn quand plusieurs choses attirèrent son attention…Tout d’abord, la présence de son espionne, revenu un peu trop tôt pour que les nouvelles soient bonnes…Et surtout la non présence inhabituelle de son ancêtre…Généralement l’âme de Ganon n’était jamais loin de lui, mais depuis déjà un moment il n’était pas là…Lui qui d’habitude peste de voir son ancêtre, maintenant le jeune roi était effrayé de cette absence…

Il avait finit par s’habituer à cette seconde présence dans son crâne, et maintenant seul, il se sentait affreusement…Solitaire… Comme coupé du monde…Maharu parla se ficha devant lui sans parvenir à obtenir son attention… Ce n’était pas elle qu’il voulait, c’était Gannon et son aura oppressante même dans la mort…Finalement, Äanöndo sentit son esprit s’écraser…Il sentait son âme se tordre… Il était de nouveau là…Usant de sa propre force mental, il serra les dents et ferma les yeux, luttant contre son ancêtre…Certes sans Gannon il était perdu, mais jamais il ne lui laisserait le contrôle…Ce siècle était le celui d’Äanöndo…

Quand enfin la pression sur son être cessa, le jeune roi lâcha un soupir d’aise et rejeta la tête en arrière en inspirant profondément, une goûte de sueur perlant sur son front…Douloureuse expérience que celle d’être broyé de l’intérieur…Mais enivrante sensation de vie…Et maintenant il n’était plus seul…

Posant son regard sur la jeune femme, il l’écouta…Et plus il l’écoutait, plus il fulminait…Quand enfin elle se tut, il s’approcha d’elle d’un pas lent, impérial…Il lui saisit délicatement le menton et planta son regard dans le sien en arquant ses lèvre dans un sourire carnassier… En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il lâcha le visage de la jeune fille et abattit avec une violence inouïe le dos de sa main droite contre la joue de Maharu.

« Je ne te demande pas de penser ! Bâtarde ! »

Enervé, en effet, il se contrôlait pour ne pas étriper dans l’instant la jeune femme, lui faire subir des tourments abominables…En cela il était aidé par Gannon…Lui aussi voulait retrouver son corps…Pour des raisons différente en effet mais il le voulait… Et pour ça l’idée de la petite n’était pas foncièrement mauvaise…Encore fallait-il que l’esprit embrumé et déchiré de ce qui lui servait de descendant arrive à s’assembler en quelque chose avec un semblant de conscience et de logique…

Et par miracle, Äanöndo résista à l’envie de broyer Maharu…Ou alors était-ce la pression sur son crâne qui lui fit oublier cette idée… Se massant le front et les yeux en soupirant il lança avec un détachement effarant.

« Amène les dans la salle du trône…Je verrais en temps et en heure à t’arracher la langue pour t’empêcher de mettre ta vie sottement en danger… »

Le roi lança ensuite à l’adresse du Twili.

« Hadyn, occupe toi de nous obtenir l’allégeance de ton chien…Une fois cela fait, préviens moi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 26
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Sur les toits   Dim 27 Juil - 16:51

Sa joue la brûlait. C'était une sensation des plus désagréable. Pourtant la jeune fille s'estimait heureuse de n'avoir pas eu plus dur châtiment. On ne lui demandait pas de pensées bien évidemment mais si marionnette elle était, elle n'en restait pas moin humaine. Surtout dans le sens ou elle ne pouvait s'empêcher de pensé et par la même occasions de dire tout ce qui lui passait par la tête. Mais qu'importe. Les pulsions meurtrière de son roi ne lui avait pas échappé, de même que le fait qu'il avait plus ou moins adhéré à ses idées. Finalement il l'avait écouté. Et rien que ce fait la rendait réellement heureuse.
Avant de retourné voir les deux hommes qui l'attendaient à l'entrée du désert, elle regarda son roi une dernière fois avant de lui adresser un franc sourire.

-Merci Majesté.

Puis elle s'en retourna, sauta dans le vide, crocheta plusieurs fois une imperfection à la fabrication des murs avant de se réceptionner souplement au sol. La manoeuvre n'avait pas duré plus d'une poignet de seconde.
La dernière phrase sortit de sa bouche, n'avait pas pour intention de l'attendrir. Il était de toute manière incapable d'approuver ce genre de sentiments. Non, elle le pensait réellement, elle était heureuse que son roi l'ai écouté, et qu'en sommes il ne l'ai pas égorgé sur le champs. Elle n'était pas stupide et avait bien sentit ses pulsations meurtrières, plus qu'évident pour qui savait soutenir le regard glacial du jeune roi.
Maharu avait bien vus qu'il l'avait épargné et lui en était reconnaissante. Même si la véritable punition de Äanöndo viendrait plus tard, juste après qu'il aie vu les deux habitants de la plaines. Le plus dur resté à venir mais elle s'en inquiéta pas outre mesure. Paniquer pour des événements à venir ne servait pas à grand choses et ce n'était pas ça qui allait arranger les choses.
Souplement elle se remit en selle et repartit aussi vite qu'elle était venu pour récupérés son escorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur les toits   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les toits
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Hyrule :: Le Désert du Doute :: Forteresse Gérudo (Ouest) :: Les Habitations-
Sauter vers: