Les Chroniques D'Hyrule

Venez vivre des aventures (et des mésaventures) dans le monde de la populaire série Zelda! Des admins/modos sympathiques, un monde immense (connu ou non), de très nombreuses races et classes disponibles, des quêtes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Concours d'écriture #1

Aller en bas 
AuteurMessage
Pyanh Mahkary
Ikanienne en manque de poe
Ikanienne en manque de poe
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 29
Profession : Indéterminé
Âge du perso : 119 ans
Race : Ikanienne
Date d'inscription : 05/02/2007

Votre Personnage
Race: Ikanien
Sexe: Féminin
Devise: La vie c'est comme --- ah et puis zut je veut des Poes!

MessageSujet: Concours d'écriture #1   Lun 16 Juin - 22:19

Assurez-vous de bien lires les instructions données dans l'annonce plus haut.

Date de remise finale : lundi 23 juin 2008 (donc dans une semaine)

Résumé : Une visite au cirque dans un spectacle de fin de soirée... qui provoque bien des découvertes.
Restrictions : Doit inclure un chandail vert et une pièce de monnaie.
Thème : À votre choix (humoristique, dramatique, romantique, horreur, etc..)

Souvenez-vous que votre texte doit rester court. Limitez vous à 2 pages (standard Microsoft Word), écriture de taille et de police ordinaire et surtout, lisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallen13angel.deviantart.com/
Pyanh Mahkary
Ikanienne en manque de poe
Ikanienne en manque de poe
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 29
Profession : Indéterminé
Âge du perso : 119 ans
Race : Ikanienne
Date d'inscription : 05/02/2007

Votre Personnage
Race: Ikanien
Sexe: Féminin
Devise: La vie c'est comme --- ah et puis zut je veut des Poes!

MessageSujet: Re: Concours d'écriture #1   Lun 23 Juin - 19:39

N'ayant reçu qu'une seule oeuvre à titre de participation, notre unique participant, Sheikor Shida, reçoit les 10 coupons promis à la première place. Voici son oeuvre :

Citation :
La Pièce Maudite


L’histoire se déroule dans un petit village, dont le nom fut oublié de tous. Le soleil s’était couché depuis longtemps en cette froide soirée d’hiver, et la lune brillait haut dans le ciel. Une légère brise se faisait sentir, et le hululement des hiboux rendait l’atmosphère plus inquiétante qu’elle ne l’était déjà. A la place du village, il en était autrement : des lumières, des sucreries, des parents et leurs enfants, des amoureux en quête de divertissement, et des vieux voulant passer le temps. Ce soir, il régnait une animation particulière, car un cirque donnait sa dernière représentation. Nous suivrons un jeune homme, le long de cette histoire.
Il s’appelle Harold, il a les cheveux bruns et les yeux marrons. Il était vêtu d’un chandail vert, qui faisait de lui une personne voyante à la lumière des réverbères. Son pantalon, un jeans bleu, passait par contre inaperçu. Ce jeune se rendait au cirque avec sa famille, mais semblait peu enthousiaste. En effet, il avait une peur irrationnelle des clowns, mais il s’était toujours comporté de façon à le cacher. Une fois dans le chapiteau, ils prirent place et attendirent le début du spectacle. Il mangeait une gaufre au sucre, sa sœur une barbe à papa, et ses parents se serraient l’un contre l’autre pour se réchauffer du froid. Harold appréciait le spectacle, jusqu’au moment où arrivèrent les clowns. A ce moment, il s’esquiva, prétextant un besoin naturel, afin d’échapper à ces personnes au nez rouge qui le traumatisaient tant. Une fois soulagé de son besoin, qui était bien réel, il ne retourna cependant pas près de sa famille. Sans raison apparente, il se dirigea vers un arbre aux branches nues. Il l’observait, quelque chose lui semblait étrange. Puis, il vit une lueur sur le sol, la réflexion de la Lune. Il s’abaissa, et ramassa une pièce de monnaie, qui semblait tout à fait normale. Elle valait un euro, mais il ne reconnaissait pas le dessin derrière le chiffre. On aurait dit une étoile, à cinq branches, avec un serpent à l’intérieur. Il se dit qu’après tout, une pièce était une pièce, au besoin il la ferait vérifier par un des amis de ses parents. Il retourna auprès de sa famille, et expliqua son retard par la vue d’un ami, qui rentrait chez lui. Il observa à nouveau le spectacle, les clowns avaient cédé leur place à des artistes plus dangereux : Une femme était attachée à une roue, qui tournait. Un homme, devant, tenait en main des couteaux, qu’il lançait sur la roue. Jamais il ne semblait toucher son assistante, on aurait presque dit de la magie. Harold prit distraitement la pièce entre ses mains, et l’observa. Le dessin l’intriguait, et il crut le voir bouger.
Tout se passa à une vitesse hallucinante : le lanceur fut pris d’une quinte de toux alors qu’il lançait son couteau. Il ne put viser, et par mégarde, il le lança droit sur Harold. Il le reçut entre les deux yeux, juste après avoir observé la pièce, qu’il lâcha. Il hurla de douleur, puis, plus rien. La panique s’installa autour. Etait-ce une comédie, était-ce un véritable accident ?
Mais la mère du garçon hurla comme si on lui arrachait le cœur. Le jeune homme était décédé, et la panique s’en suivit. Cris, pleurs, panique, puis la salle fut vide, et on aurait dit qu’une tornade était passée. Les directeurs du cirques étaient venu observer le garçon, le médecin fut formel : il était décédé, le couteau avait dû atteindre son cerveau, même si cela paraissait étonnant. La mère hurlait et pleurait toutes les larmes de son corps. Le père rassurait la fille qui, trop petite, croyait que son frère s’était soudainement endormi. Il lui dit de jouer un petit peu plus loin, et il alla pleurer avec sa femme. La petite fille, quant à elle, alla là où la pièce de monnaie était tombée. Elle le remarqua, du même éclat brillant que son grand frère avait vu. Mais au contraire, elle ne ramassa pas la pièce : elle appela son père.

-Papa ! Papa ! J’ai peur !
-Qu’y a-t-il, ma chérie ?
-La pièce ! Elle veut me faire bobo…
-Mais non, voyons. Tiens, regarde, elle ne fait rien cette pièce…

Le père prit la pièce en main. Il la coinça entre son pouce et son indexe, et la montra à sa fille. Celle-ci semblait apeurée, mais il pensait que sa tête triste y était pour quelque chose, et qu’involontairement, sa fille avait compris que son frère ne se réveillerait pas…
Le père regarda lui-même la pièce, et vit l’étrange symbole au dos de celle-ci. Puis, il se releva, s’éloigna un peu, pendant que la petite fille allait près de sa maman. Il entendit un bruit étrange, comme si une corde se rompait. Puis un pilier de soutien du Chapiteau commença à tomber. Le père l’évita de justesse, et hurla de colère sur le directeur du crique, en traitant son spectacle de « Criminel », son chapiteau de « Saloperie de danger » et le directeur lui-même de « Meurtrier » et de « Criminel ». Ils partirent immédiatement de là, et l’ambulance arriva pour emporter le corps. Le père, sa femme et sa fille retournèrent dans leur auto, pour suivre l’ambulance. Ils roulèrent longtemps, pendant ce qui leur sembla des heures, quand, derrière l’ambulance qui semblait se perdre. Puis, il y eut une odeur de caoutchouc brûlé. Le père arrêta l’auto, sortit et vit un de ses pneus en feu. Il hurla à sa famille de sortir mais la voiture explosa. Il fut propulsé loin, l’onde de choc et les flammes le tuant et le défigurant. Quant à la mère et la fille, elles explosèrent en même temps que la voiture, furent consumées, et on ne retrouva d’elles que des bouts d’os calcinés. Cependant, la pièce ne semblait avoir subit aucun dommage. Elle avait beau avoir été propulsée à travers la fenêtre d’un des habitants, a part être plutôt chaude, elle n’avait d’étrange que son dessin.
La famille d’Harold était morte, par des accidents qui semblaient des coïncidences. La mort, cette charmeuse, les avait tous emporté le même soir.

Harold se réveilla, en sueur, tremblant. Il tâtonna pour trouver son réveil, et regarda l’heure : 4h30 du matin. La journée ne faisait que commencer, ce n’était qu’un cauchemar. Dès son retour de l’école, il avait complètement oublié son rêve, et lorsque son père annonça à sa famille qu’il avait des places pour un spectacle au cirque le soir même, seule sa phobie des clowns occupa son esprit.

En espérant que la prochaine fois, plus de gens participent Wink

(PS : Bien que ce récit ait bel et bien gagné "par défaut", il est tout de même bon de préciser que cela n'enlève rien à sa qualité!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallen13angel.deviantart.com/
Sheikor Shida

avatar

Nombre de messages : 50
Age : 26
Profession : Gardien d'Hyrule
Âge du perso : 23 ans
Race : Sheikah
Date d'inscription : 13/06/2008

Votre Personnage
Race: Sheikah
Sexe: Masculin
Devise: Agilité et Discrétion

MessageSujet: Re: Concours d'écriture #1   Lun 23 Juin - 20:31

Lol, diantre, quel dommage... Pour la première fois que je participe à un concours d'écriture, je suis le seul à participer T_T
Enfin, merci si vous trouvez que c'est un bon texte quand même

Je m'excuse d'éventuelles fautes, d'orthographes, de sens ou de frappes, ainsi que d'éventuelles erreurs qui rendent les phrases étranges : Ce sera un malheureux effet secondaire de ma décision d'écrire mon histoire le soir même ou le concours a été posté xP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytales.forumactif.fr/index.htm
Pyanh Mahkary
Ikanienne en manque de poe
Ikanienne en manque de poe
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 29
Profession : Indéterminé
Âge du perso : 119 ans
Race : Ikanienne
Date d'inscription : 05/02/2007

Votre Personnage
Race: Ikanien
Sexe: Féminin
Devise: La vie c'est comme --- ah et puis zut je veut des Poes!

MessageSujet: Re: Concours d'écriture #1   Lun 23 Juin - 20:48

Bien heureusement, sa t'a quand même donné un bon 10 coupons... ce qui n'est pas peu dire!

J'espère que tu participera au second concours aussi. ^_^
Et que les concours attireront définitivement plus de participants >_<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallen13angel.deviantart.com/
Sheikor Shida

avatar

Nombre de messages : 50
Age : 26
Profession : Gardien d'Hyrule
Âge du perso : 23 ans
Race : Sheikah
Date d'inscription : 13/06/2008

Votre Personnage
Race: Sheikah
Sexe: Masculin
Devise: Agilité et Discrétion

MessageSujet: Re: Concours d'écriture #1   Lun 23 Juin - 20:55

Ecriture, peut-être ; Dessin, pas possible, j'arrive pas à régler ce problème de scanner, même le site ne m'aide pas ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytales.forumactif.fr/index.htm
Pyanh Mahkary
Ikanienne en manque de poe
Ikanienne en manque de poe
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 29
Profession : Indéterminé
Âge du perso : 119 ans
Race : Ikanienne
Date d'inscription : 05/02/2007

Votre Personnage
Race: Ikanien
Sexe: Féminin
Devise: La vie c'est comme --- ah et puis zut je veut des Poes!

MessageSujet: Re: Concours d'écriture #1   Mar 24 Juin - 4:17

Idéalement, il faudrait que tu envoi un message à la compagnie, ou cherche de l'aide sur des forums spécialisés, ou bien que tu trouve un autre accès à un scanner qui fonctionne Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallen13angel.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concours d'écriture #1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours d'écriture #1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Hyrule :: Hors RP :: Concours et Jeux-
Sauter vers: