Les Chroniques D'Hyrule

Venez vivre des aventures (et des mésaventures) dans le monde de la populaire série Zelda! Des admins/modos sympathiques, un monde immense (connu ou non), de très nombreuses races et classes disponibles, des quêtes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Extérieur.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Extérieur.   Mer 11 Juin - 21:44

Le soleil tapait fort en cette magnifique journée ou aucun nuage ne venait entraver les rayons brûlant de l'astre. D'un grognement exaspéré Maharu mis son bras devant ses yeux de manière à ne plus être dérangée par la lumière. Étalé par terre en plein milieux du chemin principal reliant l'ouest et l'est du désert, ne pensant en aucun cas qu'elle pourrait gêner le passage, Maharu lézardait tranquillement au soleil.
De toute manière le roi était actuellement en plein vagabondage sur les plaine d'Hyrule. Les Gerudos avaient profité de son absence pour souffler un peu. Sa présence pouvait se révéler, à long therme, horriblement oppressante.
Enfin cela dépendait pour qui.
Le château d'Hyrule... Maharu poussa un long soupir, elle aurait bien voulu y aller elle aussi, cette endroit devait être beau, avec de la bonne nourriture, et des endroits intéressant à escalader.
Mais elle n'aimait pas vraiment l'air suffisant qui était accroché au visage de la plupart des Hyliens. S'en était agaçant, et puis d'un autre côtés devoir se tenir accroupi pendant que son roi discute politique avec le monarque d'Hyrule, n'était pas une activité des plus réjouissante.
Pour deux raisons principal, la première étant que, se tenir accroupi n'était vraiment pas une posture des plus agréable et qu'elle n'aimait pas rester trop longtemps dans cette position, question de fierté. La deuxième étant que, les problèmes diplomatique et tout ce qui tournaient autour de la politique était plus qu'ennuyeux. Encore s'il y avait quelque petite escarmouche pour passer le temps, là elle n'aurait rien dit. Mais bon, pour le moment il était bien trop tôt pour ce genre d'action.
De toute manière elle n'aurai pas fait partit de l'escorte du roi, car au moment ou il avait enfourché sa monture, Maharu se trouvait dans le désert. Quand elle était revenue cela faisait plusieurs heures que Äanöndo était parti. Et ce n'est qu'encore plus tard qu'elle se rendit compte que certain chevaux manquaient, ainsi que les autre femmes flânaient beaucoup plus que d'habitude, qu'elle se rendit compte qu'il manquait quelque chose.
La chère aura meurtrière de son Roi qui enveloppait tout le royaume gerudo.
Elle se retourna et se mit à plat ventre. Il faisait vraiment chaud aujourd'hui. Maharu ne comprenait pas ses pairs, elle n'arrivait pas à savoir comment elles pouvaient être aussi affectées par la présence du jeune roi.
La jeune fille haussa négligemment les épaules, après tout cela ne la regardait pas. Que Äanöndo soit la ou non cela ne changeait pas grand chose pour elle, et la était le principal n'est ce pas?
Mais tout de même elle aurait bien voulut aller voir le château. Jusqu'à présent elle ne l'avait aperçut que de loin.
Elle s'étira avant de se mettre sur le côté la tête calé sur son avant bras.
Le bruit des sabots d'un cheval martelant le sol était audible au loin. Faisant vibrer le sol. De plus en plus fort. Un courant d'air soulevant le sable s'éleva tout autour de Maharu et bientôt quatre sabot apparurent devant ses yeux.

-C'est pas vrai? Tu es malade de te mettre ici j'ai bien failli t'écraser, cria la jeune femme tout en retenant les rênes de son cheval écumant.
Sans plus faire attention de son cas elle repartit en direction de la forteresse.
Nouveau soupir de la part de Maharu, apparemment le roi allait bientôt être de retour à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Extérieur.   Mer 11 Juin - 22:38

Et oui…Le Roi était sur le retour, et la femme qui avait manqué de piétiner la métisse était tout simplement une éclaireuse qui avait jugé bon de prévenir ses amies du retour imminent du Roi. Histoire qu’elles reprennent un peu de discipline.

Le Roi quand à lui chevauchait toujours au galop, son puissant étalon écumant, les flancs luisant sous le soleil du Désert. Si l’animal n’avait pas était aussi fou que son maître il serait mort depuis longtemps. Les dix gardiennes du Roi étaient loin derrière lui et elles avaient beau malmener leurs montures pour qu’elles accélèrent, rien n’y faisait, le Roi était toujours à une centaine de mètres devant elles et elles ne le suivaient plus que grâce à la poussière qu’il laissait derrière lui.

Le sable…Äanöndo ne le supportait plus. Chaque grain de sable était pour lui une injure, une moquerie des Hyruliens… Ils allaient bientôt subir la terrible vengeance de ce qu’ils appellent « le peuple du Désert »…

Le jeune seigneur vit bientôt sa Forteresse, son antre…Il avait passé 10 ans de sa vie enfermé au plus profond de ses souterrains…Dix longues années sans voir la lumière du jour, sans voir d’autres personnes que sa mère et sa poignée de nourrices… Il maudissait chacune de ces pierres…Il ferait raser cet édifice dés qu’il le pourrait…Non…Il le changerait en prison…Et il y enverrait tout les Hyliens, les Hyruliens, les Zoras, et tous les autres…Il les y enverrait mourir…

Le Roi fut sortit de sa torpeur par le hennissement puissant de sa terrible monture qui cabra violement, faisant se dresser le jeune homme sur la selle, lui permettant de toiser la jeune femme dans le sable. Quand sa monture se « calma », elle fit deux fois le tour d’elle-même, son maître la laissant faire pour jauger la demoiselle…

Quand le monstre noir et écumant se calma au mieux – cet animal étant de toute façon trop nerveux pour se calmer totalement – le jeune souverain fit glisser son regard tout le long de la Gerudo…Quelque chose le gênait…Elle était…Bizare…Il était tellement absorbé par sa critique intérieur qu’il en oublia de la piétiner et de l’écorché vive pour sa fainéantise.

Son observation silencieuse et à la limite (voir carrément) indécente continua jusqu'à ce que ses dix gardiennes n’arrivent et ne remarque la jeune Maharu, toute pâlissant d’un coup. Le descendant de Gannondorf, lui, continuait de fixer la jeune femme, son regarde finissant par caresser ses courbes avec un intérêt mitigé…Il n’avait jamais franchement était porté sur la chose…Disons qu’il trouvait sa peut utile et que de toute manière ses partenaires ne vivaient jamais assez longtemps pour qu’il s’attache…

La seul chose qui le fit tilter était les oreilles de la demoiselle…Il avait bien envi de les couper…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 12 Juin - 12:54

Au début Maharu n'avait pas bien compris ce qui ce passait. Tout était calme jusqu'à ce que cette ombre lui saute dessus dans un bruit fracassant, la privant de toute lumière. Ce n'est que lorsqu'elle vu au dessus d'elle deux énormes sabots qu'elle compris que, peu être, elle gêner le passage.
Mais ce n'est pas pour autan qu'elle bougea, car elle se fichait éperdument du fait qu'elle pouvait être un obstacle majeur quand à la circulation. De plus reculer devant un cheval qui cabrait était bien la dernière des choses à faire si vous teniez un tant soit peu à la vie. Fuyez les et ils vous poursuivrons, faisait leur face et il vous sera bien plus aisé d'éviter les éventuels caprice de l'animal.
Quand les antérieurs de l'animal se reposèrent enfin au sol, il tourna furieusement sur lui même. Pour enfin s'immobiliser un temps soit peu. Soit poitrail se soulevait rapidement au même rythme que sa respiration. L'étalon grattez le sol d'impatience.
Puissant, tout en muscle avec une carrure impressionnante, la jument de maharu faisait bien pale figure à coté de ce monstre bouillant d'énergie. Plus elle regardait l'animal plus une envie irrésistible de moneré la bête montait en elle.
La jeune fille leva enfin les yeux pour demander à la cavalière, si un jour elle aurait l'autorisation de monter ce bel animal, quand enfin elle se rendit compte qu'il ne s'agissait pas d'une, mais d'un gerudo.
Le roi était bel et bien de retour.
Elle ouvrit de grand yeux rond, surprise de cette apparition si soudaine, puis très vite la curiosité remplaça la surprise. C'était la première fois qu'elle avait le loisir de voir à quoi ressemblait son jeune roi, jusqua présent elle n'avait eu l'occasion que d'entre apercevoir des ombre fugace de sa personne.
Le visage fin, des yeux d'un gris clair envoûtant, aussi froid que de la glace, aussi dur que de l'acier. Impitoyable.
Il avait un corps fin bien musclé et possédait une présence étonnamment imposante. En fait, il était plutôt beau garçon. Cette remarque intérieur la fit sourire, sourire qui s'accentua lorsqu'elle remarqua le teint livide de ses consœurs qui venaient d'arriver à leur hauteur.
Il est vrai que dans toute famille il y a toujours celui qui fait honte au nom de celle ci. Chez les gerudos, le vilain petit canard, c'était elle. Le problème étant que le rejeton était capable de battre les plus fortes guerrières du clan, forcément ce n'était pas très glorieux pour ces fières combattantes.
Apparemment, elles n'avaient pas réussi à cacher au roi la présence d'une métisse au sein de son peuple. Les choses allaient devenir intéressante. Elle attendit patiemment que son roi finisse son observation sans bouger d'un iota. Enfin quand il eut fini, elle se releva et lui parla d'une voix calme et avec le plus de respect dont elle était capable (c'est à dire très peu).

-Puis je quelque chose pour vous mon roi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 12 Juin - 16:55

Äanöndo était trop occupé à faire sa propre observation de la demoiselle pour vraiment prêter attention au fait que lui aussi se faisait dévisager. En fait il avait finit par s’habituer à ce qu’on le dévisage, bien que peu le montraient, chacune des ses guerrières cherchait en lui un détail, quoi que ce soit l’éloignant ou le rapprochant du légendaire Gannondorf. Cela aussi il faudrait qu’il y remédie… Il devrait peut être faire planter quelques têtes sur des pieux. Ce serait une solution à son envie de sang…

Il n’écouta qu’à moitié la demande de la Gerudo et ne prêta pas attention aux gestes que faisait une des cavalières pour que la jeune fille se taise, ou qu’au moins elle parle mieux… Il faut que le jeune seigneur était un peu occupé pour le moment…Occupé à admirer des flots de sang que seul lui voyait, occupé à écouter la voix de son ancêtre résonner dans son crâne au point de lui vriller le cerveau…

Au bout d’un long silence, il quitta sa forteresse du regard pour se concentrer sur la métisse… Une envie irrépressible de lui arracher les oreilles lui traversa tout le corps…Puis l’idée plus perverse d’utiliser cette…Erreur de la nature, à des fins plus avantageuses pour lui… Il fit donc claquer sa voix comme un fouet, imposant le calme aux cavalières qui priaient intérieurement pour que le sang ne coule pas…

« Quel est ton nom ?... »

D’abord le nom… Ensuite le reste…Procéder par étapes était la clé du succès…Encore fallait-il qu’il n’y est pas un stupide Hylien affublé d’un risible costume vert et d’un morceau de Triforce qui viennent tout ruiner…Et puis quand bien même il viendrait, Äanöndo n’était pas Gannondorf, lui saurait vaincre ce « héros »… Il fallait donc penser, réfléchir à plusieurs solutions, toujours prévoir dix coups en avance… Et malgré son esprit absolument dérangé, le jeune Roi était très doué à ce petit jeu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 12 Juin - 17:31

Elle attendit, mais aucune réponse ne vint. Le jeune roi s'était visiblement intéressé à autre chose que son cas, le regard perdu dans le vide.
Profitant de cette " absence " une des guerrières accompagnant le gerudo avait entreprit de faire comprendre à la jeune fille de mieux se tenir par des gestes quelque peu explicite.
Feignant l'indifférence, Maharu fit semblant de ne rien voir en tournant la tête du côté opposé ou se trouvait la cavalière. Cette dernière lui jeta un regards furieux, se jura surment qu'elle lui ferait payer elle même cette affront. Même si au final le vainqueur serait Maharu. Les autres gerudo avaient des mines qui allait de la peur que le roi soit contrarier à une attitude outrée.
Elle en aurait presque rit mais la présence du roi empêchait toute mauvaise plaisanterie. Et puis pourquoi ne répondait il pas? Ce n'était pas vraiment des manières, peu être était il sourd? Heureusement que les pensées étaient une des rare choses qui ne pouvait être connue que par la personne qui les avaient formulé, sinon elle se serait surment faîte tuée, ou aurait passé un sale quart d'heure.

De nouveau l'attention du roi se posa sur la demoiselle, son regards s'attarda plus que de raison au niveau de son visage, bien assez pour que la jeune fille capte quelque envie malsaine et représailles dont elle préférait ignoré les raisons.
Enfin il parla, une phrase. Son nom? C'est vrai qu'il ne devait pas la connaître, mais cela lui faisait bizarre de penser qu'une personne entouré de gens prêt à sacrifier leur vie pour elle ne sache même pas l'identité de ses protecteurs.
Comme à son habitude dans ce genre de cas elle haussa les épaules, après tout, elle s'en fichait éperdument.
Elle n'avait pas à juger son roi et puis elle se doutait bien qu'elle ne devait pas représenter beaucoup plus qu'une vulgaire marionnette à ses yeux. Tout comme elle n'avait jamais rien représentait pour les autres Gerudo. Ba.. pourquoi pas après tout du moment qu'elle pouvait s'amuser.

-Maharu, Maharu Silna, pour vous servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 12 Juin - 17:54

Il ne prêtait aucune attention aux gestes de la jeune Maharu… Il se moquait assez du protocole en fait, il s’en était juste tellement gavé toute sa vie que c’était devenu automatique Il avait prit l’habitude de voir des gens courbés devant lui…Ca faisait partit du paysage… Bien sur, cela maintenait son autorité, mais il n’avait nullement besoin de ça… Äanöndo préférait l’exemple fournit par un écartèlement que mille preuve de respects et de crainte…

Quand elle lui répondit il hocha simplement la tête de haut en bas, mais son air détaché et profondément désintéressait montré bien qu’il avait certainement déjà oublié le nom de la jeune fille, l’ayant demandé plus pour la forme que pour le fond… Il répéta simplement, avec un ennui qui s’entendait à mille lieux.

« Pour me servir…Evidemment… »

Un vague sourire se peint sur le visage du Roi, mais même ce geste chez lui n’adoucissait pas son visage, lui donnant plus des airs de prédateurs sadique que d’homme souriant. Les cavalières frémirent un instant…Le sang allait certainement couler et la tête de Maharu allait probablement rouler par terre…

Mais non…Le jeune Roi semblait avoir trouvé un amusement en la personne de Maharu puisqu’il ne l’avait pas encore massacré alors que toute les raisons s’y prêter, du moins, quand on connaît les réactions habituelles du Souverain…

« Et en quoi me sert-tu, allongé sur le route ?...Tu compte faire trébucher les cavalier ennemi peut être ? »

Vaguement ironique, un brin cynique, le jeune Roi cherchait à s’amuser… Un peu à l’image d’un chat jouant avec sa souris avant de la dévorer…Ou de la laisser partir, le cœur battant… Et puis, il avait d’autre question à lui poser…Ce physique ingrat allait peut être finalement servir la cause Gerudo…Il suffisait de la maquiller un peu et elle pouvait facilement se faire passer pour une Hylienne…

Le sourire carnassier du jeune Roi s’étira alors qu’il dévisageait la métisse… Tout dépendait de l’impression qu’elle lui ferait…Soit il l’abandonnera là….Soit il la tuera peut être pour se calmer…Soit… Soit il ferait de ce simple pion, une tour ou un fou…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 12 Juin - 18:16

Un large sourire étira ses lèvres, cette remarque l'amusait beaucoup. C'était vrai qu'en soit dormir par terre, en plein milieu du chemin qui plus est, n'était pas très malin sur les bords. De toute manière elle était convaincu qu'il y avait mieux comme stratégie pour faire tomber des cavaliers ennemies de leur monture.

La jeune fille ne semblait pas vraiment se rendre compte du danger que cette homme représentait ou alors comme bien souvent, elle jugeait cela sans grand intérêt.

-Ce n'est pas stupide comme idée. Mais je dois admettre que ce n'est pas vraiment le cas. Pour tout vous dire j'étais partit dans le désert pour récolter les rares herbes qui y poussent et dont les guérisseuses se servent pour faire leur concoctions ou tout simplement pour agrémenté les plats. Quand je suis revenus, comme la salle d'entraînement n'était pas ouverte et que visiblement personne n'était d'humeur à faire un petit duel histoire de passer le temps, je me suis couché un peu n'importe ou sans vraiment faire attention ou j'étais.

L'air d'ennui qui se peignait sur le visage du roi ne troubla en aucun cas Maharu qui continua, toujours aussi vive.

-Bref pour répondre à vôtre question, il est vrai que, actuellement, je ne vous sert pas à grand chose. Finit par conclure Maharu.

Les Gerudos levèrent les yeux au ciel, c'était définitif, cette gamine était complètement inconsciente à la limite de la stupidité et cela lui coûterai la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 12 Juin - 20:23

Le Souverain se demandait s’il n’allait tout simplement pas s’endormir sur selle… Il faut dire que les histoires de cuisine et d’herbe médicinale ne l’intéressaient pas. Les gens n’avait cas pas se faire blesser, ils n’auraient pas à se soigner. En tout cas, loin de se démonter, Maharu continuait son passionnant récit au grand damne des autres femmes.

Mais la dernière réflexion de Maharu surprit le Roi tout autant que ses cavalière…Il fixa un instant Maharu puis éclata de rire. Ce genre de rire si particulier des gens profondément mauvais qui fait qu’on ne sait pas s’ils trouvent ça drôle ou s’ils s’apprêtent à vous étriper.

Quand le rire sardoniquo satanique du jeune homme arrêta de retentir, il posa son regard de nouveau sur Maharu

« Eh bien…Cela pourrait s’arranger…Mais d’abords…D’où te vient ceci ? »

Et il désigna les oreilles de la demoiselle…Histoire d’être vraiment sur qu’elle soit un mélange du sang pur et noble des Gerudo, batardisé par le sang faible des Hylien… Une façon de se moquer de son lignage et de se conforter dans l’idée que la sacrifier ne lui couterait rien, même pas la vie d’une vrai Gerudo… Bien qu’il soit dommage de perdre une jeune fille au caractère si charmant…

« Partez… »

Il avait lancé ça à ses cavalières qui obéirent sans demander leur reste, sachant qu’il n’était pas prudent de défier le Souverain. Quand elles furent éloignées, il reporta son attention sur Maharu qu’il dominait du haut de son cheval, cheval qui, bien que moins essoufflé, semblait toujours aussi nerveux.

(c’est court désolé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 12 Juin - 20:55

(cha sera jamais pire que mes précédents post ~~)


Le rire du jeune roi retentit longtemps puis vint la question fatidique, celle qui agacait le plus Maharu Tous le monde savait pertinemment qu'elle n'était pas de sang pur, c'était assez visible comme ça non? Cela les amusaient de lui rappeler constamment qu'elle ne représentait qu'une honteuse faute?
Instinctivement elle toucha ses oreilles du bout des doigts à leur évocation.
Bien entendu, une sang mêlée n'aurai jamais sa place dans ce peuple. Elle n'était rien au final, a part peu être un sujet de moquerie. Une légère rage l'envahit en même temps que certain souvenirs mais ne se démonta pas pour autan.

Elle attendit que les autres gerudos s'en aille, fixa le roi dans les yeux. Puis s'assit en tailleur ne le lâchant pas du regard. Après tout, elle ne devait pas à s'attendre à grand chose vu son statut. Une fois sa bonne humeur retrouvé elle se décida enfin à parler.

-Pourquoi vous me posez une tels question alors que vous connaissait déjà la réponse? C'est mesquin, lâcha la jeune fille dans un sourire. Mais bon je suppose que je me dois de vous répondre au mieux n'est ce pas?

L'étalon sur lequel était juché Äanöndo commençais réellement à s'impatienter, martelant furieusement le sol, piaffant presque sur place.
Maharu se doutait vaguement que l'animal ne se laisserai monté que par son maître, ce qui lui donna d'autan plus envie de chevauchait l'animal.
Chose qui ne lui arriverait probablement jamais, mais qu'importe.
Cette situation prenait une tournure agaçante et ennuyeuse. Cela ne l'amusait plus vraiment, autan vite en finir. Avec un peu de chance elle pourra trouver quelqu'un qui veuille bien se battre avec elle. D'ailleurs l'adolescente avait déjà une petite idée sur la personne en question. La gerudo qui l'avait fusillait du regards un instants plus tôt avec des airs meurtriers. Pourvu qu'elle soit doué, histoire de qu'elle puisse s'occuper un moment.

-Ma mère était Gerudo, et m'a eu suite à une aventure d'une nuit avec un Hylien, je vous passerez les détails. Vous voilà fixé quand à ma nature de bâtarde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 12 Juin - 22:26

Mesquin ? Lui ? Allons, ce n’était qu’une de ses nombreuses qualités…En tout cas la réponse lui arracha un vague sourire méprisant…

« Au moins tu à conscience de ta condition…Tu n’es pas une de ces stupides créatures insipides qui se complait dans un espoir pathétique…Tu n’es rien, tu es la pire chose qui soit, mais tu en a conscience…C’est déjà ça… »

Sa monture semblait s’énerver sous lui…Elle n’aimait pas être statique, cet étalon avait besoin d’espace pour galoper, de batailles pour s’enrager, de sang pour s’exciter…Un cheval aussi fou que son cavalier. Le dit cavalier continuait de fixer la jeune femme à terre.

« … Te tuer serait du gâchis finalement…Tu peux être utile… »

Et voila que le Sombre Seigneur mettait pied à terre, frappant la croupe de son puissant cheval qui s’élança en hennissant droit vers les écuries royal…Äanöndo se tourna vers la jeune femme et la dévisagea de haut, posant sa main droite sur le manche de son cimeterre.

« Si ton Roi t’offre une chance de servir ton peuple et de laver la souillure et la honte que t’a fait subir ta mère, tu ne refuseras pas n’est ce pas ? »

Il dégaina lentement son arme magique, le métal émettant un doux bruit métallique en raclant son fourreau…

« …Et tu ne refuseras évidemment pas que ton Roi teste t’es compétence pour cette…Tache… »

Il fallait d’abord la tester en tout points, et le combat en faisait partie…Si elle n’avait pas d’armes ils les téléporteraient dans la salle d’armes, mais il fallait qu’il voit si elle était capable de tenir une arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 12 Juin - 23:39

Tester ses compétences à elle ?
Elle rectifia donc, les choses prenaient une tournure des plus intéressantes. Jamais elle n'aurait pu espérer un tel combat. Bien sur, sa vie se jouerait dans ce ballet macabre. Mais elle risquait de s'amuser comme jamais auparavant. D'un bond elle se releva vivement. Elle n'avait vraiment pas aimé les propos qu'il avait eu précédemment, même s’il avait entièrement raison. L'excitation commença à envahir son corps. Racheter sa faute ? Elle n'était pas dupe, jamais cela ne serait possible, à moins de la saigner jusqu'à ce que la moindre goutte de sang Hylien quitte ses veines au même titre que sa vie. Mais la perspective de recevoir des ordres directs du roi était une idée assez intéressante. S’il lui avait dit cela, il voulait probablement dire qu'il avait une idée derrière la tête. Elle était curieuse de savoir quoi.
Et puis comment aurait-elle pu refuser une demande formulée avec tant de gentillesse ?
Un sourire carnassier fit place sur son visage. Mécaniquement, se bras allèrent dans son dos, se croisèrent, ses mains se refermèrent simultanément sur les pommeaux de deux dagues qui pendaient à l'arrière de son dos. Les lames étaient rutilantes, d'une trentaine de centimètres de long, et bien que fines, leurs tranchants étaient redoutablement meurtriers.
Elle fixa un instant son roi, devenu adversaire. Il n'était pas question de se faire toucher, sa force devait être grande. Elle ne gagnerait pas en se mesurant à sa puissance. Mais en jouant sur l’agilité, là…
Maharu hocha brièvement la tête pour informer son adversaire qu'elle était prête. La tension monta d'un cran, la jeune fille était aux anges, elle adorait ce genre d'ambiance.
Le roi leva son cimeterre sans grand problème et fut le premier a attaquer. Avec bien plus de rapidité qu'elle ne l'aurait cru. C'est donc in extremis qu'elle esquiva le premier coup, qui passa à quelques millimètres de son cou. L'adolescente se propulsa en arrière en faisant de petits sauts rapides. Profitant de ce court répit pour lancer l'assaut, elle se jeta sur son adversaire, donnant un coup de dague vertical que le jeune roi n'eut aucun problème à parer. Dans un même élan, elle projeta son genou qui normalement aurait du frapper l'entre jambe du gerudo si celui ci ne l'avait pas bloqué in extremis, grâce à sa main valide. Un grognement de satisfaction s'échappa de la gorge de la jeune fille qui n'avait pas fini d'attaquer, de sa main libre elle lança une nouvelle attaque verticale.
Maharu exerçait toujours une forte pression au niveau de son genou ainsi que sur la main bloquée par le cimeterre, de sorte que Äanöndo n'eut d’autre choix que de se baisser dans une contorsion relativement désagréable et douloureuse sur les bords. Mais cela en valait la peine, il profita de la faille qu'avait occasionnée l'attaque de la jeune fille dans sa garde pour lui envoyer son pied tout droit dans les côtes.
Le coup fût si violent que la jeune gerudo fût projetée quelques mètres plus loin. Elle rétablit son équilibre en plein vol grâce à un salto. Elle ne s'était pas trompée, il tapait fort.
Vraiment très fort.
Une douleur aiguë lui tenaillait les côtes. Elle fit son possible pour l'ignorer. Pour la deuxième fois depuis le début de ce combat, elle fonça sur son adversaire. Cette fois ce n'est pas son arme mais son poing que le jeune roi envoya à destination du visage de la jeune fille. Mais au lieu d'attaquer, cette dernière se contenta de sauter. Très haut, dans un salto à semi achevé de sorte que sa tête soit la première à rencontrer le sol, elle attaquait aussi rapidement que sa position le lui permettait. Heureusement pour lui, Äanöndo eut le réflexe de se retourner frappant avec sa lame de sorte qu'elle aurait du décapité la jeune fille. Cette dernière, au lieu de se prendre le cimeterre de plein fouet, profita de la présence de l'arme, grâce à la puissance du coup elle put appuyer ses mains sur le plat de la lame et ainsi se propulser hors du champ d'attaque de son adversaire.
Maharu sourit, une fine coupure, aussi petite et insignifiante soit-elle, serpentait sur quelques centimètres, sur l'épaule dorée du roi. Il était vraiment très fort, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pu se battre ainsi. Mais la douleur dans ses côtes ne cessait d'augmenter et rendait plus douloureux chaque mouvement exécuté.
Cependant il était hors de question de cessait le combat avant que le roi ne le décide.
Question de fierté.
Ainsi le combat repris de plus belle, danse envoûtante au issu incertaine pour Maharu. Malgrès sa blessure elle virevoltait autour de son adversaire, esquivant du mieux qu'elle le pouvait ses coups meurtriers, frappant lorsqu'elle apercevait des failles dans la gardes du roi, bien que ces dernières étaient relativement durs à trouver. La seul solution qu'elle avait pour faire face à cette masse de puissance était sa rapidité et souplesse. La jeune fille bougeait beaucoup si elle voulait esquiver les coups adverse tout en attaquant. Prenant de plus en plus de risque. Mais la fatigue s'insinuait perfidement en elle.


(suis pas encore très douée pour les scènes de combat x3)
(*part étrangler Shinji*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Extérieur.   Ven 13 Juin - 12:42

(Normalement j’aurais gueulé au meurtre parc qu’on à joué mon perso mais comme c’est très bien je vais faire comme si j’avais rien vue *tourne la tête vers la droite*)

Äanöndo était quelque part entre ici et ailleurs… Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas rencontré un adversaire un temps soit peu capable… Bien sur il n’utilisait pas ses pouvoir, ou alors, juste ce qu’il faillait pour donner à son corps la force de soulever Supplice et de le manier avec l’aisance t la rapidité dont il faisait preuve.

Pour n’importe quel spectateur, le combat était des plus envoutants. Le cimeterre du Roi fendait l’air, cherchant à mordre la gorge, le cœur ou les tripes de la demoiselle, et celle-ci semblait danser autour de la terrible lame, s’en servant parfois pour éviter de répandre son sang souillé dans le sable…

Le Jeune Roi esquiva une nouvelle pluie d’attaques rapides, la folie furieuse se liant de plus en plus dans son regard alors que son sourire s’étendait à chaque frappe parées….Un sourire de prédateurs… Une lame vola prêt de son visage et il attrapa le poignet de la demoiselle de sa main libre pour éviter d’être touché… Maharu en profita pour exécuter une rotation de son corps tout entier, plaçant son autre lame en prolongation de son avant bras avec pour l’idée de l’enfoncer dans les côtes du Roi… Après tout, c’est lui qui avait demandé le combat. Äanöndo compris in extremis la manœuvre et plaça rapidement sa lame entre son corps et celle de la demoiselle…

Un calme relatif retomba sur le lieu du combat, les deux combattants dos à dos, chacun retenant les armes de l’autre… Äanöndo fut bien vite prit d’un rire nerveux, rire provenant plus de sa folie furieuse que d’une véritable envie de rire… Il n’y avait aucune doute….Le Sang perfide des Hylien ne pouvait pas totalement détruire le noble sang Gerudo.

Le jeune roi tourna lentement la tête, faisant émettre un cliquetis métallique aux bijoux se trouvant coincés dans ses cheveux. C’est là qu’il remarque la fine entaille faite à son épaule…Elle était misérable bien sur, mais il prit doucement conscience de ce qui venait de se passer…Depuis qu’il avait sept ans, plus personne n’avait réussi à le toucher, et même si ici il n’avait pas utilisé ses pouvoirs, il n’aurait pas dut être touché…Encore une perfidie du sang Hylien…

Le Souverain perdit tout simplement pied, et de chacun des pores de sa peau, ont pouvait sentir une sombre et étouffante puissance se déverser…Maharu put sentir l’atmosphère s’alourdir, puis quelque chose s’insinuer en elle, comme plusieurs serpents qui seraient passé au travers de sa peau, la paralysant complètement…

Äanöndo se décolla donc d’elle et alla lentement se placer face à la jeune femme, levant lentement son arme jusqu’au niveau de la gorge de celle-ci, visiblement décidé à lui tailler un nouveau sourire…

Alors qu’il allait s’exécuter, son regard dévia et il fixa un point derrière Maharu…Ses sourcils se froncèrent tandis qu’il secouait nerveusement la tête par intermittences…Finalement il recula d’un pas et posa sa main libre contre son front, fermant les yeux en émettant un grognement colérique…

« Assez ! »

Il regarda à nouveau Maharu…Son regard avait changé à nouveau…Il ne semblait plus aussi prêt de la tuer…

« Tu….Fera parfaitement l’affaire… »

Et il éclata de rire en la libérant, toute trace de son sombre pouvoir disparaissant à nouveau. Il rengaina son arme dans le même mouvement et tourna le dos à la jeune fille.

« Il nous faut parler un instant…Tu va être mise au courant de certains secret qui décideront de la renaissance…Ou de la destruction de notre monde… »

Et il commença à s’éloigner d’un pas lent, attendant apparemment qu’elle le suive…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Ven 13 Juin - 13:17

Ne plus être capable de bouger ne serait ce qu'un membre, était une sensation extrêmement désagréable. L'atmosphère était soudain devenue irrespirable. Rassemblant toute la volonté dont elle était capable, Maharu tenta de bouger, ne serait ce que d'un pas. Mais rien, c'est à peine si elle arrivait encore respirer.
Äanöndo se rapprocha de la jeune fille, les yeux rivé sur sa gorge.
Alors finalement c'était comme ça que le combat se terminerai... Il fallait voir le bon côté des choses, au moins elle avait put se battre contre son roi. Et elle mourrai au combat.
La lame du cimeterre se rapprochait inexorablement de sa gorge.
Puis plus rien, la lame planqué contre sa peau, le gerudo s'était stopper en plein mouvement. Quelque instant passèrent, l'envie meurtrière du roi sembla s'atténuer. Il éloigna la lame de sa gorge, la rangea dans son fourreau.
Maharu était de nouveau libre de bouger comme bon lui semblait.
Le combat était fini.
La douleur mêlée à la fatigue, la fit tituber quelque instant. Ignorant pour la énième fois la douleur qui irradiait de son flan, elle se remit bien droite face à son roi.

-Tu….Fera parfaitement l’affaire…

Maharu ne put s'empêcher de sourire. Finalement, elle servirait peu être à quelque chose?

-Il nous faut parler un instant…Tu va être mise au courant de certains secret qui décideront de la renaissance…Ou de la destruction de notre monde…

Sans plus d'explication il lui tourna le dos et s'éloigna. Laissant la gerudo perplexe.
Maharu le suivit donc. Profitant du fait qu'il ne pouvait la voir, pour s'octroyer le droit de se tenir le flanc et ne put réprimer une grimace au contacte de ses doigts sur ses côtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Äanöndo Gerudo
Roi des Gerudos - GMPB
Roi des Gerudos - GMPB
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 27
Profession : Roi des Gerudo
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo (Mâle)
Date d'inscription : 04/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Mâle
Devise: Vous versez la mort aux rat dans du venin de cobra ! Pour adoucir le mélange, pressez trois quartier d'orange...Oh je vais en mettre un seul...

MessageSujet: Re: Extérieur.   Ven 13 Juin - 21:25

Äanöndo ne s’occupait même plus de la demoiselle, se rappelait-il seulement qu’il lui avait demandé de suivre ? Surement puisqu’il marchait lentement…Mais quand on dit lentement c’est vraiment lentement. Un escargot aurait put le doubler… Chacun de ses pas se trainé mollement dans le sable du désert, son corps entier semblait désarticulé…On veut bien croire que la marche c’est ennuyeux…Mais à ce point…

Finalement, le jeune roi se retourna et annonça évasivement, sans même remarquer que la demoiselle se tenait les côtes.

« Nous allons faire un détour aux bains…Tu sens l’Hylien… »

Evidemment, il n’allait pas dire que c’était sa propre odeur qui l’incommodait…Essayait de galoper toute la journée et e vous taper une visite à Hylien Land…Pour le Jeune souverain c’était beaucoup trop et il se sentait on ne peut plus sale…

Sinon la pudeur me direz vous…Eh bien comme il est le seul garçon d’un peuple uniquement composé de femmes…On va dire qu’il connaissait mieux l’anatomie féminine que sa propre anatomie. Et il n’y prêtait même plus attention… Et ce n’était pas comme s’il allait la violer…Il voulait juste lui raconter deux trois trucs…

Bref, sans attendre d’avantage la moindre réponse, il reprit sa route, toujours à un rythme relativement lent quoique un peu plus rapide que tantôt…

(C’est court mais c’est pour pouvoir créer un autre topic…La Salle de baiiiiiiiiiin youpi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silya Neyl
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 28
Âge du perso : 21
Date d'inscription : 13/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Féminin
Devise: J'ferai ça demain

MessageSujet: Re: Extérieur.   Lun 16 Juin - 22:06

Plein milieu d’après-midi.
A quelques centaines de mètres de la Forteresse, étalée dans le sable, Silya esquivait paisiblement l’entraînement quotidien. Mains derrière la tête et jambes repliées l’une sur l’autre, elle profitait du soleil de plomb, bien décidée à ne surtout pas bouger.
Les autres Gerudos avaient dû la chercher un court instant, et, comme presque tout le temps, avaient abandonné peu après avoir commencé…
De toute façon, elles ne l’auraient jamais suivi dans le désert, cette immense étendue de sable semblant les terrifier, d’une manière ou d’une autre… pure paranoïa, d’après Silya, qui s’y retrouvait plutôt bien… après seize années d’expérience, évidemment.
Et quand bien même elle aurait été retrouvée, elle n’aurait certainement pas bougé pour aller combattre pendant des heures.
Transpirer, oui, mais sans se remuer ! Elle s’entraînerait d’elle-même dans la semaine… quand elle aurait la volonté… le temps… ou tout simplement plus la flemme.
Le vent apporta à ses oreilles le bruit vague de lames qui s’entrechoquaient, sûrement l’entraînement qu’elle avait évité…
Ses pensées s’arrêtèrent sur la question existentielle du nombre de grains de sable que le désert pouvait bien contenir, en se demandant de temps à autres pourquoi elle se posait cette question... cela dura cinq bonnes minutes
Un immense effort après, elle se retrouvait sur le côté, la tête appuyée sur sa main, ses cheveux déversant d'un coup une rivière de grains dorés, fixant l’horizon plat et calme. Très plat, très calme.
Désespéramment plat et calme ! Elle demandait juste un peu d’animation, quelque chose qui la fasse sortir de la routine… rien qu’un truc qui puisse la tirer de cette Forteresse où rien ne se passait jamais…

[ Court... trop court... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silya Neyl
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 28
Âge du perso : 21
Date d'inscription : 13/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Féminin
Devise: J'ferai ça demain

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 19 Juin - 15:44

Silya était en train de se demander si elle devait finalement aller s'entraîner, quand elle avait senti le vent brusquement changer de sens et d'intensité. Pour la peine, elle s'était redressée sur ses coudes.
Trois secondes après, sentant clairement que ce qui arrivait était un poil dangereux pour elle, elle s'était subitement relevée, et avait couru vers la Forteresse, malgré le sable qui se soulevait de plus en plus et le vent qui semblait vouloir la happer en arrière.

Bon, la prochaine fois, elle jouerait les feignasses plus près de la Forteresse, parce que les cinq cents mètres qu'elle parcourut le plus vite possible lui semblèrent les plus longs de sa vie. A peine arrivée dans la Forteresse, elle s'engouffra dans le premier couloir qui s'ouvrait à elle, et s'y engouffra tellement bien qu'elle en trébucha. Elle utilisa sa main droite pour se redresser, et regarda autour d'elle. Quelques autres Gerudos s'étaient réfugiées au même endroit, attendant que la tempête passe.
Elles pouvaient être très longues comme très courtes, et Silya espérait que ce serait la seconde option pour celle-ci...
Et ce fut le cas. Aussi vite qu'elle était venue, la tempête se calma pour finalement se stopper. N'entendant plus le vent, Silya osa mettre le nez dehors.
Un cri survint de l'enclos des chevaux, assez perçant pour attirer l'attention de la jeune Gerudo. Elle rejoint l'attroupemment de Gerudos qui discutaient avec vivacité.
Aux genoux d'une autre guerrière en pleurs, une moitié de cheval gisait dans son propre sang.

"Hu... super propre, comme travail..." pensa Silya sur l'instant.

Une jeune fille eut la mauvaise idée de demander qui se désignait pour aller parler à leur "cher et adoré Roi".
Elle disparut aussitôt, tandis que les autres pretextaient une soudaine activité dont leur vie semblait dépendre.
Finalement, celle qui avait posé la question fut désignée pour y aller. Silya lui souhaita intérieurement bonne chance, et oublia toute sa paresse.
Elle se dirigea vers une aire d'entraînement sablonnée et, avec tout le courage dont elle disposait, commença à s'étirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 19 Juin - 18:37

Maharu ne remarqua pas la tempête étant donné que lorsqu'elle eut lieu, la Gerudo se trouvait encore à déambuler dans les couloirs qui reliait les bains royaux à l'extérieur. Le groupement de Gerudo qui constaté les dégâts fait à l'équidé n'attira pas plus son attention que cela. C'était sans importance, complètement inintéressant. Elles avaient cas être plus vigilance et mieux dresser leur monture. Puis les laissait se faire tuer comme sans le remarquer était une preuve flagrante de leur manque d'attention.
Mandarine avait décidé de la suivre, comme elle l'avait déjà dit c'était une chose qui l'indifférai.

C'est à proximité d'un terrain d'entraînement qu'elle vit la personne qu'elle cherchait. Dans un sifflement Maharu attira l'attention de la Gerudo qui posa ses beau yeux dorée sur sa personne.

-Silya! J'aurai besoin de toi.
-Et en quoi puis je t'être utile?
-Pour faire court je voudrais que tu me serve de messagère.
-Messagère? Répéta la jeune femme perplexe.
-Tout à fait. Et puis pour autre chose aussi. Tu as toujours tes fils de tissus sur toi?
-Me pose pas de question dont tu connaît la réponse, c'est agaçant.
-Mandarine, si tu en as envie, tu pourrais aider Silya dans son rôle.

Attrapant le bras de Silya, Maharu l'embarqua à l'écart dans un coin ou nul ne les dérangeraient.

-Pourquoi cette question?
-J'ai besoin que tu me fasse des tresses.... Et des atébas aussi

Silya ne put s'empêcher de la fixait d'un air surpris, il fallait la comprendre. Maharu n'était pas connu pour être une Gerudo des plus coquette, la preuve était qu'elle était pratiquement la seul Gerudo de la forteresse à ne porter aucun bijou.
Bien entendu la jeune fille remarqua l'incompréhension de Silya et ne put s'empêcher de soupirer.

-J'ai besoin de... changer de look. Il faut que j'ai l'allure d'une ... gitane. Oui c'est exactement ça, une gitane. S'exclama Maharu toute contente.
« Commence je vais tout t'expliquer pendant que tu t'occupe de mes cheveux. En gros je dois me faire passer pour une Hylienne, le roi à besoin d'information. Cependant si je fait quarante aller retour entre château et désert. Ça ne sera pas du tout valable. Doooonc, j'ai besoin de toi pour faire passer les info au roi. Comme tu es une des rares personne qui ose m'adressais la parole sans prendre un air dédaigneux. En plus ça t'occuperas un peu.
-Ok... mais attends une seconde... Tu as vu le roi?
-... Ba Ça pour le voir, oui je l'ai vu...
-Pourquoi tu commence à devenir rouge? Demanda Silya d'un air suspicieux.
-Pour rien.

Comment vouloir être valable dans une situation ou vous ne l'êtes pas le moins du monde. Néanmoins la Gerudo eut la délicatesse de ne plus poser de question quand a ses jolies pommettes rouge.
Après quelque heure de travail Silya réussit enfin à finir son travail. La tête de Maharu était parsemé de petites tresses, compléter ou non d'un fil de couleur ou d'une perle, des fils de tissu entourait complètement certaine de ses mèches dans un amalgames de couleurs et formes différente.

-Fini! Souffla Silya.

Un grand sourire lui répondit en guise de remerciement.

(Désolé j'ai pas fait parler mandarine mais comme je connaît pas encore bien le perso :/, j'éditerai si tu veux que je rajoute quelque chose ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silya Neyl
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 28
Âge du perso : 21
Date d'inscription : 13/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Féminin
Devise: J'ferai ça demain

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 19 Juin - 19:25

Silya enchaînait des coups sur un adversaire imaginaire lorsque Maharu parut, avec une autre Gerudo sur ses pas... la Gerudo qui devait aller parler au Roi.

"Entière... pas possible... ou elle lui aurait pas parlé...?" furent les seules pensées de la jeune guerrière.

Maharu siffla. Silya se tourna vers elle, rengainant dans le même mouvement.
La jeune semie-Gerudo enchaîna des mots qui intéressèrent et rendirent perplexe à la fois Silya.

- Messagère...?

Et, oui, elle avait toujours des fils sur elle, comme Maharu le savait. D'où sa réponse assez sèche.
Elle suivit calmement la jeune fille dans un coin, et sa question la surprit.
D'accord, Silya elle-même n'était pas très coquette et portait très peu de bijoux... mais Maharu était l'une des très rares Gerudos sans bijoux et sans apparats. Sa requête le rendit donc très suspicieuse.
Son sourcil se souleva lorsqu'elle lui expliqua pourquoi elle devait modifier son apparence et quel serait son rôle à jouer dans tout cela. Elle fut encore plus étonnée lorsque Maharu rougit, à l'annonce du fait qu'elle avait vu le Roi. Comme elle semblait ne pas vouloir en parler, elle n'insista pas.

Quelques heures après, Silya mettait la touche finale à son oeuvre, plutôt fière d'elle.

- Ok... c'est fini.

Le grand sourire de Maharu fut son remerciement, qu'elle accepta avec joie.

- Bon, Maha. En gros, mon rôle, c'est de transmettre des infos. Donc, ça veut dire que je vais devoir aller parler à mon vénéré Roi...

Un léger signe de mépris persifla entre les dents de Silya. D'accord, il était son Souverain. D'accord, elle lui devait allégence... et oui, elle accomplirait son rôle. Par contre, rien ne l'obligeait à être super respectueuse...

- Bon. Pas de problème. Ca me fera bouger, au moins... et je verrais autre chose que du sable. Je crois pas que j'ai le choix, de toute façon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaaburi [NPC]
Bête des sables
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 32
Profession : Guerrier
Âge du perso : Inconnu
Race : Gaïren
Date d'inscription : 19/06/2008

Votre Personnage
Race: Gaïren
Sexe: Masculin
Devise: Liberté. C'est ma seule patronne.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Jeu 19 Juin - 21:11

Toujours du haut de sa montagne, assis désormais dans le sable, savourant sa toute dernière capture, Gaaburi regardait la scène qu'il avait pris soin de provoquer avec joie chez les Gerudos. Avec son ouïe développée, de l'endroit où il se trouvait, il pouvait entendre parfaitement tout ce qu'elles se disaient entre elles. Ainsi, lorsque le petit groupe de femme se réunit pour discuter, il entendit tout, même l'avertissement qu'elles voulaient faire à l'endroit de leur Roi.

Il ne restait plus que les os maintenant sur ce qui avait été précédemment son repas. Dans une puissance surhumaine, il lança la moitié de squelette qu'il avait entre les mains puis il se leva sans le moindre effort. Il devait à tout prix empêcher cette jeune femme aux cheveux rouge d'atteindre son supérieur. Malheureusement, elle était déjà entrée dans le palais. Il n'avait donc pas su être assez vigilant. Il attendrait son retour et dès qu'il l'apercevrait, il ferait tout pour la punir. Et en même temps, il prendrait peut-être aussi son dessert puisque son ventre semblait lui signifier qu'il n'était pas rassasié.

Il attendit quelques minutes, debout, sur le sable, regardant fixement la Gerudo en pleurs non loin de l'animal qui avait été sa proie. Puis, avec un regard un peu plus calme et rempli de questionnement ainsi que la gueule encore toute tachée de sang, une idée traversa son esprit ; pourquoi ne pas aller chercher l'autre partie ? Mais cette idée fut rapidement oubliée puisqu'il réalisa que l'autre bout était beaucoup moins savoureux.

Soudainement, son regard se retourna vers l'entrée du palais. La jeune fille en ressortait accompagnée d'une autre qui en interpella une autre par la suite. Il ne pouvait pas les rejoindre tout de suite, sa précédente attaque étant encore trop récente. Il attendit donc quelques heure. À ce moment, elles étaient à un autre endroit. Il ne devait pas être vu. Se dématérialisant rapidement dans le sable, il disparu et à nouveau, une tempête se leva attaquant encore une fois le peuple Gerudo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hairaru.niceboard.com
Mandarine Ecalg
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 31
Âge du perso : 27 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Extérieur.   Ven 20 Juin - 12:26

Mandarine avait suivi Maharu d'une autre jeune gerudo. Lorsqu'elle l'entrenna dans un coin tranquille, proposant a Manda de venir, cette dernière les suivis aussi, tout en les regardants avec curiosité. La guerrière trouvait assez impressionnant le fait que la dénommé Silya ne face pas cas du double sang de son amie. Bon en y reflechissant ce n'était pas de la faute de Maharu mais de celle de ca mère... et ca ne devait pas etre facile tout les jours pour elle mais si elle n'était pas contente de sa situation, rien ne la retenait. Pour le moment, Manda decida d'ignorer sa répugnance a l'égard de la jeune gerudo et se rapprocha, la curiosité et la soif de bouger un peu l'emportant sur le reste. Elle appris donc la nature de la mission de la jeune fille des sables et ce qu'elle demandait en aide. Repartir en voyage ne la gènerai pas il faut dire. Ca fesait un bout de temps qu'elle trainait ici et elle commencait a en avoir marre. Une fois Maharu relooker, Mandarine la regarda de haut en bas.

- Hey ben ma vieille! Il y a plus qu'a changer d'habit et personne ne saura que tu es une .. gerudo! Si tu veux je peux t'aider pour ca. Ma soeur a ramener pas mal de tenue de différent coin du monde, alors c'est comme tu veux.

Mais alors qu'elle achevait sa phrase, une nouvelle tempête se leva, aussi soudaine et aussi forte que la précedente.

- Bon , revoila notre bouffeur de chevaux... On tente d'aller vers l'enclo?

(j'ai pas vraiment d'idée desolée ^^' et puis je vous averti que je pars ce week-end alors je vous laisse utilisé ( Maharu et Silya) mon perso pour pas que je vous bloque... si vous voulez pas, ba... trouver un truc pour m'éloigner le temps que je revienne. (en plus je vais rater la baston T_T je me hais voila *pars se pendre*))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://audahusansdent.canalblog.com
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Ven 20 Juin - 21:55

(étant passablement fatigué et dans une motivation zéro, j'ai pas eu la foi de me relire donc cha doit être tout plein de faute, encore pire que d'habitude. Scusez mia~~)

Le vent soulevait des gerbes de sable, rendant la visibilité très réduite. Voir inexistante.
Du moins pour qui n'avait pas l'habitude des caprices du désert. Les rares gerudo qui avaient pris le désert pour terrain de jeu ne craignait pas ce manque de clarté.
Maharu avait fermé les yeux de manière à ne pas se prendre de grain de sable dans les yeux. Mais elle « tait mal à l'aise, quelque chose se rapprochait dangereusement d'elles, et ce quelque chose était loin d'être gentil.
A mesure que le temps passé le vent s'accentuait. Instinctivement la gerudo dégaina, Silya et mandarine firent de même, geste qui lui sauva probablement la vie.
Aussitôt le lame sortit, une pair de griffe acéré percutèrent de plein fouet le métal de ses dagues, lui évitant ainsi une vilaine plaie. Le temps de l'attaque, il leur sembla que le vent s'était quelque peu calmé. Mais cela ne dura pas, la patte meurtrière s'évapora dans le sable, comme si elle n'était jamais apparu.
Combattre sans avoir le loisir de voir votre adversaire était une chose frustrante. Très frustrante. Aussi ce petit jeu du chat et de la souris énerva Maharu au plus au point. Chaque attaque de la part du monstre ne faisait qu'augmentait son impatience. Déjà qu'elle était connu pour n'avoir strictement aucune patience.
Ce monstre se cachait dans le sable s'était un chose évidente, et il semblait bien plus intelligent que bon nombre de ses compères. Un sifflement strident sortit d'entre ses lèvres, couvrant ainsi le hurlement du vents et attirant l'attention de Silya. Cette dernière alla se posté près de Maharu, les deux Gerudos se retrouvèrent dos à dos, scrutant vainement ce brouillard sableux. Elles ne devaient leur survit qu'a leur instinct et leur reflexe. Rompu au combat, l'instinct aiguisé dans cette optique se révélait bien souvent plus utile que l'utilisation d'un quelconque autre sens. C'est ainsi qu'elles pouvait ressentir la présence d'un ennemis et leur hostilité, c'était aussi pour cela que les Gerudos étaient si sensible à la présence du roi.

-Qu'est ce que tu me veux à siffler comme ça?
-Tu sais te servir du vent nan?
-Oui mais pas au point de calmer cette maudite tempête!
-Je veux juste que tu canalise les bourrasque de manière à ce qu'elle ne souffle que par terre. Il est indéniable que cette bête se cache dans le sable. Si j'arrive à la faire sortir on arrivera peu être à quelque chose.

La Lueur qui s'alluma dans les yeux de Silya fut sa seul réponse, et cela lui suffisait amplement. Bientôt le sable ne cachait plus les rayon du soleil. Le vent par contre s'était grandement intensifier au sol, si bien qu'il était devenu dur de s'y déplacé.
Maharu plaqua ses deux main contre le sol, se concentrant un instant, il n'était pas très dur de canalisé la chaleur du désert à un point bien précis. Le sol se mit bientôt à fumé, la chaleur en cette endroit monta d'un cran, c'est à la limite du supportable qu'enfin, le monstre daigna sortir de son abris sableux.
Enfin les choses sérieuse allait pouvoir commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaaburi [NPC]
Bête des sables
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 32
Profession : Guerrier
Âge du perso : Inconnu
Race : Gaïren
Date d'inscription : 19/06/2008

Votre Personnage
Race: Gaïren
Sexe: Masculin
Devise: Liberté. C'est ma seule patronne.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Sam 21 Juin - 4:10

Tout allait bien au début pour Gaaburi. Encore une fois, il avait réussi, sans problèmes apparents, à semer la panique chez le peuple des Gerudos et il en était fier. Remarquez, il n'étais pas très très difficile de réussir un tel défi quand il n'y avait pas vraiment de résistance.

Cependant, alors qu'il s'amusait à leur faire croire qu'il allait encore attaquer, il se heurta vilainement à une épée en tournoyant dans la tempête de sable. Il se stoppa net sur place (personne ne le voyait) puis au travers du sable, il vit avec facilité que certaines jeunes Gerudos, avec surprise, lui résistait et semblait convaincues de pouvoir se battre contre lui.

Tsss.... Elles commettaient la une grave erreur, malheureusement pour elles...

Quand il se décida finalement à reprendre de plus belle dans la tempête qu'il avait provoqué, quelque chose d'inattendu se produisit. Comme si, soudainement, il avait beaucoup moins de contrôle sur le vent dont il se servait pour faire la tempête de sable. La force était tellement grande que le vent diminua, même, jusqu'au niveau du sol. Gaaburi, un peu désarmé, pensa pouvoir quand même resté caché dans les grains de sables qui flottaient encore dans la faible vent qui restait mais il fut vite obligé de sortir de sa cachette lorsque celui-ci devint énormément chaud et brulant.

Pour la toute première fois dans toute l'histoire du peuple Gerudo, un membre du peuple des Gaaburi allait être vu aux yeux de celles-ci. Sous le regard inquiets des trois jeunes Gerudos, une silhouette commença à émergée du sable. Bien vite, ce fut une créature ressemblant vaguement à un homme-lézard qui se trouvait devant elles. Il faisait facilement deux fois leur grandeur. Dans une main, il tenait une hache presque aussi grande que lui et au bout de l'autre se trouvaient des griffes acérées presque aussi coupante que le diamant.

Gaaburi, fâche et révolté par les récents évènements, ouvrit toute grande sa gueule, d'où émergeait encore des odeurs de sang et de viande, puis lâcha un énorme cris. Il fixa ensuite son regard sur les jeunes Gerudos et s'avança tranquillement, ne semblant pas ressentir une quelconque peur face aux guerrières.

Ayant un peu relâcher leurs garde, celles-ci ne virent pas venir l'attaque de Gaaburi qui, sans prévenir, alors qu'il était presque arrivé à une distance résonable, disparu soudainement aussi rapidement qu'il était apparu, dans le sable. Décidément, ce combat ne serais pas facile surtout que la seule chose qui les entouraient était le sable. Les jeunes guerrières reprirent alors aussitôt leurs armes dans leurs mains et commencèrent à le chercher du regard. Gaaburi émergea un bras du sable, tout près de Maharu qui vit venir l'attaque de justesse, et la manqua de peu avec ses griffes. Il ne tarda pas ensuite à relancer une autre tentative et sortit cette fois-ci complètement du sable pour effectuer une pirouette au dessus de leurs têtes en les aspergeant de sable puis il retomba sur ses deux jambes pour charger sur elles le plus rapidement possible avant même que le sable soit complètement retomber du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hairaru.niceboard.com
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Mar 24 Juin - 10:30

Cette bestiole était des plus rapide. Un large sourire étira les lèvres de Maharu, elle ne saurait pas comment expliquer le fait que l'ennui soit de mise pendant si longtemps et que d'un coup, une multitude d'attraction viennent la tiré de sa torpeur. Mais elle adorait ça. Entre le roi et ce monstre.
La quasi totalité de son corps était recouvert d'écaille soudé entre elle. La jeune gerudo se doutait bien que ses lames ne l'entaillerait qu'avec beaucoup de difficulté, autrement dit elles étaient inutiles. Aussi rengaina-t-elle. Si ses dagues ne lui servirait pas, elles seraient donc dérangeante. La bête fonça sur les trois guerrières. Il était vraiment véloce, et malin avec ça.

Se servir de ses yeux serait vain, lorsqu'elle les ouvraient seul une vision flou de ce qui l'entourait lui apparaissait et encore fallait il qu'elle arrive à les ouvrir.
Le sable était une véritable plaie pour celui qui y était était confronté.
Maharu resta donc les yeux fermé, se servant des tremblements du sol comme repère. Il faut dire qu'un homme lézard ayant le même gabaris qu'une vache et la hauteur de deux hommes ça ne passait pas vraiment inaperçu. Gaaburi se rapprochait d'elle à toute vitesse, c'est au dernier moment qu'elle l'esquiva. Faisant glisser ses pieds sur le sable, se baissant de manière à éviter une quelconque attaque que se soit. Malheureusement elle ne put éviter la queue du lézard qui l'envoya voler tout droit dans un mur.

Le temps qu'elle reprenne ses esprits, les grains de sable qui lui voiler la vue avait été éliminer. La jeune guerrière pouvait de nouveau voir.

Gaaburi quand à lui était occupé par Mandarine et Silya. Enchaînant avec une facilité déconcertante attaque, feinte et contre attaque. L'homme lézard avait l'avantage de pouvoir se cacher dans le sable. Capacité qu'il utilisait à outrance.
Maharu se remit sur pied, et retourna dans la mêlée, Gaaburi la vit arriver et lui donna un coup de hache circulaire, qui aurait normalement dut la coupé en deux. Chose qui n'arriva pas, comme lors de son précédent combat, la jeune fille bondit, pris appuis sur le bras de la bête avant de s'envoler. Le Lézard n'eut pas le temps de se préoccuper d'elle que déjà Mandarine l'attaqua, toute lame dehors.
Gaaburi, pour la énième fois, se cacha dans le sable, réapparaissant derrière le dos de son adversaire, Silya étant à la droite de Mandarine se rendit compte, trop tard, de la présence du lézard dans leurs dos. D'un geste précis, meurtrier, il leva sa hache.
N'eut pas le temps de l'abaisser, une pair de pied vint le percuter en pleine figure, il en perdit l'équilibre le poids se son arme ne l'aidant en rien et s'étala par terre. Tandis que Maharu avait pris appuis sur lui et était reparti dans un saut avant de se réceptionner souplement en peu plus loin.
Aussi fort était il, cette bestiole ne pouvait tenir tête à trois gerudos en même temps sans s'en sortir entièrement indemne tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaaburi [NPC]
Bête des sables
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 32
Profession : Guerrier
Âge du perso : Inconnu
Race : Gaïren
Date d'inscription : 19/06/2008

Votre Personnage
Race: Gaïren
Sexe: Masculin
Devise: Liberté. C'est ma seule patronne.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Mer 25 Juin - 8:16

De toutes ses bagarres l'opposant à des femmes du peuple Gerudos par le passé, Gaaburi n'avait jamais eut une aussi grande résistance de la part de ses ennemis. Remarquez aussi qu'elles étaient trois contre lui alors qu'il était seul mais malgré cela, normalement, il en serait venu à bout sans problèmes. Décidément, elles s'avéraient toutes plus puissantes, afiles et intelligentes qu'à l'habitude.

Évitant les coups que lui envoyait Maharu, il tentait aussi d'éviter ceux qu'il recevait tout juste après par les deux autres Gerudos qui ne se faisait pas prier pour partir à l'assaut. Elle avait deviné qu'elle ne pourrait pas venir à bout de lui simplement en évitant ses attaques terrestre ou lorsqu'il était dans le sable. Elles avaient donc décidé d'adopter une meilleure stratégie ; celle d'attaquer sans relâche pour ne pas lui laisser le temps de faire quoi que ce soit d'autre que de bloquer.

Finalement, il réussit à se libérer juste assez pour pouvoir s'envoler haut dans les airs et revenir à la charge avec la grosse lame de sa hache vers le bas, pointé sur la Gerudo qui usait de magie de feu (Mandarine). Il supportait bien la chaleur, vivant directement dans le sable du désert, mais pas quand on lui en lançait directement sur la peau. Il n'aimait pas et c'est pourquoi il devait la mettre hors d'état de nuire en premier. Malheureusement, il ne réussit pas à la toucher et elle esquiva sont attaque mais agilement, il évita sa conte-attaque par la suite pour lui envoyer un bon coup de queue qui la fit s'envoler contre un mur dans le sable. Elle n'était pas morte et ne semblait pas blessée mais elle allait sûrement être calme pour un petit moment.

Maintenant, il devait s'occuper des deux autre jeunes demoiselles. Au passage, il remarqua que leurs visages se ressemblaient beaucoup et qu'elles avaient un peu toutes les deux le même style d'offensive. Cependant, cela lui importait peu. Il ne devait pas les tués mais seulement les affaiblir au point de les empêchées de nuire. Et ensuite, il irait lui même voir qui se cachait dans ce chateau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hairaru.niceboard.com
Maharu Silna
Peuple Gerudo
Peuple Gerudo
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 27
Âge du perso : 17 ans
Race : Gerudo
Date d'inscription : 01/06/2008

Votre Personnage
Race: Gerudo
Sexe: Feminin
Devise: La vie est un jeu. Alors autan en profiter.

MessageSujet: Re: Extérieur.   Mer 25 Juin - 12:11

Tout comme Maharu, Mandarine avait fait un magnifique vol plané avant d'atterrir de manière douce dans les moelleux bras d'un mur de pierre. Autan dire qu'elle n'était pas au mieux de sa forme.
Il ne restait donc plus que Maharu et Silya encore capable de se battre. Les deux filles s'élancèrent vers le lézard, dans une synchronisation parfaite. Chaqu'une s'étant placé d'un côté opposé, si bien que Gaaburi fut pris en sandwiche. Le lézard, n'ayant pas une marge de manoeuvre très grande attendit le dernier moment, et tourna sur lui même, envoyant sa puissante queue à la rencontre des deux Gerudo.
Maharu se coucha et profita de son élan pour glisser sur le sable, n'ayant pas prévu que l'homme lézard utiliserai sa queue, elle se la prit de plein fouet mais au lieux de se faire éjecté, elle resta... accroché à l'appendice de la bête.
Le réflexe on une bien drôle de manière de se manifester des fois.
Quand à Silya elle avait sauté, tout simplement, et ne put s'empêcher d'éclater de rire en voyant la jeune gerudo ne lâchant pas la queue de Gaaburi qui avait un peu de mal à comprendre ce qui venait de se passer. Il reprit tout de même assez vite ses esprits, Silya en plein fou rire avait donc sa garde complètement ouverte, il en profita en envoya sa queue, ainsi que Maharu en plein sur la guerrière.
Sous le choc et la surprise Maharu lâcha prise et Silya fut bien obligé de la réceptionner, toutes deux s'étalèrent par terre dans un enchevêtrement de main, pieds et bras incompréhensible. La métisse eu soudain un très mauvais présentiments, autan se remettre sur pieds ne leurs demanderai pas beaucoup de temps, mais Mandarine qui était toujours à moitier assommé allait surment se faire tuer. L'homme lézard ne raterais pas une si bonne occasion d'en finir.
Les deux Gerudos se relevèrent au plus vite, craignant le pire pour la jeune fille, mais à leur grande surprise il n'en fut rien. Gaaburi s'était contenté de se rapproché de Silya et Maharu d'un pas nonchalant. Ne leur laissant pas de répit il donna l'assaut. Silya fit de même tandis que Maharu restait perplexe. Ce monstre agissait de manière étrange. Que voulait il? En temps normal seul la mort de leur adversaire les intéressaient alors pourquoi ne pas avoir achever Mandarine quand il le pouvait encore?
Ce combat avait réveillé la blessure que lui avait infligé son roi, et un énorme rond bleuté s'était installé sur son flac. Comme à son habitude elle s'efforça d'ignorer sa douleur. Ses pensées l'accaparait trop de toute manière pour qu'elle prenne cas de son jolie bleue. Entre l'envie de combattre et la curiosité, ce fut la curiosité qui l'emporta.
A son tour elle se jeta dans le combat, elle s'interposa entre les deux adversaire, Silya dévia son attaque au dernier moment, tout comme Gaaburi trop surpris par cette initiative quelque peu étrange. Mais il ne put l'éviter totalement et bientôt de longue traîner rougeâtre serpentait le bras de la gerudo.

-Pourquoi es tu ici? Qu'est ce que tu veux? Pourquoi est ce que tu n'as pas essayer de tuer Mandarine? Depuis tout à l'heure... j'ai l'impression que tu essaie juste de nous assommer... Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Extérieur.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Extérieur.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La prise vue de l'extérieur, sujet ouvert par Anatol2
» Reglement extérieur
» Images sous marin russe WW2
» Mode Aventure statistiques de butin en Failles et extérieur
» Stratégie contre une équipe supérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Hyrule :: Le Désert du Doute :: Forteresse Gérudo (Ouest) :: Les Habitations-
Sauter vers: