Les Chroniques D'Hyrule

Venez vivre des aventures (et des mésaventures) dans le monde de la populaire série Zelda! Des admins/modos sympathiques, un monde immense (connu ou non), de très nombreuses races et classes disponibles, des quêtes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fuite nocturne

Aller en bas 
AuteurMessage
Morrigane
Peuple Kokiri
Peuple Kokiri
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 28
Âge du perso : 17 ans
Date d'inscription : 16/06/2008

Votre Personnage
Race: Kokiri
Sexe: Assez indéterminé, mais c'est bien une fille.
Devise: "Memories are nice but that's all they are" FFX

MessageSujet: Fuite nocturne   Mar 17 Juin - 2:51

Il devait être aux alentours de l’heure du souper, étant donné les couleurs orangées et ce rouge flamboyant qui semblaient embraser l’horizon sous la pression du ciel étoilé voulant imposer sa présence. Les chaumières semblaient être incendiées à leur tour, l’éruption céleste laissant répandre ses mélanges chromatiques dans le village. Morrigane contempla encore une fois la forêt nacarat avant qu’elle ne sombre dans l’obscurité de la nuit.
Perchée sur un rocher dominant le domaine des Kokiris, la jeune fille restait fixée sur le ciel, les yeux grands ouverts jusqu’à que la dernière étincelle de lumière disparaisse.
Elle resta muette, maintenant ses longues minutes de silence comme pour témoigner d’un adieu.


-Hé ! Qu’est-ce que tu attends, on va rater le moment !

La petite voix de Macha sorti la fillette de ses pensées, qui sur le coup un peu affolée tripota frénétiquement les babioles qui pendaient à sa ceinture.

-Tu as raison, j...j’étais ailleurs, excuse moi..

La jeune fée qui ressemblait plus à une luciole à cette heure, vient se poser dans les deux mains ouvertes de sa maîtresse. Sa lueur vert pomme chaude et rassurante épris le cœur de Morrigane qui lui rendit ses encouragement d’une caresse amicale.
Puis, se relevant d’un bond, s’accroupi et se mit à guetter les mouvements en contrebas de ses deux yeux perçants.
Cette heure tardive n’avait pas été choisie par hasard…les deux gardes bloquant l’entrée principale étaient deux gros gourmands que la jeune fille avait pu observer à l’œuvre. Et, aujourd’hui précisément, elle leur avait tous deux demander de garder à l’œil ses récoltes en herbes médicinales de la journée, pendant qu’elle irait soi-disant aider un pauvre animal blessé dans les bois perdus. Bien entendu l’intervention dura des heures et les deux pauvres sentinelles n’avaient pu aller prendre leur goûter quotidien.


-Il doivent être affamés…ricana doucement la fillette.

Elle n’eut pas à attendre longtemps, les signes de manque se faisaient déjà voir, l’un piétinait sur place et l’autre guettait les passants d’une manière douteuse. Dès qu’il n’y eut plus un Kokiri dehors, ce dernier se précipita vers sa cabane en quête d’un quelque chose à se mettre sous la dent. L’autre ne se fit pas prier non plus, il semblait juste un peu plus inquiet, sans doute à l’idée que Mido débarque d’un moment à l’autre.

Morrigane entendit comme le signal de départ dans sa tête, elle sauta du haut de son rocher, et, agile comme un chat, retomba sans bruit à quatre pattes. A pas de velours, elle se glissa à travers l’entrée principale, ou plutôt, la sortie maintenant avant de se retrouver face au pont suspendu.
Une forte douleur se fit sentir dans sa poitrine. Elle ne connaissait rien du dehors, et enfin l’occasion de découvrir enfin le monde se présente. Mais voilà qu’un sentiment de nostalgie et une forte tristesse envoie ses épines au plus profond de son cœur.


-Je ne vais pas renoncer maintenant, c’est fini tout ça, j’ai déjà trop pensé…il faut que je parte, il faut que je parte ! Peu importe les légendes, même si je meurs, je mourrai en ayant vu des choses plus merveilleuses.

Morrigane effleura ses anneaux d’argent suspendus à ses oreilles, ce qui lui redonna peu à peu son courage.

-Je le retrouverai, je le retrouverai, Répétait-elle

Elle ne savait guère si cet homme qui lui avait offert ces bijoux lui changerait la vie si elle parvenait à le rencontrer de nouveau, mais c’était son seul lien avec « l’extérieur », et c’est ce qui la motivait depuis tout ce temps.

Elle regarda une dernière fois en arrière, vers le village aux fenêtres éclairées, avant de se retourner vers Macha qui demeurait aussi inquiète qu’elle. Elle prit celle-ci dans ses mains, l’embrassa doucement et la glissa sous son petit poncho.


-Tu ne sortira pas tout de suite…il faut vraiment qu’on ne sache pas que je sois une Kokiri, tu comprends…

Et elle s’élança, le cœur battant à travers l’ouverture qui menait à la Plaine d’Hyrule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fuite nocturne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samedi 19 Juin - Nocturne Zombies : Death Camp - Belcodène
» [LEGO] Coup de coeur nocturne
» [Whb] Tournoi II de la nocturne du FBJ 14/01/12
» Catherine [TOP] Insubordination judiciaire + délit de fuite - Le 11/02/1460
» [RP]La fuite de l'Ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Hyrule :: La Forêt Kokiri :: Village Kokiri :: Les Habitations-
Sauter vers: